CDURABLE
CDURABLE.info sélectionne, depuis 15 ans, l'essentiel à savoir de l'actualité du Développement Durable pour comprendre et agir en acteur du changement.
 
 
L’actu du DD
2e édition

Enquête de la BEI sur le climat

Au total, 78 % des Français sont favorables à une taxe carbone sur le transport aérien

vendredi 13 mars 2020
Posté par Cyrille

Imprimer Enregistrer au format PDF

L’enquête de la BEI sur le climat met en lumière comment les Français perçoivent les responsabilités et les solutions politiques en matière de lutte contre le changement climatique. Elle fait notamment ressortir les résultats suivants :
- 78 % des Français soutiennent une taxe carbone sur le transport aérien ;
- 67 % sont favorables à une interdiction des vols court-courriers ;
- 60 % appuient une augmentation du prix des aliments et des marchandises à forte empreinte carbone ;
- 93 % sont favorables à l’enseignement des changements climatiques et du tri sélectif dans les établissements scolaires.



La Banque européenne d’investissement (BEI) a lancé la 2e édition de
son enquête sur le climat en partenariat avec la société d’études et de conseil BVA. L’enquête mesure le sentiment des citoyens à l’égard des changements climatiques dans l’Union européenne, aux États-Unis et en Chine.

Ses résultats montrent que les Français sont prêts à soutenir des mesures destinées à lutter contre le changement climatique, même si elles peuvent avoir une incidence sur leur quotidien. Cet état d’esprit transparaît dans les catégories ci-après.

 Réduire les transports à forte intensité de carbone

62 % des Européens sont favorables à une interdiction des vols court-courriers

Les Français sont favorables à la taxation des vols de passagers pour lutter contre le changement climatique : 78 % affirment être favorables à une taxe carbone sur les vols, soit 6 points de plus que la moyenne de l’UE (72 %). De plus, 67 % affirment soutenir l’interdiction des vols court-courriers, soit 5 points de plus que la moyenne de l’UE (62 %). Toutefois, seuls 58 % affirment être favorables à une interdiction progressive des voitures diesel, contre 65 % en moyenne dans l’UE.

Les Français sont favorables à la taxation des vols de passagers pour lutter contre le changement climatique : 78 % affirment être favorables à une taxe carbone sur les vols

Réduire les transports à forte intensité de carbone

 Augmentation du prix des aliments et des marchandises à forte intensité de carbone

D’une manière générale, les Français sont favorables à une augmentation du prix des aliments et des marchandises ayant une forte empreinte carbone, comme la viande rouge et les téléphones mobiles, 60 % des personnes interrogées soutenant cette mesure.

 Déchets plastiques

Les Français affirment vouloir réduire les déchets plastiques : 89 % sont favorables à l’interdiction des plastiques à usage unique, soit 4 points de plus que la moyenne de l’UE (85 %).

 Éducation

81 % des Français estiment que les groupes de population et les travailleurs les plus pénalisés par la transition énergétique devraient bénéficier d’un soutien financier

Les Français sont à 93 % favorables à l’enseignement des changements climatiques et du tri sélectif dans les établissements scolaires.
Soutien des personnes pénalisées par la transition énergétique
Au total, 81 % des Français estiment que les groupes de population et les travailleurs les plus pénalisés par la transition énergétique devraient bénéficier d’un soutien financier. Parmi les personnes interrogées, 85 % des femmes soutiennent ce type de mesure, contre 76 % des hommes.

Dans l’Union européenne, aux États-Unis et en Chine, les citoyens sont favorables à un large éventail d’initiatives politiques destinées à lutter contre le changement climatique. D’une manière générale, une taxe carbone sur le transport aérien est vue d’un bon œil. Toutefois, l’enquête fait état de différences importantes entre les différentes régions : 93 % des Chinois sont favorables à une taxe carbone sur le transport aérien, contre 72 % des Européens et seulement 60 % des Américains. De plus, 82 % des personnes interrogées dans l’Union européenne, 69 % aux États-Unis et 97 % en Chine soutiennent l’interdiction des véhicules très polluants dans les centres-villes.

Emma Navarro, vice-présidente de la BEI chargée du climat et de l’environnement  : « Les Européens
sont prêts à faire des sacrifices personnels pour lutter contre le changement climatique, mais
parallèlement ils attendent des entreprises et des pouvoirs publics qu’ils jouent un rôle dans les
principales solutions. Les citoyens exigent des décideurs politiques et des dirigeants d’entreprise qu’ils
prennent des décisions fortes pour contribuer à réduire les émissions de carbone et à améliorer la
protection de l’environnement, en les accompagnant dans l’adoption d’un mode de vie plus durable.
La Banque européenne d’investissement est déterminée à fournir les outils financiers et de conseil
nécessaires pour que toutes les parties prenantes contribuent à apporter une solution à la crise
climatique
. »

 À propos de l’enquête de la BEI sur le climat

La Banque européenne d’investissement s’est associée à la société d’études de marché BVA pour mener une enquête approfondie sur le sentiment des citoyens à l’égard des changements climatiques. La deuxième édition de l’enquête de la BEI sur le climat vise à nourrir le débat général sur les comportements et les attentes en matière d’action en faveur du climat. Il s’agit du troisième des quatre volets de l’enquête publiée en 2019 et en 2020, où chaque série de données correspond à un thème et à un domaine d’attention précis. Au total, 30 000 personnes ont participé à cette enquête menée du 27 septembre au 21 octobre 2019, avec un panel représentatif pour chacun des 30 pays examinés.

 À propos de la Banque européenne d’investissement

La Banque européenne d’investissement (BEI), dont les actionnaires sont les États membres de l’Union européenne (UE), est l’institution de financement à long terme de l’UE. Elle met à disposition des financements à long terme en faveur d’investissements de qualité qui contribuent à la réalisation des grands objectifs de l’UE en Europe et dans le reste du monde. La BEI intervient dans quelque 160 pays. En tant que l’un des principaux bailleurs de fonds multilatéraux au monde pour les financements climatiques, elle a récemment annoncé qu’elle allait soutenir la mobilisation de 1 000 milliards d’EUR d’investissements pour l’action en faveur du climat et la durabilité environnementale d’ici à 2030. La BEI consacrera pas moins de 50 % de ses financements à l’appui de ces domaines d’ici à 2025. L’ensemble des activités de financement du Groupe BEI seront alignées sur les objectifs de l’accord de Paris d’ici la fin de l’année 2020.

 À propos de BVA

BVA est une société d’études et de conseil considérée comme l’une des plus innovantes de son secteur. Spécialisée dans le marketing comportemental, BVA allie sciences des données et sciences humaines pour rendre les données vivantes et inspirantes. BVA est membre du réseau WIN (Worlwide Independent Network of Market Research), réseau mondial regroupant des acteurs parmi les plus importants du monde des études de marché et des sondages, qui compte plus de 40 membres.

Article lu 297 fois



forum

 

Accueil | Contact | Mentions légales | Espace privé | Statistiques du site
Nombre de visiteurs 11659621

26 visiteurs en ce moment

| Site réalisé avec SPIP |un site CDURABLE online

Agence MC Cdurable CDURABLE.com

RSSfr

Creative Commons License : Firefox


__________________________________________
Google
  Maison
La maison durable
  Cdurable.com
Agir pour un monde durable