CDURABLE.info sélectionne, depuis 10 ans, l'essentiel à savoir de l'actualité du Développement Durable pour comprendre et agir en acteur du changement.
 
 
Librairie Développement Durable > Planète
26 chercheurs répondent aux grandes questions que chacun se posent

Climat : une planète et des hommes. Quelle influence humaine sur le changement climatique ?

Un ouvrage présenté par Erik Orsenna et Michel Petit (ancien Vice Président du GIEC)

jeudi 20 janvier 2011
Posté par David Naulin

Imprimer Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail

Erik Orsenna de l’Académie française apprécie les rencontres avec ceux qui cherchent. Comme beaucoup d’entre nous, le débat sur le changement climatique le concerne et l’étonne. Pourquoi le doute, voire la méfiance, se sont-ils installés face à la réalité du réchauffement climatique et de l’influence des activités humaines sur ce phénomène ? Comment les climato-septiques, Claude Allègre en tête, sont-ils allés jusqu’à remettre en cause des faits établis et faire passer les chercheurs du GIEC pour des imposteurs ? Tout ce le public veut savoir sur l’évolution du changement climatique concernant notre planète, Erick Orsenna l’a demandé à 26 savants parmi les plus respectés. Ce livre présente et apporte des réponses, en s’appuyant sur l’état actuel des connaissances scientifiques, sur les mécanismes qui régissent notre planète, les conséquences des activités humaines sur le changement climatique et ce qu’il est possible de faire pour qu’aujourd’hui et demain, les hommes puissent continuer à vivre sur leur planète.



Cet ouvrage destiné à permettre au lecteur de disposer des éléments qui lui permettront de se forger sa propre opinion est sorti aujourd’hui (jeudi 20 janvier) aux éditions Le Cherche Midi. En voici le résumé :

Le temps qu’il fait

Un début d’hiver particulièrement froid en France cette année, des inondations catastrophiques en Australie, des feux de forêts dévastateurs en Russie l’été dernier. On pourrait ainsi citer de nombreux autres événements météorologiques extrêmes ayant récemment affecté un pays ou un autre. Il est tentant d’en rendre responsable le changement climatique provoqué par les activités humaines ou à l’inverse considérer que certains de ces événements prouvent que le changement climatique lié aux activités humaines, qu’on se refuse à admettre, n’existe pas.

Climat : une planète et des hommes. Quelle influence humaine sur le changement climatique ? Toutes les conclusions tirées d’événements isolés n’ont aucun sens dans la mesure où le système climatique mondial oscille et continuera à osciller naturellement sous l’action des interactions entre océan et atmosphère, comme les phénomènes El Nino-La Nina, et l’oscillation Nord Atlantique. Seules des moyennes sur l’ensemble du globe et sur plusieurs années sont significatives si on s’intéresse à une évolution mondiale sur des dizaines d’années.

Un réchauffement climatique attesté

Cette évolution climatique est par contre effectivement mise en évidence par l’analyse des températures enregistrées sur toute la Terre : la température moyenne a augmenté de près de 0,8°C depuis la moitié du 19ième siècle. De plus, des phénomènes attestant d’une évolution du climat se multiplient depuis une cinquantaine d’années :
- le volume mondial des glaces diminue,
- le niveau moyen des mers augmente d’environ 3mm par an,
- les dates de vendange sont de plus en plus précoces (3 semaines en Bourgogne),
- le domaine d’implantation des espèces végétales telles que le hêtre s’étend vers le nord et en altitude, etc.

Les activités humaines ont provoqué une augmentation observée, sans aucun doute possible, de la concentration atmosphérique en gaz dits à effet de serre. Cette augmentation isole davantage la planète et réduit donc la quantité de chaleur qu’elle perd, elle ne peut donc que devenir plus chaude. Il est naturel qu’on observe un changement climatique, il serait même incompréhensible qu’il en aille autrement.

Tant que les émissions de ces gaz continueront, le réchauffement de la planète continuera, avec des conséquences sociales de plus en plus sévères.

