CDURABLE.info sélectionne, depuis 10 ans, l'essentiel à savoir de l'actualité du Développement Durable pour comprendre et agir en acteur du changement.
 
 
Humain - Contribution Sociale > Réseau des acteurs du DD
Lettre Infos 21 du Comité 21 : Réseau des acteurs du développement durable

Spécial Semaine du développement durable

Exemples de ses adhérents, associations, entreprises et collectivités, pour renforcer leur communication responsable

mardi 27 mars 2012
Posté par Cyrille

Imprimer Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail

Parmi les adhérents du Comité 21, l’exemple pour mobiliser ses équipes de la CASDEN, Egis, Elior, le CHU de Nantes, l’ADEME Champagne-Ardenne, Euromed Management, Deyrolle, GDF SUEZ, IKEA, le Nord, la Bretagne, Orléans, EcosphèRES ; pour éduquer les jeunes de EcoFolio, des Pays de la Loire, de la Seine-Saint-Denis ; pour protéger la biodiversité de Saumur, Carquefou, Le Havre,
Mayenne, Rezé ; pour maitriser l’énergie de Cofely - GDF SUEZ, la COPACEL, l’Agence MIEUX, le Grand Chalon sur Saône, Bourges, Valenciennes, le CPIE du Pays d’Aix, Besançon, Bouc Bel Air, Cannes, CLCV, E-Graine et pour la culture de
Courbevoie.

Des exemples à retrouver juste après l’édito de L’équipe du Comité 21, intitulé "La dixième édition de la semaine du développement durable est lancée !".



 Edito

La dixième édition de la semaine du développement durable est lancée !

En dix ans, la semaine du développement durable s’est offert un écho médiatique sans précédent ; les initiatives sont en effet de plus en plus nombreuses, apportant une note d’espoir dans ce monde en crise préoccupé par l’emploi, le pouvoir d’achat et les risques sanitaires. La cause environnementale, au sens global du terme, semble enfin être passée du stade de la conviction militante à celui du consensus généralisé.

Pourtant depuis 2009, une forme de scepticisme s’installe chez les Français. A cet égard, une enquête d’Ethicity [1] révélait en 2010 que les consommateurs commençaient à se lasser de la présence toujours plus importante du développement durable dans les messages publicitaires. L’enquête relevait même une augmentation du nombre d’interrogés doutant de la réalité du réchauffement climatique. La semaine du développement durable doit donc faire preuve de conviction pour palier ce relâchement de l’opinion sur le développement durable. Il s’agit d’apporter des éléments tangibles de démonstration et d’éviter les bonnes intentions, qui ne font qu’apaiser nos consciences.

Cette semaine spéciale est l’occasion de redynamiser chaque année une entreprise permanente de sensibilisation et de mobilisation de tous les acteurs afin de réduire le fossé entre la simple conscience des problèmes et le passage à l’acte. Les collectivités sont de plus en plus nombreuses, et particulièrement depuis trois ou quatre ans, à nous faire part de leurs initiatives innovantes pour mobiliser la population et les acteurs économiques locaux lors de la semaine du développement durable : sensibilisation du grand public, salon du développement durable, projections de films, promenades en forêt, formation de personnel, expérience de sobriété au travail, mise en place de compost dans les établissements publics, portes ouvertes ... Les collectivités donnent de la visibilité aux associations, agences, entreprises et institutions qui oeuvrent tout au long de l’année pour un développement durable.

Si la mobilisation des collectivités s’accentue depuis quelques années, celle des associations, institutions et entreprises (Bouygues, Casden, Nestlé Waters ou SFR...) ne s’affaiblit pas. Recyclage des mobiles chez SFR, concours de sensibilisation lancé par le Syndicat des eaux d’Île de France... Sensibilisant les clients, mais également leur personnel, tous ces acteurs privés ou publics contribuent à la diffusion des bonnes pratiques.

Finalement, ce rendez-vous annuel, qui ne visait à l’origine qu’à sensibiliser ponctuellement aux enjeux du développement durable, se fait aujourd’hui le relais incontournable des initiatives qui émanent des citoyens, des acteurs économiques, des collectivités et des institutionnels. Comme chaque année, cette newsletter spéciale vise à les relayer et les encourager. A diffuser sans modération !

L’équipe du Comité 21
comite21@comite21.org

 MOBILISER SES EQUIPES

 CASDEN

La CASDEN associe ses collaborateurs à sa réflexion développement durable
La CASDEN lance une réflexion globale sur sa stratégie développement durable à travers la constitution de groupes de travail thématiques. Le dispositif sera lancé à l’occasion de la semaine du développement durable. Afin d’associer ses collaborateurs à cette réflexion, elle invite les plus intéressés d’entre eux à s’inscrire à ces groupes de manière volontaire. Dans cette démarche, elle met également à la disposition de l’ensemble des salariés un forum intranet pour récolter les contributions, propositions et bonnes pratiques qui seront étudiées en groupes de travail. Pendant cette semaine, une exposition sera également proposée aux salariés afin de présenter toutes les actions déjà lancées par la coopérative en matière d’éducation au développement durable et dans d’autres domaines. Toutes ces informations seront également inscrites sur intranet pour les collaborateurs et délégués départementaux en région. Fanny Babin - fanny.babin@casden.banquepopulaire.fr

 Egis

Egis mobilise ses collaborateurs autour du miel et d’un potager
C’est autour de la production de miel et de la culture d’un potager d’entreprise qu’Egis mobilise ses collaborateurs pendant la semaine du développement durable avec un menu dont ils se souviendront. Le 2 avril, une conférence sera organisée au siège d’Egis à Guyancourt pour présenter deux projets éco-responsables. Le premier consiste en l’installation de ruches sur les toits des immeubles urbains de la Caisse des dépôts : une manière d’expliquer comment produire collectivement du miel en entreprise. Le second propose la création d’un potager d’entreprise : une cinquantaine de collaborateurs vont exploiter les toits de leur immeuble dans le cadre de la charte des « Jardins partagés » de la Ville de Montreuil. Une animation de l’association « Artisans du monde » sera organisée le même jour pour promouvoir le commerce équitable. Par ailleurs, des films de sensibilisation au développement durable (films Planète Bureau) seront en libre accès sur l’intranet. Enfin, au travers de scénettes parfois satiriques, moqueuses voire absurdes, l’équipe de Théâtre de Planète Bureau s’emploie à faire passer des messages de sensibilisation sur ces sujets majeurs. Emmanuelle Gotkovsky - emmanuelle.gotkovsky@egis.fr

