CDURABLE.info sélectionne, depuis 10 ans, l'essentiel à savoir de l'actualité du Développement Durable pour comprendre et agir en acteur du changement.
 
 
Planète - Contribution Ecologique
Les îles et Territoires d’Océanie signent un accord historique :

« 1 arbre, 1 jour, une vie », c’est la position commune des iles de l’Océanie pour RIO + 20

face aux dangers des changements et dérèglements climatiques.

vendredi 11 mai 2012
Posté par Cyrille

Imprimer Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail

Le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie représenté par Anthony Lecren, membre du Gouvernement en charge de l’économie et du développement durable et Roch Wamytan, Président du Congrès de la Nouvelle-Calédonie ont reçu le samedi 28 avril au matin au coté de Richard Mann, Directeur de la CPS, les délégations des Iles du Pacifique venues travailler à la rédaction de la « position commune » qui a pour objet de fédérer les pays de l’Océanie au sommet de la Terre de RIO + 20



Parmi les 22 États et Territoires de l’Océanie, onze ont manifesté, à ce jour, leur accord pour rejoindre l’initiative "un arbre, un jour, une vie". Ils ont travaillé sur la rédaction d’un texte commun lors de rencontres et ateliers qui ont eu lieu cette semaine à Nouméa .

Etaient également présents à l’atelier, Monsieur KOSI LATU directeur adjoint du PROE (www.sprep.org) et Monsieur George Gendelman Fondateur des Ateliers de la Terre, venus apporter leurs expertises sur RIO + 20 (www.planetworkshop.org) et présenter le projet de Global Conférence Pacific Round prévu à Nouméa en novembre 2012.

Congrès Nouvelle-Calédonie

Les débats ont portés sur les répercussions du changement climatiques dans les Iles du pacifique et le moyen de faire entendre sa voix dans le concert des nations

Le programme « un arbre, un jour, une vie » symbolise pour les pays de l’Océanie la volonté d’afficher la vie face aux dangers des changements et dérèglements climatiques.

« En effet, à l’heure où certaines parties du monde basculent de capteur à émetteur de CO2, le Pacifique devient le premier producteur d’oxygène de la planète, véritable poumon d’oxygène pour le monde »

Nouvelle-Calédonie

Cette « position commune » a été signée à la CPS le samedi 28 avril lors d’une séance plénière.

Le Gouvernement a souhaité que cette signature soit faite symboliquement le jour du lancement en Nouvelle-Calédonie du programme «  un arbre un jour, une vie » et de la campagne 2012 dont l’objectif est de 250 000 arbres.

Pour les Pays et Territoires d’Océanie déjà regroupés autour de l’initiative "un arbre, un jour, une vie" c’est déjà plusieurs millions d’arbres plantés par an.

- Télécharger la position commune de l’Océanie pour RIO+20

C’est ce signal fort que souhaite porter cette position commune à RIO+20.

L’initiative « un arbre un jour, une vie » consiste à faire planter chaque année autant d’arbres que d’habitant soit 250.000 en Nouvelle Calédonie mais plus de 10 millions par an pour les 22 pays de l’Océanie.

 NOUVELLE-CALEDONIE

FRANCE NOUVELLE-CALEDONIE

Anthony Lecren Membre du Gouvernement est l'initiateur d' « un arbre un jour une vie ».

Anthony Lecren Membre du Gouvernement est l’initiateur d’ « un arbre un jour une vie ».

Un évènement calédonien pour le développement durable des Îles du Pacifique

Le projet consiste à faire planter, un arbre, un jour, chaque année, aux 250 000 habitants de la Nouvelle-Calédonie.

Soit 250 000 arbres plantés par an sur une période d’au moins 10 ans.

"Un arbre, un jour, une vie" initié par la Nouvelle-Calédonie, veut devenir un projet océanien impliquant tous les pays de la région et être présenté en tant que projet fédérateur des Etats et Territoires des iles du Pacifique au Sommet de Rio + 20.

Un jour, chaque année, les 250 000 calédoniens plantent 250 000 arbres

Les 22 états et îles du pacifique plantent un arbre par habitant soit au moins 10 millions d’arbres par an.

Dossier de présentation 1 arbre, 1 jour, une vie

 PARTICIPANTS/SIGNATAIRES

 Fidji

Fidji

M. Ratu Inoke KUBUABOLA - Ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale

M. Ratu Inoke KUBUABOLA - Ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale

Les Fidji se composent de 322 îles, dont environ un tiers sont habitées.

Les îles sont montagneuses, avec des sommets jusqu’à 1 200 m, et couvertes de forêts tropicales.

A déjà lancé un programme d’un million d’arbres et ce programme lui apportera une visibilité sur la scène internationale.