Agir dès aujourd’hui…

Les réunions annuelles de la conférence des parties à la Convention de Rio (1992) sur le climat cherchent à obtenir un accord sur une réduction mondiale des émissions de gaz à effet de serre.
La dernière d’entre elles, celle de Cancun en décembre 2010 a été partiellement couronnée de succès : elle a formalisé l’accord esquissé à Copenhague, un an plus tôt, sur la valeur de 2° comme le maximum admissible de l’augmentation de la température moyenne mondiale. Elle n’a pas pour autant réussi à concrétiser cet objectif en termes d’accords internationaux de réduction des émissions.

Il n’en reste pas moins que, comme l’observe Erik Orsenna, tout retard dans la"correction de trajectoire" de nos émissions de GES rendra les choses plus difficiles et plus coûteuses pour nos enfants et petits enfants. Chacun de nous doit se convaincre qu’en tant qu’électeur et consommateur, il peut contribuer à limiter l’ampleur du changement climatique anthropique globalement néfaste et perturbateur.

Alors disons-le encore une fois, ce livre apporte des réponses précises sur les mécanismes complexes qui régissent la Terre et son climat, en s’appuyant sur l’état actuel des connaissances scientifiques. Il dresse un véritable bilan de l’impact des activités humaines sur le changement climatique et de tout ce qu’il est possible de faire pour en limiter l’ampleur. C’est une condition pour, qu’aujourd’hui et demain, les hommes puissent continuer à vivre sereinement sur leur planète.

Un ouvrage collectif sous la direction de Michel Petit et Aline Chabreuil, avec Pierre Bacher, Édouard Bard, François Barlier, Pierre Bauer, Yves Coppens, Yves Dandonneau, Jean-Pierre Dupuy, Yves Fouquart, Jean-Claude Gall, Alain Gioda, Stéphane Hallegatte, Sylvie Joussaume, Robert Kandel, Jean Labrousse, Michel Lefebvre, Emmanuel Le Roy Ladurie, Hervé Le Treut, Valérie Masson-Delmotte, Sandrine Mathy, Jacques Merle, Serge Planton, Bernard Pouyaud, Gilles Ramstein, Bernard Seguin, Bruno Voituriez.

Avec la participation d’Alain Juppé (lire son entretien en cliquant ici) et de Michel Rocard (lire son entretien en cliquant ici).

 Présentation par Erik Orsenna

Voici le livre que nous étions beaucoup à attendre.

Car il répond à la question clé de notre avenir : quelles conséquences les activités humaines ont-elles sur le climat de la Terre ?

Depuis quelque temps, perdus dans les controverses, nous, le commun des mortels, pauvres ignorants des mystères de la science mais préoccupés du destin de nos enfants, ne savions plus à quels saints nous vouer et où était la vérité.

Car cette question soulève bien des passions et des prises de position aussi véhémentes que contradictoires.

Les uns y voient un risque mortel pour l’humanité, voire pour la vie de notre planète. D’autres, à l’opposé, pensent qu’il ne s’agit que d’un pur fantasme. Pour ces derniers, il n’y a aucune raison de croire à l’influence des hommes sur les changements climatiques : bien d’autres causes sont en jeu, qui dépassent les agitations, fussent-elles frénétiques, de notre petite espèce.

On peut trouver surprenante une telle controverse, car des milliers de scientifiques travaillent sur ce sujet depuis une cinquantaine d’années dans tous les pays du monde. À une écrasante majorité, ils partagent les mêmes conclusions, je veux dire la même inquiétude.

Mais le fait est là : le débat fait rage. Un état des connaissances, et des incertitudes, s’impose. Le plus clair possible, et le moins discutable.

Car s’il faut agir, c’est MAINTENANT.

Nous paierions trop cher tout retard. Pour la première fois, sans doute, de l’histoire des hommes, une génération va laisser aux suivantes, sans guère de vergogne, une dette financière immense. Ce n’est pas une raison pour en ajouter une autre, d’encore plus redoutable ampleur.

Je me souviens de ce que me disait un étudiant chinois à qui je demandais s’il aimait la France. "Oui, m’a-t-il répondu, mais vous n’aimez pas vos enfants." Et devant ma stupéfaction il a ajouté : "Un pays qui s’endette comme le vôtre n’aime pas ses enfants."

Le Club des Argonautes réunit des scientifiques qui, outre leur travail de chercheur, ont assuré des responsabilités au plan national, européen et international. Aujourd’hui retraités, mais toujours très impliqués dans des domaines variés concernant la recherche, ils prennent plaisir à échanger sur différentes disciplines : l’océanographie, l’atmosphère et l’énergie, qu’ils ont étudiées au cours de leur carrière, et à exprimer leur point de vue sur les sujets d’actualité. Ils sont totalement indépendants de tout groupe de pression extérieur et possèdent collectivement de solides connaissances de base.