 Elior

Elior sensibilise ses partenaires et convives
A l’occasion de la semaine du développement durable, Elior anime ses restaurants autour des trois grands axes de responsabilité de sa politique de développement durable : concevoir une offre responsable, agir en employeur engagé et être un partenaire à l’écoute. Ainsi, le Groupe invite ses partenaires et convives à changer de comportement à travers divers programmes de sensibilisation adaptés à chacun de ses marchés (entreprises, enseignement et santé). Parmi ces animations : la valorisation des fruits et légumes locaux et de saison, la vente de sachets de chocolats Valrhona (producteur de chocolat responsable pour laquelle Elior s’engage à financer la plantation d’arbres avec Reforest’action) et des actions de sensibilisation des jeunes publics à la gestion des déchets. Judith Laloupo - judith.laloupo@elior.com

 CHU de Nantes

Un questionnaire teste les connaissances des professionnels du CHU de Nantes
La semaine du développement durable permet au CHU de Nantes d’aller plus loin dans le cadre de sa politique développement durable (plan pluriannuel 2010-2014 ; mise en place d’un groupe opérationnel « mission développement durable » ; prévision de la réalisation du bilan des émissions de gaz à effet de serre en 2012). En effet, un questionnaire développement durable destiné à l’ensemble des professionnels de l’établissement sera mis en place cette année afin d’évaluer le niveau de connaissance des personnels sur le développement durable en général et en particulier sur la démarche du CHU de Nantes. Ceci permettra également de communiquer et de sensibiliser tous les professionnels au développement durable. Le CHU de Nantes diffusera également ce questionnaire par voie électronique aux professionnels qui disposent d’une messagerie. Pour les personnels n’ayant pas la possibilité de répondre de manière dématérialisée, le questionnaire sera distribué à l’entrée des restaurants des différents sites de l’établissement. Stéphanie Chevalier - stephanie.chevalier@chu-nantes.fr

 ADEME Champagne-Ardenne

Le vélo : un moyen de transport facile et sûr pour ses déplacements professionnels
La direction régionale Champagne-Ardenne de l’ADEME propose à l’ensemble du personnel une demi-journée de sensibilisation « déplacements professionnels et vélo » à Châlons-en-Champagne, à l’occasion de la semaine du développement durable 2012. Le 3 avril, un prestataire spécialiste de l’écomobilité présentera la théorie à 16 personnes de la direction générale pour transmettre les points clés du code de la route aux futurs cyclistes urbains et apprendre aux automobilistes à partager la route avec les cyclistes. Ce prestataire proposera ensuite aux agents des parcours type dans Châlons-en-Champagne pour pratiquer le vélo. L’objectif est de prouver qu’il est possible, facile et sûr d’aller chez ses partenaires à vélo. Cette action interne s’inscrit dans le cadre du système de management environnemental de la direction dont le site est certifié ISO 14001 depuis décembre 2008. Sabine Strazzieri - sabine.strazzieri@ademe.fr

 Euromed Management

Les étudiants et membres du staff d’Euromed Management se mobilisent
Euromed Management a décidé de mobiliser les étudiants et les membres du staff autour d’une conférence, le 2 avril, sur le thème « Faut-il avoir vraiment peur du nucléaire ? ». L’objectif est d’ouvrir le débat et d’informer des avantages et des inconvénients de chaque type d’énergie. Des actions menées par Unis-Terre (Campus Durable) comme des cours d’éco-conduite ou encore une sensibilisation à l’alimentation durable dans les cantines seront mise en place. En parallèle sera lancé le « Sustainability Award », une compétition entre chaque service et les associations étudiantes. Ils sont appelés à mener une action pendant la semaine et les meilleurs « gestes » seront récompensés. Sont donc impliqués les étudiants et leurs associations, les référents RSE dans chaque service, le directeur général, des partenaires entreprises et ONG. Tashina Giraud - Tashina.GIRAUD@euromed-management.com

 Deyrolle

EDUQUER TOUS LES PUBLICS

Les expositions : supports privilégiés de sensibilisation chez Deyrolle
Deyrolle pour l’avenir (DPA) sera au coeur de plusieurs actions pendant la semaine du développement durable. L’exposition « Leçon de choses et d’autres » sera inaugurée le 3 avril à la bibliothèque de la Cité des Sciences pour une durée de cinq mois. A cette occasion, DPA viendra présenter, à l’appui de ses planches exposées, sa démarche d’éducation au développement durable. Une autre exposition réalisée par DPA, se déroulera du 3 au 7 avril au siège de la Banque Populaire Caisse d’Epargne, à Paris pour présenter les actions réalisées par chacune des entités du groupe sur 15 thématiques précises (rénovation thermique, efficacité énergétique, biodiversité, lutte contre le changement climatique...). Enfin, DPA sera présent à la journée des familles chez Schneider Electric à Rueil-Malmaison, le 4 avril, pour aller à la rencontre des parents et enfants. DPA, en partenariat avec le ministère de l’Education nationale, distribuera des kits pédagogiques dans les écoles primaires avec l’aide de ses partenaires (HSBC, Crédit Mutuel, ADEME, Arjowiggins). Lucie Rousselot - lucie@deyrolle.fr

