CDURABLE.info sélectionne, depuis 10 ans, l'essentiel à savoir de l'actualité du Développement Durable pour comprendre et agir en acteur du changement.
 
 
Finance - Contribution Economique
Les entreprises de Rhône-Alpes en pointe dans la création de valeur sociale et environnementale

PME et développement durable : un levier d’innovation et de compétitivité pour les entreprises

mercredi 20 janvier 2010
Posté par David Naulin

Imprimer Enregistrer au format PDF

En participant, depuis mai 2009, au programme-pilote « Pôles et filières et développement durable », les réseaux d’entreprises Logistique 42, Loire Numérique, le Pôle Agro-Alimentaire de la Loire et quinze entreprises de ces réseaux s’impliquent dans la construction d’une vision stratégique d’entreprise et plus largement de réseau et de filière dans une perspective de développement durable. Conçu et piloté par le CIRIDD, porté par l’Europe, le Conseil Régional Rhône-Alpes et le Conseil Général de la Loire, ce programme innovant et ambitieux doit renforcer la prise en compte du développement durable au sein des entreprises et des réseaux, afin d’en faire un facteur d’innovation et de compétitivité.



Les entreprises engagées dans le programme ont, à l’heure actuelle et à l’issue de 4 ateliers intra-entreprise, déterminé des actions de développement durable qu’elles mettent en œuvre progressivement. Il s’agit, pour l’instant, principalement d’actions d’éco-responsabilité : tri des déchets, dématérialisation des documents, consommation et récupération d’énergie, déplacements moins polluants, télétravail. Déjà, les entreprises mobilisent clients et fournisseurs pour faire évoluer leurs produits et process : questionnement fournisseurs afin d’évaluer leur prise en compte du développement durable, valorisation des sous-produits, réflexion sur l’éco-conception, évolution des achats pour des emballages plus écologiques (biodégradables ou recyclables), pour des produits d’entretien écologiques à destination des locaux de production, suivi des produits à l’aide d’indicateurs environnementaux, intégration d’un volet développement durable dans la ligne éditoriale…

Au-delà des actions, toutes les entreprises ont déterminé, conforté ou enrichi leur stratégie dans une perspective de développement durable : identification de nouveaux produits, conception de nouveaux business models, évolution du cœur de métier en ayant amorcé les réflexions suivantes : Comment passer de « Usiner » à « Conseiller, Produire, Monter » ? Comment passer du bien au service, de la vente à la location et proposer de la dématérialisation aux clients ? Comment acheter davantage localement ? Quelle solution apporter au dernier kilomètre logistique ? Comment améliorer les conditions de travail des clients à travers des solutions numériques ? Comment avoir une forte valeur ajoutée sur l’accès à la connaissance et la qualité de l’information ? Quelle implication des partenaires territoriaux pour apporter une solution territoriale durable bénéfique aux clients et au territoire ? etc.
Une majorité d’entreprises participantes ont la volonté de pérenniser la démarche et de l’inscrire dans le long terme tout en agissant immédiatement. Certaines ont souhaité bénéficier d’une poursuite d’accompagnement.

A l’issue des 5 ateliers intra-réseaux, les réseaux d’entreprises Logistique 42, Loire Numérique et Pôle Agro-Alimentaire de la Loire ont, eux, pu repenser leur stratégie de développement de manière à y intégrer plus fortement les enjeux de développement durable.
Pour le Pôle Agroalimentaire Loire, le programme a permis d’identifier comment associer les parties prenantes (entreprises de la chaîne de valeur, partenaires territoriaux, organismes de formation, les consommateurs…) pour davantage de prise en compte du développement durable tout au long de la chaîne de valeur de la filière agroalimentaire.

Pour Logistique 42 qui travaillait déjà sur le fret ferroviaire et la logistique urbaine, le concept de logistique durable est désormais fondateur de la réflexion stratégique du réseau.

