CDURABLE.info sélectionne, depuis 10 ans, l'essentiel à savoir de l'actualité du Développement Durable pour comprendre et agir en acteur du changement.
 
 
Média du Développement durable > Presse
Le kiosque du développement durable - Février 2010

Polémique sur la viande : 65 millions de carnivores

En mangeons-nous trop ? Faut-il devenir végétarien ? Réponses dans Terra Eco et Néoplanète

lundi 8 février 2010
Posté par David Naulin

Imprimer Enregistrer au format PDF

Changer son alimentation est un choix individuel efficace pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre. Voici le refrain qu’entonne depuis quelques mois le duo Rajendra Pachauri, président du Groupe d’experts sur l’évolution du climat, et Paul McCartney, l’ex-Beatles. Le Prix Nobel de la Paix et la rock star appellent à s’abstenir de manger de la viande une fois par semaine. Fourchette à la main, Terra Eco a enquêté dans votre assiette, dans les élevages, dans les supermarchés. En France, en Argentine et aux Etats-Unis. Le magazine Néoplanète propose également un sujet similaire avec les chefs étoilés Alain Ducasse, Olivier Roellinger et Alain Passard qui se livrent sur le sujet, tout en évoquant l’évolution de notre cuisine.



 Terra Eco : 65 millions de carnivores

Du champ au rayon du boucher, votre bifteck parcourt des milliers de kilomètres. Enquête sur un gouffre environnemental à la sauce au poivre à découvrir dans le nouveau numéro de Terra Eco (n°11 - février 2010).

Enquête sur un gouffre environnemental à la sauce au poivre à découvrir dans le nouveau numéro de Terra Eco (n°11 - février 2010). Au sommaire de ce dossier :

- ETAT DES LIEUX : 65 millions de carnivores. De l’éleveur au supermarché, notre bout de gras adoré carbure aux hectares de terres, aux tonnes de céréales, aux kilos d’engrais, aux litres de pesticides et d’eau. Or, chaque Français mange, en moyenne, 100 kg de viande par an.
- FOCUS : Nos bêtes sont nourries aux OGM. Vous pensiez qu’elles mangeaient de la bonne herbe et de la paille ? C’est raté !
- INTERVIEW : « Manger de la viande, une revanche sociale ». D’où vient notre relation passionnelle avec le steak ? Réponses de Jean-Pierre Corbeau, professeur de sociologie de la consommation et de l’alimentation à l’université de Tours.
- PRATIQUE : Une désintoxication en 3 étapes. Si on considère que la viande est une drogue, pourquoi ne pas décrocher ? Conseils pour une «  rehab  » réussie.
- FACE A FACE : Eleveur contre végétarien. Terra Eco joue les arbitres dans un combat très musclé. Les mots «  fausses évidences  », «  hara-kiri  », «  roter  » et «  péter  » fusent. Comme les uppercuts et les directs du droit. Ouch !
- ENQUETE France : qui tire les ficelles du bifteck ? De l’argent et de très bonnes relations avec l’Etat, voici les deux mamelles de la filière viande pour promouvoir ses produits. Et fermer le clapet à ses détracteurs…
- REPORTAGE Argentine : le pays où les vaches ont déserté les champs. Au pays du bifteck roi, les plaines se remplissent… de soja. Et les Européens n’y sont pas pour rien.
- PEOPLE : Végétariens et célèbres (et inversement). Terra Eco est parti à la recherche des stars anti-viande. Et il n’y a pas que Paul McCartney !
- PORTRAIT : SOS carnivores en détresse. Patty Knutson est végétalienne et c’est son métier. Plus exactement, elle aide des Américains à chasser le steak de leur assiette. Coach végétarien, une profession d’avenir ?

- Abonnez-vous à Terra Eco en cliquant ici.

 Néoplanète : Polémique de la viande

A la une du nouveau numéro de Néoplanète (février 2010) : la polémique sur la viande. A la une du nouveau numéro de Néoplanète (N°12 – Février/Mars 2010) : la polémique sur la viande. En mangeons-nous trop ? Faut-il devenir végétarien ?

Au sommaire de ce dossier :
- Y’a pas que le steack dans l’assiette ! Par Fabrice Nicolino. Depuis quelques décennies, notre consommation de viande a triplé et notre rapport aux animaux a changé. Ce n’est pas sans incidence sur notre santé.
- Le bonheur n’est plus dans le pré. Loin des élevages traditionnels, l’animal est devenu une industrie source de mal-être et de pollution. Néoplanète a rencontré deux des meilleurs spécialistes de cette question, devenue fondamentale pour notre quotidien. Et notre avenir.
- Les chefs se mettent à table. C’est le débat du moment ! Après le livre de Fabrice Nicolino Bidoche ; la « grève de la viande » de certains participants à Copenhague ; la Une du Monde sur les nuisances de l’élevage, Néoplanète a souhaité donner la parole à ceux qui enchantent nos assiettes. Alain Ducasse, Alain Passard et Olivier Roellinger, trois de nos plus grands chefs se livrent sur le sujet tout en évoquant, chacun à sa manière, l’évolution de notre cuisine.

