CDURABLE.info sélectionne, depuis 10 ans, l'essentiel à savoir de l'actualité du Développement Durable pour comprendre et agir en acteur du changement.
 
 
Développement Durable en débat

Crématorium sans filtre : permis de polluer ?

jeudi 5 juin 2008
Posté par verncrema

Imprimer Enregistrer au format PDF

"L’idée que les choses disparaîtraient tout simplement quand on les brule est une erreur commune. En réalité, la matière ne peut pas être détruite – elle change simplement de forme." Les fumées de crématorium contiennent de nombreux polluants pour l’air, les sols et l’eau, citons le Mercure et les Dioxines.



On autorise les crematoriums sans aucun filtre, car il n’existe aujourd’hui aucune norme en France limitant ces rejets de mercure et de dioxines.

Le budget de Rennes Metropole est de 3M€ pour ce crematorium. Il n’est pas prévu de filtre car la norme ne l’impose pas et car le coût du four passerait de 130K€ à 530K€. La règlementation impose une mesure de contrôle (de quoi ?) 3 mois après l’ouverture et ensuite une fois tous les 2 ans !

« la combustion du corps et du cercueil génère des poussières et des émanations toxiques comme le gaz carbonique, les dioxines ou encore le mercure »[1]

LE MERCURE = un toxique libéré par la crémation
L’incinération et la crémation sont la 3ème source d’émission de mercure au monde (après la combustion du charbon et les activités minières)[2]. Il provient des amalgames dentaires. En France, cela représente 200kg de mercure par an. Une seule crémation, peut libérer jusque 3.5 gr de mercure, soit 3 millions 500 milles microgrammes. Or les premiers effets toxiques du mercure apparaissent à partir de 25 à 50 microgrammes de mercure par m3 d’air normalisé [3]. 3.5 gr de mercure = 140 000 fois la dose dangereuse = il faut 140 000 m3 d’air pour passer sous la limite dangereuse…

il peut déclencher des troubles neurologiques graves et irréversibles. Il est suspecté dans les maladies comme Parkinson, l’autisme ou encore le diabète, ou d’autres altérations du système immunitaire.

LES DIOXINES : dangereux pour tous à très long terme
Les dioxines s’accumulent dans les végétaux, les sols, les eaux, la masse graisseuse des animaux, et jusque l’homme.
La crémation d’un corps produit de 0.4 à 10 microgrammes de dioxines, soit 400 000 à 1 million de picogrammes. L’Organisation Mondiale de la Santé précise que les doses admissibles chez l’homme sont de 10 picogrammes par jour par kilo de poids…
Les dioxines peuvent être à l’origine de dermatoses, de troubles du foie, de problèmes cardiovasculaires, de troubles neurologiques, hormonaux, immunitaires
Le corps humain dégrade très lentement les dioxines. Mais la femme a deux moyens plus rapide de s’en débarrasser : le placenta et le lait maternel. (sic !) [5]
En résumé, une étude anglaise menée sur près de 245000 naissances sur plus de 30 ans démontre que pour les femmes enceintes vivant à proximité d’un crématorium, les risques de mort néo-natale sont augmentés de 4% et le risque de spinabifida (malformation du tube neural) est accru de 5%…


[1] Rapport parlementaire n° 261 (2000-2001) de M. Gérard MIQUEL : « effet des métaux lourds sur l’environnement et la santé »

[2] http://fr.wikipedia.org/wiki/Mercure_(chimie)

[3] http://assoarbre.canalblog.com

[4] Evaluation mondiale du mercure – rapport du Programme des Nations Unies pour l’Environnement - 2002

[5] wikipédia

[6] : J Epidemiol Community Health 2003 Jun ; 57(6):456-61


Article lu 8789 fois



forum

  • Crématorium sans filtre : permis de polluer ?
    24 juillet 2012, par Georges Braissant

    Être informé

    CE N’EST PAS UNE PUB, MAIS UNE INFORMATION TRES SERIEUSE : Cercueil écologique en cellulose
    THIS IS NOT A PUB, BUT A VERY SERIOUS INFORMATION : Coffin ecological cellulose

    Notre écologie ou se situe-t-elle ?
    Our ecology is she ?

    Pour transporter 1000 cercueils en bois il faut 100 camions
    1000 to transport caskets it takes 100 trucks

    POUR TRANSPORTER 1000 CERCUEILS EN CELLULOSE IL FAUT 1 CAMION Impossible de mettre un S !!
    FOR CARRYING COFFIN 1000 CELLULOSE 1 TRUCK MUST Impossible to put an S !