Début 2010, au vu des premiers résultats et de la dynamique qui a été lancée, la démonstration sera faite auprès des acteurs économiques de la région Rhône-Alpes de l’intérêt de penser et agir « développement durable » à ces différentes échelles (entreprise, réseau, filière) pour agir sur la performance et la compétitivité.

La deuxième phase du programme pilote vise à communiquer autour des premiers résultats et enseignements de l’opération en vue de les intégrer dans la conception des opérations collectives en cours ou à venir au niveau régional. Elle s’appuiera sur un film-documentaire, diffusé très largement, notamment sur Internet à partir d’avril 2010 et sur deux ateliers-débats en Région Rhône-Alpes : le premier en mars 2010 à Saint-Etienne et le second à Grenoble en 2010.

 UN TIMING POUR LES 15 ENTREPRISES ET 3 RESEAUX

En novembre 2008, le programme a été présenté aux huit réseaux d’entreprises de la Loire. Ouvert à trois réseaux, Logistique 42, Loire Numérique et le Pôle Agroalimentaire de la Loire se sont déclarés volontaires et désireux de faire bénéficier 4 à 6 de leurs entreprises d’un accompagnement personnalisé.

Ce programme comportait plusieurs objectifs pour le Conseil Général de la Loire, le CIRIDD et la Région Rhône-Alpes :
- Considérer le développement durable comme une nouvelle clef de l’intelligence économique pour rendre plus performantes, plus compétitives et plus innovantes les entreprises
- Renforcer les réseaux ligériens en s’appuyant sur une démarche fédératrice de développement durable appliquée à la filière et / ou secteur d’activités
- Intégrer le développement durable au niveau stratégique pour les entreprises, les réseaux et les filières
- Produire de la méthode et capitaliser
- Créer les conditions favorables pour la diffusion de la stratégie de développement durable à l’intérieur des réseaux
- Démultiplier à l’échelle de la filière en Rhône-Alpes.

De février à avril 2009, les trois réseaux et le CIRIDD ont présenté aux entreprises le programme. Au total, 15 entreprises ont participé :

Les 15 entreprises participantes

Le CIRIDD a privilégié une démarche favorisant la réflexion prospective des organisations participantes afin qu’elles consolident ou interrogent leur stratégie au regard des enjeux et principes de développement durable. Pour ce faire, le CIRIDD a choisi la méthode The Natural Step. Très participative, cette méthode permet aux entreprises d’associer directement leurs collaborateurs et de partager avec eux la vision de l’entreprise – ou futur souhaité-, ses valeurs, sa raison d’être, ses orientations stratégiques et un programme d’action de court, moyen et long termes. La même logique a été appliquée pour des ateliers conduits à l’échelle des 3 réseaux ou en inter-entreprises pour définir des stratégies collectives.

De mai à novembre 2009, se sont déroulés en alternance quatre ateliers « intra entreprise » pour chaque entreprise participante, et cinq ateliers « réseau » destinés à des représentants du réseau et les entreprises participantes. Pour les ateliers intra entreprise, la plupart des entreprises ont mobilisé un groupe de collaborateurs représentatifs de l’entreprise sur le plan hiérarchique et de l’activité.

 PREMIERS RÉSULTATS, PREMIERS ENSEIGNEMENTS

Les bases de l’engagement des entreprises et réseaux participant au programme en faveur d’un développement économique soutenable ont été jetées et la dynamique a été lancée. Des premiers résultats positifs peuvent être constatés.

Le maintien de cette dynamique vertueuse et sa traduction par des entreprises construisant également leur performance et leur compétitivité sur des réponses qu’elles apporteront aux attentes nouvelles de la société dépendra beaucoup des entreprises elles-mêmes et des réseaux d’appui.

Le CIRIDD et le Conseil Général de la Loire travaillent déjà à l’identification des mécanismes de soutien et de pérennisation des changements engagés.