 Niue

Niue

M. Toke Tufukia Talagi - Premier ministre de Niue

M. Toke Tufukia Talagi - Premier ministre de Niue depuis le 19 juin 2008.

Le premier ministre de Niué insiste sur l’aspect politique de cette démarche qu’il cautionne pleinement Le premier Ministre de Niue est venu travailler à Nouméa cette semaine mais a dû pour des raisons d’avion repartir ce matin. Ses remarques ont étés prises en compte dans la rédaction de la position commune. Il souhaitait notamment insister sur la nécessite d’une démarche forte et politique à RIO +20.

 Samoa

Samoa

M. Tufuga Gafoa FAITUA - Ministre Délégué aux Ressources Naturelles et à l'Environnement

M. Tufuga Gafoa FAITUA - Ministre Délégué aux Ressources Naturelles et à l’Environnement

Les Samoa (anciennement les Samoa occidentales, en forme longue l’État indépendant des Samoa, l’État indépendant du Samoa ou l’État indépendant des Samoa occidentales, constituent un État indépendant de Polynésie, comprenant quatre îles habitées (Upolu, Savai’i, Manono et Apolima) et six îlots inhabités, dans le sud de l’océan Pacifique.

Signale qu’ils ont déjà plantés 1 600 000 et peut être le double et le triple d’ici RIO + 20. Ils adhèrent donc totalement au projet qui permet une plus grande visibilité de l’Océanie.

 Tonga

Tonga

Le Royaume des Tonga est un État de Polynésie, dans l’océan Pacifique, à environ 650 km à l’est des îles Fidji, comportant plus de 170 îles et îlots, répartis en trois archipels principaux.

M. Lord MA'AFU - Ministre des domaines, enquêtes et ressources naturelles

M. Lord MA’AFU - Ministre des domaines, enquêtes et ressources naturelles

A déjà planté 10 000 arbres, et appuie ce projet qui l’aidera à mobiliser pour en planter plus.

Tonga a lancé parallèlement cette année sa feuille de route énergétique, et une organisation pour lutter contre les catastrophes naturelles

 TUVALU

TUVALU

M. Kausea NATANO - Vice Premier Ministre du TUVALU

Le Tuvalu risque fort d’être supprimé de la surface de la terre

Ils sont reconnaissants pour cette initiative qui arrive à « point nommé ».

Ils ont lancé un plan concernant les énergies renouvelables et espère à l’horizon 2020 s’être débarrassés des énergies fossiles.

 VANUATU

VANUATU

M. Stevens KALSAKAU Ministre de l'Environnement

M. Stevens KALSAKAU Ministre de l’Environnement

Le pays est situé au sud-est de la ceinture de feu. Certaines îles volcaniques sont encore en activité, comme les îles de Tanna avec le volcan Yasur, d’Ambrym avec les volcans Marum et Benbow, de Gaua avec le mont Garet, ou encore Aoba (Ambae) et Lopevi avec les volcans homonymes.

Le Vanuatu a lancé aussi un programme forestier de 10 ans .objectif : planter 20. 000 ha d’arbres, principalement du bois de santal. Lancé par les pouvoirs publics, ce programme est aujourd’hui assumé par le secteur privé et les populations locales

Avec un important volet pédagogique vis à vis des scolaires

«  il faut 20 ans pour qu’un arbre soit viable, il faut donc expliquer aux élèves que les forêts sont leur vie future et aussi leur ressource en eau.  »

Le Vanuatu site l’exemple des SALOMON voisin qui ont vu leurs forêts saccagées par des forestiers qui n’ont pas replantés.

« Plan pilote sur les réhabilitation des cocotiers 800 000 arbres à planter. »

Le VANUATU souligne aussi 2 points importants :

  • « l’essentiel est de lancer avec cette initiative un appel vigoureux à la communauté internationale »
  • L’autre point important est de simplifier les procédures appliquées à nos pays afin que nous puissions avoir accès aux aides internationales. Ce qui n’est pas toujours possible aujourd’hui. En ce sens aussi se regrouper est utile.

 WALLIS et FUTUNA

WALLIS et FUTUNA

M. Michaele KULIMOLETOKE, Vice Président de l'Assemblée Territoriale

M. Michaele KULIMOLETOKE, Vice Président de l’Assemblée Territoriale

Wallis et Futuna sont constituées de trois monarchies traditionnelles :Uvéa (à Wallis), Alo et Sigave (à Futuna), dont les rois gouvernent avec des conseils élus et le représentant de l’État français, qui porte le titre d’administrateur supérieur. Après la révision constitutionnelle du 28 mars 2003, les îles Wallis et Futuna deviennent une collectivité d’outre-mer à statut particulier sans que le régime de 1961 ne change.

Ces îles au relief volcanique et aux côtes très découpées, protégées par une ceinture de récif, sont difficiles d’accès. Wallis et Futuna possèdent 106 km de côtes au total.

« Il est important de s’occuper maintenant des réparations commises par les industriels. »

Wallis et Futuna salue l’aspect pédagogique du projet soulignant que la "position commune", doit permettre établir une convention pour forcer les plus grands états à réparer leurs erreurs passées et à venir.