 GDF SUEZ

Ouvrir les portes des parcs éoliens au public
Le Groupe GDF SUEZ se mobilise pour la dixième édition de la semaine du développement durable afin de sensibiliser le plus grand nombre aux éco-gestes, à commencer par ses collaborateurs. Pour cela, il a distribué des affiches « Soyons tous consom’acteurs » et diffusé un guide éco-gestes « Des engagements aux actes ». Une campagne Green IT est organisée, ainsi que diverses conférences visant à apporter un éclairage sur les thèmes de l’énergie durable pour tous, le programme rassembleurs d’énergies, Rio+20 et la biodiversité. Des partenaires tels que France Nature Environnement interviennent pendant ces animations afin de donner du poids à ces démarches de sensibilisation. D’autres initiatives visent à promouvoir les énergies renouvelables et à informer les citoyens sur la problématique énergétique : portes ouvertes de parcs éoliens et d’autres sites à travers toute la France ; cinquièmes rencontres nationales des partenaires de médiation-solidarité (elles contribuent à la lutte contre la précarité énergétique, et impliquent près de 300 représentants des associations partenaires) ; Prix des énergies citoyennes (remis par Cofely). Julia Hamdi - julia.hamdi@gdfsuez.com

 IKEA

IKEA met en scène l’appartement durable des Français
Pour la semaine du développement durable, IKEA propose à ses clients dès le 1er avril 2012 des solutions divertissantes et ludiques pour faciliter l’adoption de nouveaux comportements durables. Dans les 29 magasins IKEA de France, un appartement durable sera installé et ce jusqu’au 31 août. Cet appartement de trois pièces mettra par exemple en valeur les lampes LED qui consomment jusqu’à 85% d’énergie en moins, ou encore les espaces de tri des déchets à installer dans la cuisine. Pour inciter les clients à économiser l’énergie, IKEA leur rappelle par exemple que le recyclage d’une canette en aluminium permet de générer suffisamment d’énergie pour regarder la télévision pendant trois heures ! Une animation sur le thème des solutions durables chez soi sera proposée via un atelier : les participants résoudront des énigmes en répondant à des questions les testant sur les bons gestes (température idéale d’un appartement, espacement ses appareils électroménager...). Enfin, IKEA propose un site internet énumérant des solutions d’aménagement et des produits durables à utiliser. En déplaçant la souris dans l’appartement fictif, des « pops-up » apparaissent sur certains objets pour souligner les bonnes pratiques (tri des déchets, mitigeur aérateur d’eau, matériaux recyclés). Caroline Gastaud - caroline.gastaud@ikea.com

 Le Nord

Le Nord sensibilise l’ensemble des citoyens, des agents du département aux écoliers
A l’occasion de la semaine du développement durable et dans le cadre des dix ans de l’Agenda 21 départemental du Nord, le réseau des ambassadeurs de l’Agenda 21 départemental s’est mobilisé pour proposer une trentaine d’actions de sensibilisation pour différents types de public : agents du département, grand public, usagers des services de prévention et d’action sociale. Les thèmes abordés sont divers et variés : énergie, reconquête environnementale, préservation de la ressource en eau, biodiversité, compostage, tri des déchets, Agenda 21 de collège, assiette durable, déplacements doux, route durable, bâtiment à énergie positive... A Lille, les agents du département seront sensibilisés aux avantages de « faire soi-même » et formés à la fabrication de nettoyants multi-usages grâce à l’action « le ménage au naturel » avec l’association Vivez nature. Ils seront aussi formés à reconnaître et à préserver les plantes sauvages avec l’aide de l’EARL Cueillette nomade, qui mettra en avant leur richesse pour la cuisine et la santé,. A Valenciennes, ces agents pourront aussi participer à l’action « Bourse aux végétaux, troc de plantes et de graines » avec l’association « les jardiniers de France ». Myriam Vermeire - MYRIAM.VERMEIRE@cg59.fr

 Bretagne

La 7e édition des Trophées bretons du développement durable est lancée
Le 1er avril, Conseil régional de Bretagne, l’Etat, et l’ADEME lancent les 7èmes Trophées bretons du développement durable qui récompensent les initiatives prises dans ce domaine par les associations, les entreprises, les établissements d’enseignement et les collectivités territoriales. Les projets retenus doivent être envisagés dans la durée et en faveur du développement durable à travers les dimensions économique, sociale, environnementale et de gouvernance. Un projet sera primé dans chaque catégorie : entreprise, association, collectivité et établissement d’enseignement. Un prix spécial du jury récompensera une action illustrant le développement durable au travers du thème régional retenu pour cette édition 2012 : la jeunesse. La remise de prix aura lieu à l’automne. Inscriptions sur le site www.tropheesdd-bretagne.org du 1er avril au 13 juillet 2012. Marianne Paboeuf - marianne.paboeuf@region-bretagne.fr

 Orléans

S’attacher à La Source à Orléans
La ville d’Orléans, forte du succès de sa première édition « Faites du déplacement doux » de l’an dernier, est à nouveau partenaire de l’université, des entreprises et des associations du quartier de La Source pour la semaine du développement durable 2012. L’action 2012 intitulée « A la source du développement durable » se tiendra du 30 mars au 14 avril sur les thèmes de l’air, de l’eau, du déplacement doux et de l’éthique, pour sensibiliser la population via des conférences et des expositions. Le 31 mars, différentes associations de quartier de La Source viendront investir l’esplanade de l’université d’Orléans pour proposer de nombreuses animations, des balades pédestres et cyclistes, des visites d’institutions telles que les Jardins de Cocagne ou encore l’Orléanaise des eaux. Une exposition de photographies sera mise en place, et le résultat du concours photo initié par l’association Qualité de vie à La Source (QVLS) sera donné à cette occasion. http://developpement-durable.polytechorleans.fr. Chloé Bazile - chloe.bazile@etu.univ-orleans.fr

