CDURABLE.info sélectionne, depuis 10 ans, l'essentiel à savoir de l'actualité du Développement Durable pour comprendre et agir en acteur du changement.
 
 
Education au DD

Séjours de Vacances Scientifiques

Education au développement durable

jeudi 23 août 2007
Posté par Association Objectif Sciences

Imprimer Enregistrer au format PDF

Que font certains jeunes pendant leurs vacances ? Ils deviennent des apprentis Indiana Jones, des « Géo Trouvetout » ou bien mènent encore des projets d’architecture bioclimatique durant des séjours de vacances scientifiques... Concilier loisirs de vacances et investigations scientifiques, voilà la recette magique de l’association « Objectif Sciences » qui donne la possibilité aux jeunes (de 7 à 25 ans) de toutes les régions de France et du Monde et de toutes les conditions sociales de passer des vacances originales.



 Un concept innovant

Situées dans des régions attrayantes qui permettent de visiter des environnements riches en sujets d’intérêt, suffisamment proches des laboratoires et des chercheurs et des ingénieurs pour qu’ils viennent à la rencontre des participants, ces colonies de vacances scientifiques sont organisées en collaboration avec des Centres de Recherches qui participent à leur préparation pédagogique.

Dans les monts du Forez en Auvergne

L’association à but non lucratif propose le modèle de « formation à la Recherche par la Recherche ». Les participants qui se retrouvent sur le Centre, en provenance du monde entier, ont choisi leur domaine d’activité, selon leur tranche d’âge. Ils ont alors un projet à mener pendant toute la durée du séjour et ce projet est une véritable recherche scientifique avec un protocole, une démarche expérimentale solide et des résultats au final qui sont présentés par les enfants sous la forme d’expositions et de conférences. Les éducateurs scientifiques, docteurs en sciences, professeurs, étudiants, se mettent à la disposition des enfants au nombre de un adulte pour 5 jeunes. Géologie, astronomie, architecture bioclimatique, informatique, robotique, écologie, archéologie... tous les domaines scientifiques peuvent être abordés dans les Centres de Séjour Scientifique que l’on trouve soit dans les monts du Forez en Auvergne soit au bord du Lac-St-Jean et du Fjord du Saguenay, au Québec.

 La recherche « durable »

Même si les projets sont réalisables sur la durée du séjour (entre 8 jours et un mois) ils se n’arrêtent pas après le départ des enfants. Ils vont être continués par les jeunes chercheurs suivants qui redémarrent à partir des résultats des camps précédents pour garantir un développement durable des projets. La participation récurrente des enfants au sein d’un même projet (Avion Solaire, Environnement…) durant 3 ou 4 années de suite montre le succès de ce concept.

La recherche sur l’énergie solaire

La recherche scientifique peut concerner un sujet de recherche fondamentale, de recherche appliquée ou encore un projet technique complet. La difficulté de la recherche est à la hauteur des tranches d’âges. Par exemple le projet PARADISAEA, qui consiste à concevoir puis construire un avion solaire qui soit capable, à terme, d’être autonome en énergie. On y trouve les plus petits (7-9 ans) qui travaillent sur la construction d’un moteur tandis qu’à coté les 10-12 ans mènent une recherche sur l’énergie solaire (four solaire - panneau solaire, modules thermovoltaïques) et que les grands (13-15 et 16-18 ans) construisent les premières maquettes d’avion en les essayant en vol et en perfectionnant les résultats des leurs petits collègues.

Architecture bioclimatique en miniature

Si le projet de recherche concerne la quasi-totalité du séjour et fait l’objet de toutes les séances d’activités de la journée, il permet également de faire beaucoup de sports, de bricolages, de chants... La proportion 2/3 de sciences et 1/3 hors sciences est conservée mais c’est le projet de recherche qui, à la base, donne l’occasion de mener d’autres activités. Par exemple, aller chercher des échantillons est l’occasion d’une sortie en mer ou de préparer une expédition de deux jours en montagne. Construire un vivarium, un objet éléctrosustenté (voiture sans roue) ou une maquette du bâtiment entouré par une voûte amène les participants à faire du bricolage... Une demi-journée de balade qui permet d’accéder à un site d’observation astronomique, une sortie en kayak, grimper aux arbres, une sortie en vélo, un grand jeu coopératif ou des veillées viennent servir d’une manière ou d’une autre le projet scientifique des jeunes tout en leur apportant la détente des vacances.

