Une initiative exemplaire d’éducation au développement durable par le mode culturel

" />
CDURABLE.info sélectionne, depuis 10 ans, l'essentiel à savoir de l'actualité du Développement Durable pour comprendre et agir en acteur du changement.
 
 
Humain - Contribution Sociale > Réseau des acteurs du DD
Conte musical, théâtral et poétique ...

Parole de Terre

• Du 12 août au 30 avril 2006 •

mercredi 19 octobre 2005
Posté par Cyrille

Imprimer Enregistrer au format PDF


AUCUNE VIE NE SURVIT À UNE TERRE MORTE.

INTENTION : POÉSIE POUR POLITIQUE

Nous sommes bien petits pour raconter une si grande histoire. Et nous souhaitons partager avec le public un moment intime et convivial.

Nous avons choisi le texte de Pierre Rabhi pour sa vision poétique et acérée de notre monde moderne, du système planétaire et de ses engrenages.

Nous avons fait le choix de l’émotion, entre tragédie et légèreté, voyageant dans la mosaïque des genres scéniques.
Pour traiter d’un sujet grave et urgent, nous employons toutes nos langues : la langue parlée, la langue des signes, de la musique, du chant, de la peinture...

L’HISTOIRE : ITINÉRAIRES CROISÉS DE DEUX AFRICAINS

UN PROLOGUE EN FORME D’ALERTE

UNE PREMIÈRE PARTIE AU PAYS DES NOIRS :
LA TRAGÉDIE DE TYEMORO.

En suivant le récit du vieil homme qui se souvient de son village depuis le temps de son grand-père jusqu’à maintenant, nous découvrons précisément les mécanismes à l’œuvre en Afrique depuis deux siècles. Nous reconnaissons la colonisation avec « les hommes blancs et leurs bâtons-feux », la monoculture, les engrais avec « la poudre des blancs » qui donne deux fois plus et qui selon le doyen du village devrait permettre de travailler deux fois moins...

Sur des musiques et des chants inspirés de chants sacrés et de ballades africaines, le conteur parle une langue étrange et magique, un langage gestuel inspiré du français signé.

UNE DEUXIÈME PARTIE
AU PAYS DES BLANCS : L’ÉVEIL D’OUSSÉINI

Nous partageons la vision exotique du jeune étudiant brillant,Ousséini, découvrant, tout d’abord émerveillé puis sceptique, ces étranges étrangers vivant sur la terre des blancs.

Un scanner théâtralisé de notre société, entre le rire et les larmes.

UN ÉPILOGUE : L’HUMUS

Regardons sous nos pieds, et promenons-nous dans les bois.

Sans dialectique ni réponse fermée, nous avons fait le choix
de la poésie pour politique, autour d’un sujet grave et urgent.

Pierre Rabhi nous le rappelle, notre destin est lié à celui de la terre d’une manière irrévocable...

DOSSIER DE PRESENTATION


Pour en savoir plus :

Compagnie Les Enfants du Paradis
Athénée Municipale
Place du 8 mai 1945
33310 Lormont

Tel. : 05 56 74 25 77

Dossier de “Parole sur terre” à télécharger sur
http://www.lesenfantsduparadis.org



Voir en ligne : en savoir plus

Article lu 2208 fois

lire aussi :
  • Pierre Rabhi, le semeur d’espoirs


  •  

    Accueil | Contact | Mentions légales | Espace privé | Statistiques du site
    Nombre de visiteurs 10547353

    36 visiteurs en ce moment

    | Site réalisé avec SPIP |un site CDURABLE online

    Agence MC Cdurable CDURABLE.com

    RSSfr

    Creative Commons License : Firefox


    __________________________________________
    Google
    Loading
      Maison
    La maison durable
      Cdurable.com
    Agir pour un monde durable