 EcosphèRES

L’Agenda 21 de famille : un outil privilégié par EcosphèRES
La fédération Familles rurales de l’Hérault a mis en place le projet EcoSphèRES, qui vise à faire adopter à chacun les gestes et comportements responsables, pour s’engager en faveur du développement durable sur huit thématiques de la vie quotidienne : consommation, eau, énergie, tourisme/loisirs, transport, jardin, solidarité, déchets. Chacun choisit un thème ainsi que le rythme auquel il souhaite s’impliquer. Un outil pratique les accompagne dans leurs démarches de changement : l’outil EcoSphèRES prend la forme d’un Agenda 21 des familles. Il consiste à donner des informations pratiques aux familles, pour leur permettre d’adopter au quotidien une attitude éco-responsable. Durant la semaine du développement durable, des réunions d’informations et des ateliers pratiques seront proposés par Familles rurales et ses associations locales : réunion de sensibilisation à la consommation responsable et au tri des déchets le 5 avril à l’UFCS Montpellier ; atelier pratique sur les produits ménagers faits maison, le 7 avril à Colombières sur Orb. Le projet EcoSphèRES sera présenté au sein de la fédération Familles rurales de l’Hérault. Programme - Sarah Moulla - developpementdurable.fd34@orange.fr

 EDUQUER LES JEUNES

 EcoFolio

Avec Léo Folio, je trie, tu tries, il trie… nous recyclons !
Le papier est le premier déchet de nos poubelles, nous en consommons en moyenne plus d’1 kg par semaine ! Il est aussi le déchet le plus simple à trier : 86% des Français le déclarent. Trier ses papiers, c’est leur permettre de revivre, au moins jusqu’à cinq fois parce qu’il se recycle très bien. Pourtant, beaucoup d’entre eux sont jetés dans la poubelle d’ordures ménagères. Moins d’un papier sur deux est aujourd’hui recyclé, alors que la consigne est simple : enveloppes à fenêtre, cahiers, magazines...tous les papiers se trient et se recyclent ! Pour éduquer les jeunes à ce geste simple et important, EcoFolio met à disposition des professionnels de l’éducation un kit pédagogique labellisé par le ministère de l’Ecologie. Réalisé en lien avec le programme d’enseignement de l’école primaire et diffusé dans le cadre des « Itinéraires de Citoyenneté » du ministère de l’Education nationale, le kit « Les aventures de Léo Folio » se compose d’un poster pour la classe, de fiches-ateliers pour les élèves et d’un kit destiné à l’enseignant ou à l’animateur. Un espace pédagogique accompagne aussi les professeurs dans leurs animations et des jeux ludo-éducatifs permettent d’apprendre les consignes de tri aux enfants, ces derniers étant les meilleurs prescripteurs des gestes durables au sein de leur famille. Kit pédagogique - Virginie Dupuis - vdupuis@ecofolio.fr

 Pays de la Loire

Les expériences d’Agenda 21 scolaires des lycées et CFA ligériens se font connaître
A la fin du mois de février 2012, plus de 100 lycées et CFA éco-responsables étaient répertoriés dans la région Pays de la Loire. Une journée d’échange a eu lieu en octobre dernier, rassemblant plus de 400 personnes sur la thématique du développement durable. Pour continuer à nourrir cet élan et impulser une nouvelle dynamique, des journées d’échanges départementales sont planifiées en avril et en mai afin de favoriser la mise en réseau et la mutualisation des actions. La plateforme collaborative fait le lien entre les établissements et regroupe une base de données sur les différentes expériences afin d’aller plus loin dans ces échanges de bonnes pratiques. Pendant la semaine du développement durable, la « Une » du site internet e-lyco mettra quotidiennement en avant une expérience des établissements éco-responsables du territoire ligérien. Ce site, accessible à tous, met en valeur des expériences des lycées et des CFA, des fiches actions - véritables guides pratiques de l’éco-responsabilité, sans oublier le guide de la gestion raisonnée des espaces verts. Maryse Tricot - Maryse.TRICOT@paysdelaloire.fr

 Seine-Saint-Denis

Rêver le monde de demain en Seine-Saint-Denis
Le département de Seine-Saint-Denis saisit l’occasion de la semaine du développement durable pour lancer le concours « Ma Seine-Saint-Denis dans 21 ans », à l’attention des jeunes du département de 6 à 18 ans. Le but est de faire réfléchir les jeunes sur la société de demain. Ce concours, ludique et prospectif, s’inscrit dans le cadre de la mise à jour de l’Agenda 21 départemental. Les 6-18 ans, qui représentent un tiers de la population du territoire, pourront remettre au choix un dessin, un collage, un texte, une photo ou une vidéo exprimant la Seine-Saint-Denis telle qu’ils l’imaginent et la rêvent dans les années 2030 (quartier, école, nature, loisirs, métier...). En exerçant à la fois son imagination et sa citoyenneté, chacun des participants entraînera aussi les adultes de son entourage dans l’aventure. Le département de Seine-Saint-Denis propose par ailleurs d’autres activités pendant la semaine du développement durable : collecte de CD-Rom et DVD pour les recycler ; débat sur la sobriété énergétique avec les agents ; présentation du bilan des gains énergétiques réalisés en 2011 sur un bâtiment test ; sessions de formation Imprimeco portant sur les bonnes pratiques en matière d’impression... Christine Galland - cgalland@cg93.fr

 PROTEGER LA BIODIVERSITE

 Saumur

Pour renouer avec la nature, rien de tel que la forêt à Saumur
Saumur Agglo et la ville de Saumur co-organisent la semaine du développement durable autour de la thématique choisie, « l’arbre et la forêt ». 25% de forêts composent ce territoire. Une action spécifique pour la plantation d’arbres sera organisée pour tous en partenariat avec les écoles et les communes. Un village du développement durable sera aussi mis en place sur toute une journée dans le centre ville de Saumur, regroupant exposants, concours, expositions... Des visites (entreprises, chaufferie), des projections de films, des promenades en forêt, des animations culturelles et ludiques sont également au programme. Par ailleurs, Saumur agglo est engagée dans l’élaboration conjointe de son Agenda 21 et de son Plan climat énergie territorial. Ces nombreuses animations seront organisées pour un public varié : enfants, professionnels, élus, propriétaires forestiers... Le budget de l’événement s’élève à environ 9000 euros répartis entre l’agglomération et la ville de Saumur. Les partenariats sont nombreux : SemA-E, France Nature Environnement, Aspire, Saumur Habitat, Photo Club Reflex, Carrefour Contact, Club cyclotouriste de Saumur, Zoo de Doué la Fontaine, Terra Botanica, Futuroscope... Julie Decleve - j.decleve@agglo-saumur.fr