Nous partageons tous l’envie de réparer ce qui est réparable.

 MARSHALL ILANDS

MARSHALL ILANDS

M. Amatlain KABUA - Ambassadeur des îles Marshall aux Îles Fidji et au FMI

Cet archipel situé à l’est des îles Carolines, au nord des îles Gilbert et au sud de Wake est formé d’îles volcaniques et d’atolls coralliens ; il s’est fait connaître du monde entier comme site d’essais nucléaires (aériens et souterrains) des États-Unis dans les années 1950 et 1960. Les Marshallais sont à l’origine des Micronésiens qui ont émigré d’Océanie (sud-est des îles Salomon ou nord du Vanuatu probablement) il y a plusieurs milliers d’années (2 000 ans environ). Bien que l’anglais soit une langue officielle et soit largement parlé, le marshallais est employé par le gouvernement. Le marshallais est une langue de la famille austronésienne et groupe océanien, sous-groupe micronésien (autrefois dite malayo-polynésienne).

Les iles Marshall plantent des arbres depuis toujours. « Nous plantons des arbres sur les zones côtières pandanus, cocotiers. Cette initiative met en avant notre tradition et nos savoirs traditionnels et c’est bien, elle n’est pas assez connue de part le monde. »

 MICRONESIE

MICRONESIE

M.Andrew YATILMAN - Directeur du Bureau d'urgence pour l'environnement

M.Andrew YATILMAN - Directeur du Bureau d’urgence pour l’environnement. Elu à la Présidence du PROE en 2010

Les États fédérés de Micronésie sont une république fédérale présidentielle. Le président est à la fois chef de l’État et chef du gouvernement. Le pouvoir exécutif est aux mains du gouvernement tandis que le pouvoir législatif est partagé entre le gouvernement et le parlement. Le pouvoir judiciaire est indépendant des deux premiers.

La constitution de 1979 garantit le respect des droits humains ainsi que la séparation des pouvoirs. La Micronésie est en libre association avec les États-Unis depuis l’accord signé en 1982 et entré en vigueur le 3 novembre 1986.

Appuie cette initiative dans laquelle il se reconnaît pleinement.

 ILES COOK

ILES COOK

M. Henry PUNA - Premier Ministre des Iles Cook

M. Henry PUNA - Premier Ministre des Iles Cook

Soutien de la première heure à APIA lors de la réunion du PROE/SPREP en juillet 2011, Henry PUNA a signé la Joint déclaration et a ainsi officialisé son soutien au projet. Les îles Cook bénéficient depuis la constitution du 4 août 1965 d’une très large autonomie politique vis-à-vis de la Nouvelle-Zélande, ayant le statut d’État associé. Elles ont la complète responsabilité pour gérer leurs affaires internes et depuis 2001 également dans la conduite de leurs affaires étrangères. La déclaration commune du 6 avril 2001 stipule en effet que "les îles Cook peuvent nouer des relations avec la Communauté internationale et agir en tant qu’État souverain et indépendant"

 PROE /SREP Programme Régional Océanien Environnement

PROE /SREP Programme Régional Océanien Environnement

M. KOSI LATU directeur adjoint du PROE est intervenu pour exposer la démarche du Programme Régional Océanien Environnement (SREP) instance institutionnelle régionale qui soutien la démarche «  un arbre, un jour, une vie » qui fédère non plus les intentions mais l’action.

Il appuie pleinement l’action engagée, la position commune et l’initiative « un arbre, un jour, une vie »

Le PROE est heureux d’être associé à cette initiative qui s’inscrit dans la démarche du PROE de développer l’économie verte et bleue comme recommandée à RIO+20

  Ateliers de la Terre

Les Ateliers de la Terre

George Gendelman Fondateur des Ateliers de la Terre, intervient pour rappeler l’esprit de RIO + 20 et les différences avec DURBAN ou Copenhague.

RIO +20 souhaite que les pays et les peuples qui les compose proposent des initiatives et des démarches concrètes. Ce ne sera pas une réunion de technocrates mais des peuples, des Etats mais aussi du secteur privé et de la société civile via des associations par exemple.

En cela cette initiative correspond aux attentes de RIO+ 20. Il salue donc cette démarche.

Pour en savoir plus : www.planetworkshop.org

Article lu 912 fois

lire aussi :
  • Oceania 21 Meetings : le 1er sommet océanien du développement durable


  •  

    Accueil | Contact | Mentions légales | Espace privé | Statistiques du site
    Nombre de visiteurs 9971633

    59 visiteurs en ce moment

    | Site réalisé avec SPIP |un site CDURABLE online

    Agence MC Cdurable CDURABLE.com

    RSSfr

    Creative Commons License : Firefox


    __________________________________________
    Google
    Loading
      Maison
    La maison durable
      Cdurable.com
    Agir pour un monde durable