Et aussi : la beauté au miel, 10 gestes pour préserver notre intérieur, l’interview de Pascal Légitimus, ambassadeur de « Play to stop : Europe for climate », les meilleures stations de sports d’hiver écolos…

Pour lire gratuitement le nouveau numéro de Néoplanète en ligne, cliquez ici.

 Bidoche, l’industrie de la viande menace le monde

Acheter le livre Bidoche chez notre partenaire Amazon.fr pour 19,95 € Si vous souhaitez approfondir ce sujet, Fabrice Nicolino a publié en octobre 2009 un livre passionnant et préoccupant sur l’industrie de la viande. Jamais lu ? En tout cas, jamais écrit. Ce livre sur la viande est rempli de très nombreuses révélations sur un univers que personne ne souhaite voir de près. La France a connu après 1945 une révolution de son régime alimentaire qui n’a rien de naturel. Elle consommait peu de viande, elle en « bouffe » des millions de tonnes chaque année.

Qui a voulu ce complet bouleversement ? Les jeunes « technocrates » autour de De Gaulle, après 1958, mais aussi les pontes de l’Inra, un institut public au service direct des intérêts industriels. Ce livre raconte la genèse d’un changement radical, et met des noms sur des actes. Joseph Fontanet, François Missoffe, Edgard Pisani, Edgar Faure, du côté des politiques, suivis par Henri Nallet, Édith Cresson, Michel Rocard quand la gauche a pris le pouvoir en 1981. Raymond Février et Jacques Poly du côté des chercheurs et des techniciens. Tous ont été au service de la bidoche.

Ensemble, ils ont imposé que la France devienne un immense hachoir à viande qui abat chaque année plus d’un milliard d’animaux domestiques. Des animaux traités comme des bêtes, parqués dans le noir, entravés, farcis d’antibiotiques et .d’hormones qui mettent en péril la santé humaine.

Nul n’a jamais parlé ainsi des dangers gravissimes que représentent le MRSA, le MAP, et toutes ces maladies émergentes qui donnent des sueurs froides aux autorités sanitaires.

La situation est-elle hors de contrôle ? Oui. Ce livre révèle que la panique a gagné quantité de bureaux officiels. Et comment l’élevage industriel cherche à masquer des vérités affolantes. Qui sait en France que l’élevage mondial émet plus de gaz à effet de serre que la totalité des transports humains, automobiles, bateaux et avions compris ? Qui sait que notre bétail est nourri par du soja transgénique venu du Brésil, grand responsable de la déforestation en Amazonie ? Qui reconnaît que les demandes chinoise et indienne de viande seront impossibles à satisfaire dans quelques années, faute de sol et d’eau ? Qui ose écrire que la demande globale de viande industrielle conduit tout droit à de nouvelles et tragiques famines de masse ?

Si la France est à ce point sourde et aveugle, c’est que l’agriculture industrielle y fait la loi depuis 1945. Un lobby d’une puissance exceptionnelle s’est installé au cœur même de l’État et ne cesse d’empêcher toute évolution qui remettrait en cause les places et rentes acquises. Ce livre plonge au cœur des mystères et attaque sans hésitation le noyau dur de ce lobby. En donnant des noms : Serge Michels, Louis Orenga, Thierry Coste. Enivrés par un pouvoir sans frein, les défenseurs de la bidoche ont plongé la France dans une crise globale dont elle n’est pas près de sortir. Sauf si. Sauf si le mouvement des consommateurs décide de s’attaquer enfin aux immenses intérêts, visibles ou masqués, de la viande industrielle. Une viande qui est devenue l’ennemi de l’homme.

Fabrice Nicolino est journaliste. Il est l’auteur notamment de Pesticides, révélations sur un scandale français (2007) vendu en grand format à 35 000 exemplaires. Consulter son blog.

- Références : Bidoche de Fabrice Nicolino - Editeur : Editions LLL, les liens qui libèrent - Date de parution : 7 octobre 2009 - 385 pages - ISBN-13 : 978-2918597018 - Prix public : 21 €

Article lu 1815 fois

lire aussi :
  • Ce qui compte vraiment


  •  

    Accueil | Contact | Mentions légales | Espace privé | Statistiques du site
    Nombre de visiteurs 10376968

    60 visiteurs en ce moment

    | Site réalisé avec SPIP |un site CDURABLE online

    Agence MC Cdurable CDURABLE.com

    RSSfr

    Creative Commons License : Firefox


    __________________________________________
    Google
    Loading
      Maison
    La maison durable
      Cdurable.com
    Agir pour un monde durable