 Carquefou

Être plus proche de la nature pour mieux comprendre le sens de la durabilité
Pour insuffler un réflexe « consom’action » à ses concitoyens, la ville de Carquefou se mobilise pour la semaine du développement durable et propose diverses activités. La visite des pépinières municipales met en avant les techniques respectueuses de jardinage. L’initiation à l’écoute de chants d’oiseaux et l’immersion dans la vie d’une mâcre (plante aquatique) attirent l’attention sur ces êtres vivants, souvent oubliés bien que faisant partie de notre quotidien et se révélant indispensables au bon fonctionnement de nos écosystèmes. La Maison 21 (exemple de maison passive équipée de domotique) et la restauration municipale proposent une consommation responsable et réfléchie, avec des repas bio, incitant à l’utilisation de produits et matériaux locaux, respectueux de l’environnement. En interne, les agents partiront à la découverte de l’Inde grâce à une exposition, et ils seront sensibilisés aux problématiques actuelles. Hélène Hergault - agenda21@mairie-carquefou.fr

 Le Havre

Le Havre rappelle les bienfaits des plantes
La ville du Havre met à l’honneur le monde des plantes pendant la semaine du développement durable. Afin de découvrir ce monde végétal et son caractère précieux pour l’homme, une soirée est organisée le 3 avril pour comprendre et débattre des enjeux de la thématique : « De la racine à la fleur, le monde végétal source de vie ». Le maire du Havre et président de la CODAH (Communauté de l’agglomération havraise), Jean Marie Pelt (président de l’Institut européen d’écologie), ainsi que des acteurs locaux accompagneront cette soirée pour échanger sur la relation étroite entre l’homme et les plantes. Denis Cheissoux, animateur de l’émission de radio « CO2 mon amour », conduira et animera cette soirée, qui sera clôturée par la projection du dernier film de Disneynature « Félins ». Du 2 au 8 avril, les jardins suspendus accueilleront des expositions sur les abeilles, les plantes utiles et le lin. Des animations pour petits et grands, des ateliers de découverte ainsi que des visites guidées des jardins et des serres se succèderont tout au long de la semaine. Marjorie Médrinal - marjorie.medrinal@lehavre.fr

 Mayenne

Les acteurs du bois ouvrent leurs portes au public à Mayenne
Pour cette année 2012, le groupe « Agenda 21 » des agents de la ville de Mayenne a choisi de travailler sur le thème de l’arbre. Un programme varié sera proposé pour mettre en valeur l’arbre et comprendre le rôle du citoyen dans sa préservation et sa valorisation, au travers de différents supports : films, portes ouvertes, débats, visites, expositions, jeux. Pour mettre en avant les vertus de l’arbre comme élément du paysage bocager de la Mayenne, source d’énergie, matériau de construction, refuge de la biodiversité et atout dans la gestion agricole, la Ville s’appuie sur les nombreux acteurs du territoire (entreprises, associations, écoles, etc.) qui ouvrent leurs portes au public. Ainsi, un spécialiste du bois, Hubert Bois, fera découvrir son entreprise impliquée dans la gestion durable des forêts : son label PEFC (programme de reconnaissance des certifications forestières) garantit une production de sciages et parquets chêne respectueuse des ressources forestières du Grand Ouest. De même, les nouvelles serres municipales et le service « déchets ménagers » ouvriront leurs portes au public pour présenter le travail des agents des espaces verts et donner des conseils. Le chantier de la maison en bois de la petite enfance sera également ouvert, ainsi que la chaufferie de bois déchiqueté. Jean-Pascal Henri - jp.henri@mairie-mayenne.net

 Rezé

Rezé prend soin de sa biodiversité
La ville de Rezé accueille des ruches et des abeilles en avril, à l’occasion de la semaine du développement durable. Le geste témoigne de la prise en compte de la biodiversité (Rezé adhère à la Stratégie nationale pour la biodiversité 2011-2020). La Ville oeuvre pour l’amélioration du milieu urbain en raison notamment des diminutions de pollution et de l’usage des pesticides. Rezé installe la première station d’auto-partage en dehors du centre de Nantes, ce qui illustre la complémentarité et les efforts conjugués entre ville-centre et villes de périphérie en matière de changements de comportement. La Ville insiste, à l’occasion de cette semaine, sur la mise en oeuvre d’actions toute l’année dans le cadre de son Agenda 21 labellisé. Sur les 140 actions de ce programme 2010-2015, 109 sont déjà lancées dont plusieurs avec le concours des habitants. L’objectif est d’être durable toute l’année. Laurène Stordeur - Laurene.STORDEUR@mairie-reze.fr

 MAITRISER L’ENERGIE

 Cofely - GDF SUEZ

La Maison des énergies citoyennes s’installe à Massy Palaiseau
Cofely met en place une exposition dans la Maison des énergies citoyennes pour valoriser auprès des administrés, des entreprises et des administrations locales l’engagement durable de la collectivité dans des modes de chauffage vertueux. Le service public de chauffage urbain est en effet peu connu par la plupart des usagers, compte tenu de la position excentrée des centrales thermiques, et des réseaux qui sont souterrains. Située en centre ville, la Maison des énergies citoyennes est un lieu pédagogique d’accueil tout public et d’information sur le réseau de production d’eau chaude sanitaire et de chauffage. Cette maison est un vecteur de communication privilégié auprès de toutes les parties prenantes : les représentants des usagers (associations de quartiers, syndics, bailleurs...), les élus et agents municipaux, les usagers professionnels (entreprises, industries), mais aussi les particuliers (habitants) et des scolaires. Dans un premier temps, Cofely réserve cette exposition à ses clients, collectivités pour lesquels elle exploite le réseau de chaleur urbain. Cette exposition est mise à disposition de la Ville et des partenariats peuvent être menés avec les agences locales de l’énergie et les points info énergie de la Ville. Les coûts relatifs au montage, démontage et exploitation sont pris en charge par Cofely. Sophie Zimmermann - sophie.zimmermann@cofely-gdfsuez.com