J’ai rencontré ces Argonautes voilà déjà sept ans, en préparant mon livre sur le Gulf Stream. Ils m’ont accueilli avec générosité, sans trop se moquer de mes ignorances. Avec patience, ils m’ont expliqué des choses. Une amitié est née de la confiance. Je crois qu’ils se disaient : "Erik n’a pas notre savoir, mais il travaille et il sait raconter ; nous, nous savons mais peut-être ne pouvons-nous pas raconter aussi bien que lui... Normal, puisque c’est son métier." C’est ainsi qu’ils m’ont jugé digne de les rejoindre. Inutile de dire l’honneur que j’en ai ressenti.

Quand le débat sur le climat est devenu insupportable, insupportable de faussetés entendues, de brouillard entretenu, d’attaques personnelles immondes, je leur ai dit : "N’est-ce pas le moment, chers Argonautes, de prendre la parole ? Libres et compétents comme vous l’êtes, n’est-ce pas à vous de redonner clarté, sérénité et responsabilité à ce débat ?"

Ils ont d’abord bougonné (c’est leur manière à eux de se mettre en jambes). Ils se sont ensuite un peu engueulés (c’est leur tactique habituelle pour se préparer au consensus).

Et ils se sont mis au boulot sous la double férule d’Aline Chabreuil et de Michel Petit.

Voici le résultat.

Je leur tire mon chapeau.

Tout est dit, les certitudes et les doutes, dans la langue la plus limpide.

Il suffit de lire pour se faire une opinion. Grâce aux Argonautes, dont ce livre complète heureusement, pour le grand public, le dernier rapport de l’Académie des sciences, les faits sont là. La discussion peut reprendre, sur des bases enfin saines. Le débat est désormais clos, et que l’action commence.

 Sommaire

Avant-propos – Pourquoi ce livre ? Par Bruno Voituriez, président du Club des Argonautes. Physicien, ancien enseignant-chercheur de l’université des sciences et des technologies de Lille.

1. Par où sommes-nous passés ?
- Comment et pourquoi les historiens peuvent-ils parler du climat ? par Alain Gioda
- Quelles sont les méthodes traditionnelles de l’histoire du climat par Emmanuel Le Roy Ladurie
- En quoi le climat a-t-il influencé le développement de l’humanité ? par Yves Coppens
- En quoi le climat a-t-il modelé le développement de la vie sur la planète ? par Jean-Claude Gall
- Que savons-nous de l’évolution du climat, de l’origine de la Terre à aujourd’hui ? par Valérie Masson-Delmotte et Gilles Ramstein
- Pourquoi et comment le climat est-il devenu aussi rapidement une préoccupation scientifique majeure ? par Jacques Merle

2. Le climat d’une planète parmi d’autres, mais la nôtre
- Qu’est-ce que le climat ? par Jean Labrousse
- Le Soleil règne-t-il en maître sur le climat ? par Robert Kandel
- Que pouvons-nous apprendre du climat de Vénus et de Mars ? par
François Barlier, Michel Lefebvre et Bruno Voituriez
- Comment l’atmosphère de la Terre joue-t-elle sur son climat ? par Pierre Bauer, Yves Fouquart et Michel Petit
- L’océan et le climat, quel rapport ? par Jacques Merle
- La Lune, moteur de la circulation profonde océanique par François Barlier, Michel Lefebvre et Bruno Voituriez
- Que devient une goutte d’eau ? par Bernard Pouyaud
- Comment le carbone circule-t-il entre l’atmosphère, l’océan et les continents ? par Yves Dandonneau
- La fabrication de calcaire par des organismes marins : un puits de carbone par Yves Dandonneau
- Comment les aérosols atmosphériques influent-ils le climat ? par Yves Fouquart
- Quelles observations pour mieux prévoir le climat ? Le rôle décisif des satellites par Michel Lefebvre, François Barlier et Jacques Merle