DES RÉSULTATS TRÈS CONCRETS POUR LES ENTREPRISES

Toutes les entreprises ont identifié des actions de court terme et les mettent en œuvre progressivement. Il s’agit, pour l’instant, principalement d’actions d’éco-responsabilité : tri des déchets, dématérialisation des documents administratifs (facture, paye,…), maîtrise et réduction de la consommation d’énergie, récupération énergétique, incitation à des déplacements moins polluants pour les salariés (porte-vélo, douche, renouvellement de parcs automobiles…), réflexion sur le télétravail.
Pour certaines entreprises, l’éco-responsabilité permet de tester la prise en compte du développement durable dans le fonctionnement de l’entreprise pour pouvoir ensuite proposer des solutions aux clients. Dans le cas des entreprises du numérique, par exemple, ce test permet d’identifier des solutions liées aux TIC (encres, papier, consommation énergétique (veille, logiciel …), etc.).
Déjà, les entreprises mobilisent leurs clients et leurs fournisseurs pour faire évoluer leurs produits et process : questionnement auprès des fournisseurs afin d’évaluer leur niveau d’implication réelle en matière de développement durable, valorisation des sous-produits, réflexion sur l’éco-conception, évolution des achats pour des emballages plus écologiques (biodégradables ou recyclables), pour des produits d’entretien écologiques à destination des locaux de production, suivi des produits à l’aide d’indicateurs environnementaux, intégration d’un volet développement durable dans la ligne éditoriale…

Toutes les entreprises ont déterminé, conforté ou enrichi leur stratégie dans une perspective de développement durable. Cette stratégie, qui sera mise en œuvre en 2010, leur permettra d’identifier de nouveaux produits, de concevoir de nouveaux business models, voire de faire évoluer leur cœur de métier en ayant amorcé les réflexions suivantes : Comment passer de « Usiner » à « Conseiller, Produire, Monter » ? Comment passer du bien au service, de la vente à la location et proposer de la dématérialisation aux clients ? Comment acheter davantage localement ? Quelle solution apporter au dernier kilomètre logistique ? Comment améliorer les conditions de travail des clients à travers des solutions numériques ? Comment avoir une forte valeur ajoutée sur l’accès à la connaissance et la qualité de l’information ? Quelle implication des partenaires territoriaux pour apporter une solution territoriale durable bénéfique aux clients et au territoire ? etc.

Une majorité d’entreprises participantes ont la volonté de pérenniser la démarche et de l’inscrire dans le long terme tout en agissant immédiatement. Certaines ont souhaité bénéficier d’une poursuite d’accompagnement.
Tout l’enjeu aujourd’hui est de démultiplier la démarche au-delà des collaborateurs mobilisés dans le cadre de ce programme et d’impliquer l’ensemble des collaborateurs pour que chacun adhère à la nouvelle stratégie identifiée.

 CONFORTER LES STRATÉGIES AU NIVEAU DES RÉSEAUX ET DES FILIÈRES

La mise en œuvre des stratégies au niveau d’un réseau et d’une filière s’inscrit dans un temps plus long que celui de l’entreprise. Les réseaux vont donc décliner leur stratégie « Développement durable » dans leur plan d’actions 2010-2012 et seront très certainement accompagnés et soutenus dans une démarche visant à étendre la dynamique à d’autres entreprises membres ou à d’autres parties prenantes de la filière.

Pour le Pôle Agroalimentaire Loire qui disposait déjà d’une stratégie pour son réseau et la filière, le programme a permis d’enrichir ces stratégies au regard du développement durable et d’identifier comment il peut associer ses parties prenantes (les entreprises de la chaîne de valeur, les partenaires territoriaux, les organismes de formation, les consommateurs…) pour davantage de prise en compte du développement durable tout au long de la chaîne de valeur de la filière.