 COPACEL

L’industrie papetière réduit son empreinte environnementale
La Fédération française de l’industrie papetière (COPACEL) a élaboré un kit de communication destiné à combattre les idées reçues. Ce kit, composé d’un totem, d’une PLV (présentoir) de comptoir, d’une affiche et d’un dépliant, a été réalisé dans l’objectif de rétablir les vérités sur les impacts de l’industrie papetière sur l’environnement. L’industrie papetière est l’une des premières industries de recyclage en France : 60% de la matière utilisée dans la fabrication de papiers et cartons provient du recyclage. Le taux de récupération des produits usagés à base de papiers-cartons est passé de 46% à 72% en dix ans. Au cours des 40 dernières années, la consommation d’eau par tonne de papier a diminué de 85% et les rejets de matières organiques ont été réduits de 90%. Par ailleurs, l’industrie papetière valorise la biomasse pour produire de l’énergie : 50% de l’énergie calorifique est d’origine biomasse et donc sans impact sur le changement climatique. L’industrie papetière a diminué de 50% ses émissions de CO2 au cours des dix dernières années. Anaïs Robert - anais.robert@copacel.fr

 Agence MIEUX

Une semaine de sobriété volontaire pour l’agence Mieux
L’agence digitale MIEUX lance la « No Impact Week », qui se tiendra du 2 au 6 avril. Pour l’occasion, chaque jour sera le support d’une action et d’un sujet de réflexion. Cet événement est inspiré par la démarche de Colin Beavan, le célèbre « No Impact Man ». Pour appliquer une approche responsable à la vie d’agence, un effort quotidien devra être fourni par le personnel en termes de déplacement et d’économies diverses et variées : pas de voiture ni de scooter pendant toute la semaine, pas d’impression superflue, utiliser le web de façon allégée, bannir les couverts et gobelets en plastique, ainsi que le chauffage, la climatisation et la lumière pour se caler sur le rythme du soleil. Par ailleurs, un bilan carbone sera fait et compensé. Comparé au bilan carbone d’une semaine classique, il permettra de réaliser l’efficacité des efforts réalisés pendant la semaine, dans un but incitatif pour le reste de l’année, au travail et dans sa vie personnelle. Les grands thèmes seront, dans l’ordre des jours de la semaine : l’alimentation, l’eau et les déchets, les transports, les 3 R (réutiliser, recycler, réduire), et l’énergie avec (« éco-sabbath » : pas d’appareil électrique). Thomas Parouty - tparouty@agence-mieux.com

 Grand Chalon sur Saône

Le café-débat, moment convivial de sensibilisation et d’information au Grand Chalon
Un café-débat est organisé le 2 avril sur le thème de l’énergie pour la semaine du développement durable, à l’initiative de l’Espace Info Energie 71 dont le réseau est piloté par l’ADEME. Ce projet se fait en lien avec les associations Active (association favorisant l’économie solidaire), HESPUL (association visant au développement de l’efficacité énergétique et des énergies renouvelables) et le Grand Chalon. L’objectif est de combiner une approche généraliste sur le thème de l’énergie avec des exemples d’actions très concrètes à engager dans son logement. La soirée-débat consistera notamment à présenter dans une atmosphère conviviale un scénario de transition énergétique national, développé par HESPUL, ainsi que l’action engagée localement au travers du Plan climat énergie du Grand Chalon. Des ateliers démonstratifs viseront également à informer des possibilités pour éviter les gaspillages d’énergie et favoriser la consommation locale. La soirée sera l’occasion de découvrir comment alléger sa facture d’électricité tout en se souciant du sort de la planète et des générations futures. Le même type de soirée-débat sera décliné sur divers thèmes le reste de la semaine. Boris Pageaux - Boris.PAGEAUX@chalonsursaone.fr

 Bourges

Chaufferie, station d’épuration, serres et centre de tri ouvrent leurs portes à Bourges
La ville de Bourges propose plusieurs visites thématiques afin de faire découvrir aux Berruyers des sites normalement inaccessibles au public : la chaufferie urbaine, la station d’épuration, les serres municipales ou encore le centre de tri et de valorisation des déchets. Les Berruyers sont également invités à écrire leurs voeux en matière d’écologie sur les cinq « arbres à souhaits » installés dans différents bâtiments municipaux. Ces activités, accessibles durant toute la semaine du développement durable, s’ajoutent aux deux temps forts organisés par la Ville pour l’occasion. Le premier est le « village des associations environnementales ». Toutes les associations de la Ville présentent leurs activités et invitent le public à les rejoindre bénévolement. Quant au deuxième événement prévu, il s’agit d’une conférence intitulée « les travaux d’économies d’énergie dans le logement, retours d’expérience », animée par l’Espace Info Energie. Anne Paepegaey - anne.paepegaey@ville-bourges.fr