    Le cercueil en cellulose protège le voisinage avec 50% (voir volume de la crémation) en moins de monoxyde de carbone et de dioxine par rapport au cercueil en bois, lors des crémations. Les filtres ne sont d’aucune utilité car le monoxyde de carbone est invisible et inodore
    The coffin cellulose protects the neighborhood with 50% (see the cremation volume) and less carbon monoxide and dioxin from the wooden coffin, during cremations. Filters are less effective because carbon monoxide is invisible and odorless

    A ce jour il y a 540’000 décès par année en France. Il faut un chêne de 80 ans ou d’autres essences pour faire 5 cercueils !
    Arrêtons ce massacre, tous les êtres vivants doivent respirer non pas mourir par manque d’oxygène. La forêt est notre poumon
    planétaire.
    To date there are 540,000 deaths per year in France, it takes 80 years of oak or other species to five coffins !
    Stop this massacre, all living beings must breathe not die from lack of oxygen. The forest is our global lu

    A cliquer FACEBOOK CERCUEIL ECOLOGIQUE EC Argumentaires sur le cercueil en cellulose avec les liens appropriés.

    A click FACEBOOK CERCUEIL ECOLOGIQUE EC Arguments on the coffin of cellulose with the appropriate links

    Cordialement / Georges

  • Crématorium sans filtre : permis de polluer ?
    13 septembre 2009, par Crieralinjustice

    je suis assez effrayé d’apprendre une telle chose. Je n’avais jamais imaginé ce problème qui peut être très grave selon ou on habite et selon la direction des vents ...

    Mais pourquoi laisse t’on polluer dangereusement notre air ??? Pourquoi aucune loi ou norme n’encadre cette activité ???

    Les quantités peuvent sembler faible mais le mercure est ce qu’il y a de plus toxique pour l’homme !!!

    On pourrait imaginer une solution économique et pragmatique qui consisterait a obliger d’arracher les dents amalgamés avant l’incinération ?

  • Crématorium sans filtre : permis de polluer ?
    27 juillet 2008, par Michel HAEFELE

    Bonjour,

    Nous sommes effectivement une activité polluante !

    Ramenons toutefois cette pollution à sa vraie valeur.

    Statistiquement nous avons 3 grammes d’amalgame dans nos dents. Cela représente 1,5 g de plomb et 1,5 g de mercure.

    Le crématorium dont je suis responsable, Strasbourg, est le 3ème de France par le nombre de crémations réalisées, plus de 3200 en 2007. Prenons 3000 crémations pour faciliter les calculs. Le mercure rejeté, c’est le produit le plus polluant, représente : 3000 x 1,5 = 4500 g/an !

    Si on veut parler de volume : la densité du mercure est de 13,57. Le volume annuel de mercure dans les fumées représente 33 cl !, une canette de soda !

    Si on veut faire d’autres analogies :
    En 2007, il y a eu au total 141 000 crémations en France réparties dans 131 crématoriums. La pollution générée par ces 140 000 crémations est équivalente à la pollution générée par 1 voiture parcourant 15 000 km.

    Une autre comparaison :
    Un cercueil qui va être incinéré pèse, en moyenne, environ 100 kg. Les 140 000 crémations annuelles totalisent donc 1 400 tonnes pour les 131 crématoriums.
    L’usine de traitement des ordures ménagères de Strasbourg traite par jour entre 600 et 800 tonnes d’ordures.
    La totalité des crémations ne pollue donc pas plus que 2 jours d’incinération d’ordures ménagères d’une seule agglomération comme Strasbourg !

    Bien sur que les crémations engendrent de la pollution, mais gardons la raison !. Si l’on veut supprimer tous les risques liées à une combustion, il faut aussi réduire celle des barbecues, c’est la saison, de tous les chauffages autres qu’électriques etc.

    Je précise pour conclure que les 3 appareils de crémation du crématorium de Strasbourg sont équipés de filtres retenant les polluants les plus dangereux ainsi que les poussières. Sur les 100 mg/m3 de fumée autorisés par la réglementation française nous ne rejettons que 2 mg/m3.

    M. Haefele
    Directeur du Centre Funéraire de Strasbourg

    • Crématorium sans filtre : permis de polluer ?
      20 décembre 2008, par crematorium de vern sur seiche 35 (Rennes)

      Pour répondre à M. Haefele Directeur du Centre Funéraire de Strasbourg.

      1- félicitations pour avoir mis en place des filtres alors que la réglementation française ne l’impose pas. Est ce une influcence des pays limitrophes qui vous a poussé à faire ce choix ?

      2- Vous ne dites rien sur les autres polluants comme celui des dioxines.

