Dans l'actualité :

Renforcer la résilience des entreprises face au changement climatique

La Conférence permanente des chambres consulaires et organisations intermédiaires...

La station d’épuration du Pays d’Aix rénove sa Zone de Rejet Végétalisée

Inaugurée en mai 2024 par la Régie des Eaux...

5 propositions pour une approche systémique du développement international

La mesure d’impact doit être la boussole du passage...
BIODIVERSITE

Bové et les faucheurs d’OGM lancent le mouvement des semeurs volontaires

Source vérifiée et diffusée par TerreSacrée le 14/07/2008

Le leader altermondialiste José Bové a annoncé dimanche le lancement du mouvement des semeurs volontaires, en marge de l’Assemblée générale du collectif des faucheurs volontaires qui s’est déroulé de samedi à lundi à Grigny (Rhône). « Nous avons décidé de lancer le mouvement des semeurs volontaires, afin d’élargir notre action », a déclaré M. Bové lors d’une conférence de presse organisée sur les bords du Rhône.

Photo de José Bové extraite du site www.interet-general.info « L’objectif est de dénoncer toutes les formes de privatisation du vivant, en permettant des échanges gratuits de semences », a-t-il expliqué. Actuellement, seules les semences ayant obtenu un certificat sont référencées dans le catalogue des semences et autorisées à la vente. Elles sont généralement fabriquées par des grands groupes, ce que les faucheurs volontaires veulent contrecarrer. « On va lancer un mouvement d’échanges gratuits et désobéir en plantant dans son champ, dans son potager ou sur son balcon des semences interdites », a indiqué M. Bové en soulignant ne pas savoir à quel type de poursuites son mouvement s’expose. « Il ne s’agit pas d’un changement d’objectif », a insisté le leader altermondialiste. « S’il y a besoin de faucher, nous continuerons de faucher », a-t-il prévenu, rappelant son opposition à la loi OGM. « On se bat depuis 11 ans contre les OGM parce qu’ils sont brevetés et qu’à travers ces brevets, les firmes essaient de privatiser le vivant », a-t-il expliqué. « Aujourd’hui d’autres firmes s’appuient sur les Certificats d’obtention végétale (COV) pour obliger les paysans et tous les gens qui font du jardinage à racheter tous les ans leurs semences », développe-t-il. « C’est un nouveau hold-up sur les paysans et sur les citoyens qui utilisent des semences », a renchéri M. Bové. La « privatisation » des semences est apparue au milieu des années 90, « lorsque il a été décidé que les aides publiques devaient être orientées et données uniquement lorsqu’on utilisait des semences du commerce », explique François Dufour, membre du collectif des faucheurs volontaires de la Manche. « On a fait payer l’ensemble des agriculteurs et une poignée de semenciers s’est approprié le droit de gérer les semences qui étaient inscrites à l’intérieur du catalogue », a-t-il déploré. Le mouvement des semeurs volontaires devrait connaître un temps fort le 28 octobre prochain à l’occasion de la 15e session du Comité international de bioéthique de l’Unesco à Paris. « Nous appelons l’ensemble des organisations paysannes, de l’agriculture biologique et des mouvements environnementalistes à coordonner un contre-sommet pour la liberté des semences », a-t-il lancé. Ce contre-sommet se tiendra à Paris, dans un lieu qui reste à définir.

 

Source : SOS-Planete, le site de l’association Terre sacrée, parce qu’on la massacre! Base vivante d’informations environnementales, d’alerte et de réflexion. L’actualité de la planète au jour le jour, enjeux écologiques planétaires, réchauffement climatique, déforestation, surpopulation mondiale, érosion de la biodiversité, derniers peuples premiers, dignité animale et humaine… Un dossier énorme sur les nouvelles menaces biotechnologiques. La planète est le bien commun de l’humanité. En prendre soin donne un sens à la Vie.

S’abonner gratuitement au bulletin quotidien d’information sur l’état de santé de la Terre

Participer au groupe de discussion

A lire

5 propositions pour une approche systémique du développement international

La mesure d’impact doit être la boussole du passage...

Tims : des ressources en ligne pour une mobilité durable et inclusive

Les porteurs du programme national Tims lancent le premier...

Pour sauver le Pacte Vert européen, mobilisation générale !

Alors que les attaques continuent contre le Pacte vert...

Comment associer transition écologique et justice sociale ?

Alors que les Français se disent inquiets des effets...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

Un toit solaire moins cher qu’un toit traditionnel en tuiles ?

Les systèmes de toitures solaires sont désormais moins chers...

En 2024, 500 000 foyers français produisent et consomment leur électricité grâce au soleil

A l’occasion de la journée internationale du soleil le...

Le vélo, une solution pour développer localement une mobilité inclusive et durable

20% de la population française est en situation de...

Agir pour le vivant et construire une écologie politique inclusive

Agir pour le vivant est un festival citoyen ouvert...

A quand l’indicateur du Bonheur National Brut ?

« Le bonheur de tous ». C’est par ces mots...
Cyrille Souche
Cyrille Souchehttp://cdurable.info
Directeur de la Publication Cdurable.info depuis 2005. Cdurable.info a eu 18 ans en 2023 ... L'occasion d'un nouveau départ vers un webmedia coopératif d'intérêt collectif pour recenser et partager les solutions utiles et durables pour agir et coopérer avec le vivant ...

Renforcer la résilience des entreprises face au changement climatique

La Conférence permanente des chambres consulaires et organisations intermédiaires africaines et francophones (Cpccaf) est, depuis son origine en 1973, au service de la croissance...

La station d’épuration du Pays d’Aix rénove sa Zone de Rejet Végétalisée

Inaugurée en mai 2024 par la Régie des Eaux du Pays d’Aix, la nouvelle Zone de Rejet Végétalisée de la Station d’Épuration a été...

5 propositions pour une approche systémique du développement international

La mesure d’impact doit être la boussole du passage à l’échelle des entreprises ! C’est pourquoi l’Impact Tank et le Groupe SOS prennent position...

1 COMMENTAIRE

  1. Bové et les faucheurs d’OGM lancent le mouvement des semeurs volontaires
    D’accord avec le conservatoire citoyen du patrimoine de la nature !!!
    Kokopeli a déjà fait les frais de cette Loi de référencement des semences (datant de 1941-bizarre)-voir la page .

    J.F.Berthelot paysan-boulanger va surement connaitre un sort identique sitôt qu’il aura une incidence sur les marchés potentiels visés par les géants-verts .
    voir l’article

    D’accord donc avec l’ensemencement citoyen de nos campagnes !

    S.C.Bartolomeo