 Valenciennes

Mieux gérer l’eau : Valenciennes fait place au tournage de l’émission Ozone !
Le SIAV (Syndicat Intercommunal d’Assainissement de Valenciennes) et la ville de Valenciennes se joignent à des partenaires institutionnels et associatifs pour participer à la dixième semaine du développement durable. Deux évènements sont programmés pour le grand public : la « Place Publique » au grand salon de l’hôtel de ville de Valenciennes, le 30 mars, et une manifestation à l’Espace Pierre Richard, le 4 avril. Cette manifestation comprend le tournage du magazine télé « Ozone », ainsi qu’un spectacle interactif, scientifique et pédagogique sur les océans et leur biodiversité (« Coriolis et Détritus »), et des expositions et animations sur le thème de l’eau (stands de jeux). Ces événements visent à informer, discuter et débattre sur les thématiques suivantes : « Rio 20 ans après ? », « Du quartier à la ville durable, vers un nouveau modèle urbain ? » (présentation d’un ouvrage du Comité 21), « La tentation du bitume, où s’arrêtera l’étalement urbain ? » (présentation de l’ouvrage d’Olivier Razemon et Eric Hamelin), et « Quels gestes concrets pour préserver nos ressources en eau ? ». L’émission Ozone du 4 avril développera les actions menées par le SIAV, ses communes adhérentes et ses partenaires associatifs en matière de gestion de l’eau, d’aménagement du territoire et d’insertion sociale. Yveline Lepillet - ylepillet@ville-valenciennes.fr

 CPIE du Pays d’Aix

Améliorer les performances énergétiques des bâtiments
La rénovation énergétique des bâtiments existants est un enjeu majeur pour notre société qui doit réduire ses consommations d’énergie et ses émissions de gaz à effets de serre. C’est pourquoi l’association du CPIE du Pays d’Aix, membre de l’UNCPIE (Union nationale des centres permanents d’initiatives pour l’environnement), organise une visite de chantier de rénovation d’un ancien corps de ferme en bâtiment BBC, en partenariat avec le syndicat mixte du grand site Sainte-Victoire. Cette visite aura lieu durant la semaine du développement durable. Le chantier de la ferme de Beaurecueil étant exemplaire pour le territoire, le faire visiter aux professionnels du bâtiment et aux étudiants le temps d’un après-midi (le 4 avril) est l’occasion de présenter les techniques et matériaux innovants pour rénover les bâtiments existants en mettant l’accent sur les performances énergétiques. La visite lancera également un programme annuel d’animations à visée pédagogique sur ce site. Nina Michel - michel-eiepaysdaix@orange.fr

PROMOUVOIR UNE CONSOMMATION RESPONSABLE

 Besançon

Un compost pour les écoliers et une charte Commerce éco-citoyen pour les commerçants
Lors de la semaine du développement durable, la ville de Besançon va remettre aux commerçants signataires de la Charte Commerce éco-citoyen un éco-pack fournissant du matériel visant à réduire les consommations : ampoule basse consommation, prise interrupteur coupe veille, bouton coupe veille pour ordinateur, régulateur de débit, thermomètre pour frigo et congélateur. Chacun aura désormais la possibilité d’emprunter les wattmètres et caméras thermiques mis à disposition par la mairie, et bénéficiera d’informations sur les économies d’énergie lors de l’utilisation des TIC. Par ailleurs, la municipalité saisit l’occasion de la semaine du développement durable pour lancer une expérimentation dans six écoles afin de valoriser les déchets organiques des restaurants scolaires. Ce sont 3,3 tonnes de déchets fermentescibles, dont 2 tonnes compostables, qui sont produites chaque semaine dans les 61 restaurants scolaires de la ville de Besançon. Différents types de compostage seront testés (en bac, mécanique, ou composteur de quartier) en partenariat avec le syndicat en charge du traitement des déchets. Le compost sera valorisé au plus près du composteur, dans l’école, la rue ou le quartier. Un prestataire assurera la mise en place des composteurs, le suivi de l’opération et la sensibilisation-formation du personnel et de l’équipe pédagogique. Rokaya Toubale - rokaya.toubale@besancon.fr

 Bouc Bel Air

Bouc Bel Air sensibilise aux conséquences de l’exploitation de l’huile de palme
La ville de Bouc Bel Air propose pendant la semaine du développement durable différents ateliers de sensibilisation portant sur le thème « Comment protéger la biodiversité en consommant responsable ? ». A commencer par une information poussée portant sur les effets néfastes de l’huile de palme (déforestation, disparition de la faune). L’association Kalaweit est l’acteur majeur de cette sensibilisation, rappelant que 98% des forêts tropicales d’Indonésie pourraient disparaître d’ici 2022, à cause du triplement des plantations d’huile de palme d’ici-là. Des ateliers cuisine ont déjà eu lieu pour sensibiliser les enfants à cette problématique. Des activités complémentaires seront proposées début avril : exposition sur la biodiversité et le rôle des abeilles, sensibilisation au tri sélectif... Enfin, l’association « atelier méditerranéen de l’environnement » interviendra auprès des collégiens pour aborder les thèmes de la consommation au quotidien, de l’hygiène et de la santé (provenance des produits, conséquences de leur fabrication et du transport, nocivité de certains produits de beauté, etc.). Dominique Francon - dominique.francon@boucbelair.com

 Cannes

Apprendre la consommation responsable au salon du développement durable de Cannes
La ville de Cannes met en place un salon du développement durable les 31 mars et 1er avril. Les quarante exposants qui seront présents, spécialistes en matière d’alimentation, de santé et bien-être, de commerce équitable, d’habitat, d’habillement et d’économies d’énergie, aideront à sensibiliser et à informer les visiteurs de la nécessité de consommer de façon responsable. La sensibilisation passera aussi par un repas Slow Food qui se tiendra le 31 mars en soirée avec en accompagnement la formation Jazz Band du Conservatoire de musique de Cannes. De surcroît, le 4 avril 2012 se tiendra une conférence/débat « jardiner autrement », en partenariat avec les ministères de l’Ecologie et de l’Agriculture et la Société nationale d’horticulture française. Le 3 avril 2012, le film documentaire de Lucywalker avec Vik Muniz ,« Waste Land - de la poubelle au musée », sera projeté à la salle Raimu, cinéma d’un quartier populaire. Ce film, dont le thème porte sur les déchets, sera suivi d’un débat avec la salle. Silvia Pelegri - silvia.pelegri@ville-cannes.fr