3. L’homme peut-il vraiment changer le climat ?
- Les activités humaines sont-elles capables de modifier la composition de l’atmosphère ? par Pierre Bauer
- Comment Quantifier les émissions de CO2 ? par Michel Petit
- Même si les émissions anthropiques de gaz carbonique cessaient, le retour aux conditions préindustrielles ne serait pas pour demain par Yves Dandonneau et Pierre Bauer
- Que sait-on de l’évolution de la température de l’air ? par Jean Labrousse
- Une Brève histoire de la mesure de la température par Jean Labrousse
- Peut-on parler de Température moyenne mondiale ? par Michel Petit
- Existe-t-il des indications d’une autre nature que la mesure de température quant à un changement du climat ? par Pierre Bauer
- Les changements climatiques récents sont-ils dus au Soleil ? par Édouard Bard
- Le système climatique peut-il s’autoréguler ? par Yves Fouquart
- Pourquoi et comment simuler le climat sur un ordinateur ? par Hervé Le Treut
- Les modèles simulent-ils la réalité ? par Herve Le Treut

4. Peut-on estimer ce qui nous attend dans les prochaines décennies ?
- Quelles hypothèses peut-on faire sur les émissions futures de gaz à effet de serre ? par Michel Petit
- Avec quelle précision peut-on faire correspondre un changement climatique à un scénario d’émissions ? par Serge Planton
- À quel type de climat faut-il se préparer ? par Sylvie Joussaume
- Les changements climatiques en France simulés par le programme Escrime par Michel Petit
- Quelles conséquences des changements climatiques pour l’agriculture et les forêts ? par Bernard Seguin
- Quelles conséquences socio-économiques du changement climatique ?
bubble par Stéphane Hallegatte
- De combien faut-il diminuer les émissions pour réduire efficacement l’ampleur des changements climatiques ? par Michel Petit
- Comment réduire les émissions de gaz à effet de serre ? par Sandrine Mathy
- Peut-on produire l’énergie sans émettre de gaz à effet de serre ? par Michel Petit

5. Pourquoi tant de passion ?
- Le changement climatique n’est-il qu’un des thèmes écologiques à la mode ? par Bruno Voituriez
- Pourquoi tant d’incrédulité ? par Jean-Pierre Dupuy
- Pourquoi tant d’animosité ? par Michel Petit
- Pourquoi tant d’exaspération chez les climatologues ? par Michel Petit
- Le Giec (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat), ses missions et son organisation telles que définies par ses fondateurs par Michel Petit
- Et si le Giec n’existait pas ? par Pierre Bacher et Michel Petit
- Le changement climatique : quelles décisions politiques ? Les points de vue d’Alain Juppé et de Michel Rocard, anciens Premiers ministres.

 Commander cet ouvrage

Références : Climat : une planète et des hommes - Editeur : Le Cherche Midi - Date de parution : 20 janvier 2011 - 336 pages Prix public : 18 €

Article lu 5716 fois

lire aussi :
  • Annuaire du PNUE 2013
  • Dernier rapport du GIEC : le changement climatique s’accélère
  • Synthèse finale du 5ème rapport du GIEC sur le Climat


  • forum

    • Climat : une planète et des hommes. Quelle influence humaine sur le changement climatique ?
      7 juin 2011, par Daniel

      Je ne sais pas comment ce livre peut aider qui que ce soit à se forger une opinion autonome. Ce n’est qu’un pot pourri condensé du rapport Giec 2007, ultra simplifié, sans la moindre prise en compte de positions scientifiques divergentes, si ce n’est pour les discréditer sivant les bonnes pratiques de démocratie populaire.
      Comme parmi les auteurs figurent la moitié des contributeurs français au prochain rapport du Giec, on peut se demander comment ils pourront contribuer à l’expression équilibrée des points de vue scientifiques réclamée par la revue du Conseil Inter-académique. D’ailleurs, ces contributeurs ne sont-ils pas en plein conflit d’intérêt, et donc disqualifiés pour participer à ce nouveau rapport ?

     

    Accueil | Contact | Mentions légales | Espace privé | Statistiques du site
    Nombre de visiteurs 9977707

    51 visiteurs en ce moment

    | Site réalisé avec SPIP |un site CDURABLE online

    Agence MC Cdurable CDURABLE.com

    RSSfr

    Creative Commons License : Firefox


    __________________________________________
    Google
    Loading
      Maison
    La maison durable
      Cdurable.com
    Agir pour un monde durable