Contact avec la nature

Pour les plus âgés, le projet peut devenir une formidable aventure scientifique quand il s’agit de découvrir des trésors archéologiques ou de suivre l’évolution d’animaux sauvages dans leur milieu naturel. Ainsi le projet PANTHERA ayant pour but d’observer et protéger la Panthère des Neiges au Kirghizstan. Organisés en collaboration avec différents spécialistes travaillant au WWF International à Genève ou au sein de l’association NABU (groupe d’allemands experts en la matière) ces séjours sont réservés aux passionnés de montagne et d’aventures âgés de 16 à 45 ans. Séjour après séjour, expédition après expédition, il sera alors possible de négocier avec l’état Kirghiz la mise en place d’un couloir biologique, sorte de terrain protégé légalement pour la panthère et qui lui permette de rejoindre ses différents lieux de vie sans risque.

 Des séjours inventifs pour tous

Echange des idées

Depuis 40 ans que les séjours de vacances scientifiques ont été inventés en France de nombreux enfants ont pu en bénéficier mais trois catégories sont encore défavorisées à ce jour :

- Les filles : Grâce aux efforts fournis tout au long des précédentes années les filles qui viennent à Objectif Sciences sont certaines de se retrouver à plusieurs sur tous les séjours voire même parfois en majorité sur certains camps ! Ainsi on trouve chaque année une participation des filles qui atteint fièrement les 40%.

- Les pauvres : Pour que la science, la culture et les débouchés professionnels ne soient plus réservés qu’aux classes aisées, l’association a créé en 2006 un service d’aide sociale entièrement dédié au soutien financier des familles en difficulté. Lorsqu’une famille désire inscrire un ou plusieurs jeunes et que ses moyens sont limités, elle peut faire appel à plusieurs organismes d’état et dorénavant à l’association elle-même qui peut étudier son dossier de demande d’aide sociale.

Astronomie pour tous

- Les enfants allergiques et/ou handicapés : Lorsqu’on naît différent, la vie est déjà assez difficile en tant que telle pour qu’on n’ait pas encore besoin qu’elle soit encore plus chère que pour les autres. Chaque semaine l’association Objectif Sciences accueille donc des jeunes ayant des allergies alimentaires (gluten, fruits de mer, oeufs…) une tache apparemment pour la cuisine mais quand même faisable en trouvant toujours de nouveaux recettes pour améliorer la qualité des repas pour tous sans supplément de coût. Par ailleurs, un jeune homme myopathe qui désire hardiment faire des sciences plus tard s’est inscrit pour deux années de suites à Objectif Sciences. Après fait de l’archéologie quasi entièrement sur le terrain il a mené ses recherches ensuite sur la perception des plantes. Un autre garçon en fauteuil roulant a eu l’occasion pour la première fois dans sa vie d’observer des étoiles avec du matériel d’astronomie.
Informations et réservations

Pour connaître tous les sujets selon le type de tranche d’âge, reportez-vous sur le site Internet de l’association : http://asso.objectif-sciences.com
.


Voir en ligne : Objectif Sciences

Article lu 4455 fois



 

Accueil | Contact | Mentions légales | Espace privé | Statistiques du site
Nombre de visiteurs 10602961

63 visiteurs en ce moment

| Site réalisé avec SPIP |un site CDURABLE online

Agence MC Cdurable CDURABLE.com

RSSfr

Creative Commons License : Firefox


__________________________________________
Google
Loading
  Maison
La maison durable
  Cdurable.com
Agir pour un monde durable