 CLCV

CLCV fait choisir les produits en fonction de leur nocivité et de leurs emballages
L’association départementale de consommateurs et usagers de Loire Atlantique (CLCV) organise, à la demande des municipalités de la métropole nantaise, des animations visant à promouvoir la consommation responsable. Parmi elles : les ateliers « Maison nette sans salir ma planète ». Il s’agit d’ateliers d’information/démonstration pour le grand public autour des produits ménagers : nocivité des produits classiques, importance des déchets quand ces produits ne peuvent être recyclés, déchiffrage de l’étiquetage, identification des écolabels. Ces ateliers proposent des recettes simples pour fabriquer soi-même des produits ménagers à partir de vieilles recettes (vinaigre blanc, bicarbonate de soude, citron...). A ces ateliers s’ajoutent des animations « chariots gâchis » : dans chaque magasin, des produits de même marque, de quantité et de qualité identiques, seront disposés dans deux chariots. Seule leur contenance sera différente (par exemple, dans un chariot une bouteille de lait d’un litre, et dans l’autre deux bouteilles de 0,5 litre). Une façon de valoriser les grands conditionnements, les recharges, les produits concentrés, les produits vendus en vrac, moins emballés ou durables avec le chariot préventif (« éco-malin »), tandis que le chariot non-préventif (« pollu-cher ») représente les produits non durables avec plusieurs emballages, portions individuelles, produits jetables, lingettes... Maryline Decaestecker - loire-atlantique@clcv.org

 E-Graine

Un village itinérant de l’éco-consommation
Pour mettre en place son village de l’éco-consommation dans les collectivités qui le demandent, E-Graine s’est entouré de partenaires pédagogiques, scientifiques et financiers : le département de Seine-Saint-Denis, l’ADEME, la Ligue de l’enseignement, Vaulot & Dièvre, la région Ile-de-France. Parcours d’ateliers ludiques et participatifs, le village de l’éco-consommation est une exposition vivante itinérante sur le thème de la consommation responsable, qui vient compléter la sensibilisation des citoyens aux thématiques du développement durable, des Agenda 21, Plan climat énergie et autres démarches similaires. Disposant d’une grande capacité d’accueil, le village s’implante sur le territoire pour une période d’une semaine et plus, afin d’y accueillir des centaines d’enfants, de jeunes et de familles. En s’appuyant sur un décor original et théâtral, une équipe d’animateurs guide les 600 participants hebdomadaires afin qu’ils développent un esprit critique et d’analyse, et qu’ils deviennent des consom’acteurs solidaires et responsables. Avec les moyens concrets donnés, ils pourront agir en toute conscience des enjeux relevant de thématiques variées (eau, commerce équitable, transports, gestion durable des forêts, alimentation locale et de saison, éco-conception, déchets et énergies). Gwendaline Saloux - gwendaline.saloux@e-graine.org

 CULTURE ET DEVELOPPEMENT DURABLE

 Courbevoie

La culture sert le développement durable à Courbevoie
La ville de Courbevoie s’associe à l’association Atmosphères 21 (avec le concours de l’ADEME) et Defacto en s’appuyant sur la culture comme socle de promotion du développement durable. Pour être consomm’acteur, il faut en connaître les problématiques et s’informer. Le cinéma est un outil efficace pour véhiculer des messages, sensibiliser et toucher le plus grand nombre. C’est pourquoi le cinéma Abel Gance et l’Espace Carpeaux accueillent tous les curieux du 26 mars au 4 avril pour découvrir une quinzaine de films, suivis de débats. Sont proposées aussi des conférences de haut niveau, des pièces de théâtre, des contes d’anticipation scientifique ou encore des expositions photographiques et des soirées festives. Dans le village du développement durable seront présents de multiples acteurs : experts « énergie » de l’ADEME, associations de défense des droits des animaux (Animacoeur), d’insertion (Espaces, et Regard de soie qui centre son activité sur les personnes handicapées), de promotion de produits bio (Goût du Bio), de défense de la lombriculture comme solution complémentaire au recyclage des déchets organiques biodégradables (Des vers pour tous), AMAP (Bio Devant), agence informant sur les circuits courts (Vivrao). Des acteurs présentant l’Agenda 21 de la Ville, ainsi que l’association Atmosphères 21, le Conseil municipal des jeunes de Courbevoie ou encore le groupe de restauration collective Elior seront également disponibles toute la semaine. Pour en savoir plus : http://atmospheresfestival.com/ et http://www.ville-courbevoie.fr/blogagenda21/ . Sylvie Faivre - s.faivre@ville-courbevoie.fr


- Plus d’infos du Comité 21 sélectionnées et diffusées sur CDURABLE.info

Comité 21
132 rue de Rivoli - 75001 Paris
tél. : 01 55 34 75 21 - fax : 01 55 34 75 20
Contact : Christine Delhaye

- Site internet du Comité 21


[1Etude « consommateurs » 2012 d’Ethicity

Article lu 2553 fois

lire aussi :
  • Semaine du développement durable 2014 : consommer autrement oui, mais comment ?
  • Spécial Agenda 21 : perspectives et bilan
  • Spécial Rio+20 : engagements et contributions
  • Spécial Marketing durable
  • Spécial Transport et logistique durable
  • Financer la transition des territoires - Propositions pour les Agendas 21
  • Spécial genre et diversité
  • Spécial financement, innovation et développement durable
  • Spécial Complémentarité des acteurs et articulation des démarches dans les territoires
  • Lancement des Trophées des Campus Responsables
  • Spécial Changement climatique
  • Spécial Education au changement climatique


  •  

    Accueil | Contact | Mentions légales | Espace privé | Statistiques du site
    Nombre de visiteurs 9968345

    49 visiteurs en ce moment

    | Site réalisé avec SPIP |un site CDURABLE online

    Agence MC Cdurable CDURABLE.com

    RSSfr

    Creative Commons License : Firefox


    __________________________________________
    Google
    Loading
      Maison
    La maison durable
      Cdurable.com
    Agir pour un monde durable