      3- Vos calculs sont approximatifs et sans référence
      Voici ceux publiés par le rapport du sénat :
      "La Suède évalue les rejets de mercure liés aux crémations à 280 kilos/an, soit près du tiers du total des émissions de mercure dans ce pays"
      "Selon une estimation de FDI, l’un des principaux constructeurs de fours de crémation, les rejets de mercure, s’établissent en France aux alentours de 200 kg/an"

      4- L’Association Française d’Information Funéraire affirme que les crématoriums français "sans filtre" sont responsables de 30 % de la pollution mercurielle gazeuse, substance cancérogène, mutagène et reprotoxique (toxique pour la reproduction. Source :
      http://www.afif.asso.fr/francais/conseils/conseil33.html#cremation

      5- Il y a une autre façon moderne, moins couteuse, et plus ecologique que la crémation c’est la résomation.

      En effet, la résomation est une hydrolyse alcaline qui consiste à dégrader le corps du défunt par chauffage à 160°C dans une solution de potasse sous pression à pH 14. L’opération dure environ 2 heures et ne génère aucune fumée ni gaz toxiques puisque ne s’échappe de la machine que de la vapeur d’eau. Le corps est dégradé en substances solubles dans l’eau (sucres, sels minéraux, acides aminés, petits peptides) non polluantes et réassimilables par les plantes lorsqu’elles sont réintroduites dans la nature. Toutes les parties métalliques (amalgames dentaires, prothèses, pacemaker) sont récupérés dans la nacelle du résomateur. Le squelette est réduit à une poignée de poudre blanche de phosphate de calcium qui peut être redonnée aux familles, dans une urne, si elles le désirent.

      Avantages de la résomation par rapport à la crémation :

      *

      technique non polluante : les drogues médicamenteuses sont détruites ainsi que les agents infectieux (y compris les prions) qui pourraient se trouver dans le corps ; absence d’émission de gaz toxiques (CO, CO2, SO2, NOx, mercure, dioxines…) que l’on peut trouver dans les fumées de crématorium.
      *

      économie d’énergie puisque la crémation pour être efficace doit chauffer le four à plus de 1000°C alors que le résomateur ne nécéssite un chauffage que de 150 à 170°C.
      *

      Économie de cercueil en bois (qui ne sert que pour présenter le défunt), le « cercueil » utilisé est en soie complètement hydrolysable.
      *

      Le résomateur est plus compact qu’un four.

      Cette technique est déjà utilisée depuis plus d’un an aux USA, en Floride et dans le Minnesota à Rochester, ville jumelée avec Rennes.

      http://assoarbre.canalblog.com/archives/crematorimum/index.html
      http://www.resomation.com/
      http://crematoriumdevern.blogspot.com/search/label/Les%20Solutions

    • Crématorium sans filtre : permis de polluer ?
      18 septembre 2009, par Crieralinjustice

      M Michel HAEFELE.
      Certaines de vos comparaisons ne tiennent pas. Lorsque vous comparez les crématoriums à une voiture roulant 15 000 km, c’est une erreur.
      Le problème ne se situe pas au niveau du CO2 car le CO2 n’est pas nocif à réspirer. Le problème se situe au niveau de la TOXICITE et de la dangerosité du mercure et des dioxines ! choses que la voiture n’émet pas.

      2èmement vous comparez l’ensemble des crématorium à 2 jours de traitement d’ordure ménager par les incinérateurs. Là encore il y a une erreur, car un simple crématorium équivalent au votre n’ayant pas de filtre (4.5kg/an de mercure rejeté) émet plus de mercure dans l’atmosphère que l’incinérateur de toulon par exemple (2.9 kg source : http://www.france-incineration.org/ ) ... et la cheminée d’un crématorium est loin d’être aussi haute que celle d’un incinérateur ... donc le mercure est bien moins dispersé dans l’air et la population proche d’un crématorium peut courir de gros risques de santé ...

      enfin pour le coup de la cannette ... c’est sûr que présenté comme ça , ça semble ridicule ... seulement 33cl c’est à l’état LIQUIDE hors le problème c’est qu’une fois brulé le volume occupé par le mercure dépasse infiniment les 33cl (revoir l’article qui explique le colossal volume d’air nécessaire pour éviter la nocivité de seulement 3.5g de mercure brulé).


Par : verncrema

 

Accueil | Contact | Mentions légales | Espace privé | Statistiques du site
Nombre de visiteurs 10332823

21 visiteurs en ce moment

| Site réalisé avec SPIP |un site CDURABLE online

Agence MC Cdurable CDURABLE.com

RSSfr

Creative Commons License : Firefox


__________________________________________
Google
Loading
  Maison
La maison durable
  Cdurable.com
Agir pour un monde durable