Pour Logistique 42 qui travaillait déjà sur des projets structurants autour du fret ferroviaire et de la logistique urbaine, le concept de logistique durable a été mieux cerné de manière à consolider la stratégie pour le réseau et proposer un plan d’actions intégrant le développement durable sur du court, moyen et long terme.

Pour Loire Numérique dont la stratégie du réseau est en cours d’élaboration, ce programme a permis de déterminer en parallèle une stratégie de réseau et de filière dans une perspective de développement durable.

A ce stade, les stratégies déterminées ont besoin d’être confortées et validées par les instances décisionnelles de chaque réseau.

 2010 : DÉMULTIPLICATION ET DÉPLOIEMENT

La deuxième phase du programme pilote vise à communiquer autour des premiers résultats et enseignements de l’opération en vue de les intégrer dans la conception des opérations collectives en cours ou à venir.

Elle s’appuiera sur :

- Un film-documentaire, réalisé par Lato Sensu (réalisateur de la collection documentaire « Artisans du Changement ») : ce film a pour objet de capitaliser les résultats et les enseignements du programme et d’illustrer les expériences des entreprises et des réseaux participants, de mettre concrètement en avant les changements opérés au cours du programme et de motiver les porteurs de projets, les animateurs de réseaux et les entreprises à s’engager dans une démarche de développement durable. Tout au long du programme-pilote, le réalisateur du film a suivi les trois réseaux participants et une entreprise par réseau.
Ce film s’adresse essentiellement à un public de professionnels, et en particulier les acteurs économiques (entreprises, groupements et réseaux d’entreprises, institutionnels…).
Ce film sera un document public, diffusé très largement, notamment sur Internet à partir d’avril 2010.

- Deux ateliers-débats en Région Rhône-Alpes : le premier aura lieu en mars 2010 à Saint- Etienne et le second aura lieu à Grenoble en 2010.

Cette deuxième phase vise également la démultiplication de la stratégie « Développement Durable » au sein de chaque réseau et filière impliqué dans ce programme. A partir des réflexions conduites dans les ateliers-débats, le CIRIDD définira les conditions de démultiplication et d’application de la stratégie « développement durable » au sein des réseaux et filières.

Le Conseil Général de la Loire souhaite pour 2010 la mise en place d’un accompagnement privilégié pour que d’autres réseaux ligériens puissent à leur tour s’engager dans une telle démarche.


CIRIDD Le CIRIDD, association loi 1901, reconnue d’intérêt général, a été créé le 1er janvier 2005 à Saint-Etienne (France) à l’initiative de collectivités territoriales, d’entreprises et d’établissements d’enseignement supérieur de Rhône-Alpes.

Le champ d’action privilégié du CIRIDD est la promotion et la gestion du changement en faveur d’un développement économique soutenable. Il agit pour cela en direction de territoires, réseaux d’entreprises, filières, pôles de compétitivité et coordonne des réseaux et espaces d’apprentissage et d’intelligence collective, conduit des projets de recherche-action, participe à des travaux de prospective, produit et diffuse des connaissances et intervient également en tant qu’organisme de formation. Le CIRIDD est également gestionnaire et animateur du site « Mediaterre.org » et initiateur d’ « Agora21.org, écosystème de connaissances ».

Contact : Philippe ALAMEDA, directeur - CIRIDD, 60 rue des Aciéries, 42000 Saint-Etienne - Tél. : 04 77 92 23 40, Fax : 04 77 74 57 73



Voir en ligne : http://www.ciridd.org

Article lu 3843 fois



 

Accueil | Contact | Mentions légales | Espace privé | Statistiques du site
Nombre de visiteurs 10424647

41 visiteurs en ce moment

| Site réalisé avec SPIP |un site CDURABLE online

Agence MC Cdurable CDURABLE.com

RSSfr

Creative Commons License : Firefox


__________________________________________
Google
Loading
  Maison
La maison durable
  Cdurable.com
Agir pour un monde durable