CDURABLE.info sélectionne, depuis 10 ans, l'essentiel à savoir de l'actualité du Développement Durable pour comprendre et agir en acteur du changement.
 
 
Consommer responsable > Habillement

Sequoia Pressing présente sa solution alternative à l’utilisation du perchloroéthylène

vendredi 20 avril 2012
Posté par David Naulin

Imprimer Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail

Alors que le Ministère de la Santé vient de rendre public son projet d’arrêté encadrant les installations de nettoyage à sec utilisant du perchloroéthylène, SEQUOIA Pressing, première enseigne française de pressings éco-responsables et de haute qualité – a déjà choisi d’utiliser en exclusivité la technologie de nettoyage à sec brevetée GreenEarth®. Mise au point aux USA en 2001, ce procédé sans eau et sans produits chlorés est plus respectueux du sol, des nappes phréatiques et de l’air que le personnel ou le voisinage inhale dans ou à proximité des pressings. Explications.



UN PROCEDE DE SUBSTITUTION PROPRE, NON TOXIQUE POUR SORTIR ENFIN DU PERCHLORETYLENE

La franchise SEQUOIA a été la première en France à utiliser la solution GreenEarth®, grâce à l’achat exclusif de la licence de ce brevet pour l’hexagone. Son utilisation permet d’abandonner le perchlorétylène, solvant cancérigène probable, toxique pour l’environnement et nuisible pour la santé, au profit du silicone liquide ou siloxane, un mélange de sable et de silice (produit minéral neutre) biodégradable par photosynthèse.
Inodore, incolore, 107 fois moins volatile que le perchlorétylène, le silicone permet de nettoyer tous types de vêtements ou d’accessoires sans risque (daim, cuirs, toiles, chaussures, sacs à main, ...). Les explications de Nicolas de Bronac – Président de SEQUOIA Pressing [1].

Nicolas de Bronac "En juillet 2007, la directive communautaire REACH a listé tous les produits chimiques qui vont être interdits d’ici 2020-2024 dans tous les pays membres de l’Union européenne. Parmi ces produits, figure le perchloroéthylène, utilisé dans 98 % des pressings en France. Nous avons acheté pour la France métropolitaine, Monaco et les DOM-TOM, l’exclusivité d’un brevet américain qui tombera dans le domaine public dans une dizaine d’années. Nous avons donc beaucoup travaillé depuis en partenariat avec le secrétariat d’État à l’Écologie pour faire évoluer la législation afin de faciliter notre développement en l’exonérant de règles drastiques destinées à encadrer le perchlo." "Pour se passer de ce produit, il existe deux solutions. Soit on utilise des hydrocarbures qui ne sont pas cancérigènes, mais qui polluent, soit on utilise du silicone liquide. Nous avons choisi la seconde solution, car elle n’est ni cancérigène ni polluante : il s’agit du même silicone liquide que l’on retrouve dans des démaquillants et qui est un produit neutre."

Un processus simplifié et des avantages écologiques

Sequoia Pressing « Nous trempons les vêtements dans un bain de silice pendant une trentaine de minute pour les nettoyer. Ensuite, le produit est directement régénéré dans les machines, distillé, filtré et peut ainsi resservit pour la machine suivante. Nous travaillons en circuit fermé afin de ne rien rejeter dans l’environnement » explique Nicolas de Bronac. « En fin de vie, quand le silicone liquide devient trop souillé, il est alors récupéré, revalorisé ou incinéré. Le siloxane n’est quasiment pas volatile et grâce à son utilisation, rien ne part ni dans les nappes phréatiques, ni dans l’air, ce qui nous permet de préserver la santé de notre personnel, tout comme l’environnement ».

Selon Sequoia, la technologie GreenEarth® permettrait également :

- d’éviter la consommation d’eau du fait d’un nettoyage à sec sans circuit de refroidissement.
- de conserver l’éclat, les couleurs du linge, contrairement aux pressings classiques qui utilisent un produit chloré.
- de ne pas dessécher les fibres, mais de les assouplir en les hydratant pour leur rendre leur toucher initial, contrairement à l’eau ou aux autres technologies. Dans un pressing traditionnel, l’utilisation du perchlore nettoie le vêtement en pénétrant dans la fibre, mais au fur et à mesure des lavages, il va rendre le textile rêche, moins doux, moins agréable à porter, Le silicone présente l’avantage de glisser dans la fibre pour enlever les tâches en profondeur sans abîmer les fibres.
- d’obtenir du linge plus facile à repasser, puisque les fibres ne sont pas asséchées. Aussi, les employés dédiés aux repassages gagnent un temps précieux tout en repassant de manière plus délicate, à une température plus basse. Les fibres ne sont pas lustrées et le vêtement reprend naturellement sa forme d’origine.

GreenEarth® reste aujourd’hui la technologie écologique la plus douce pour l’environnement& les hommes et la plus efficace pour les vêtements.
GreenEarth® est un procédé subventionnée & validée par les Agences de l’Eau et la Médecine du Travail pour le remplacement des procédés traditionnels.

SEQUOIA : UN CONCEPT ECOLOGIQUE GLOBAL ASSOCIE A UNE DIMENSION DE SERVICE

Sequoia Pressing

"Autour de cette biotechnologie, nous avons construit un concept qui révolutionne le pressing" explique Nicolas de Bronac. En France, il y a près de 4 500 pressings, dont plus de 4 000 indépendants. Depuis 30 ans, ce marché n’innove pas, ne communique pas, demeure artisanal avec des boutiques défraîchies et des technologies dangereuses et polluantes." "Les magasins SEQUOIA ont été pensés pour maximiser le bien être de nos équipes, de nos clients et faire du pressing un endroit enfin agréable pour tous" commente Nicolas de Bronac. "Si nous souhaitons bouleverser l’image vieillissante des pressings grâce à des boutiques au design unique, élégant, notre volonté va plus loin et se prolonge dans la dimension de service que nous offrons à nos clients".

SEQUOIA pressing a été pensé comme un véritable concept responsable global qui supprime tout ce qui pourrait polluer l’environnement :
un air pur et sans odeur, un espace clair et ouvert, des matériaux éco-responsables, un éclairage assuré par un système de luminothérapie et d’ampoules basses consommation (LED), des sacs en kraft & des gaines en fécule de pommes de terre biodégradables, des véhicules de livraison propre participent à faire de chaque magasin un espace accueillant qui respecte l’environnement et la santé de chacun.

SEQUOIA a choisi les équipements les plus modernes pour faciliter la préparation, le lavage, le repassage et l’emballage des vêtements. Les magasins offrent ainsi à ses collaborateurs des conditions de travail idéales.
Dans cette démarche, SEQUOIA bénéficie du soutient de la Caisse d’Assurance Maladie, qui la conseille et la subventionne.

Sequoia Pressing

SEQUOIA offre une gamme de services plus accessibles que dans un pressing classique avec une véritable valeur ajoutée pour le client :
- des horaires d’ouverture étendus
- une attente au dépôt, au retrait et au paiement des vêtements minimisée grâce à des cartes personnalisées et un système de dépôt de sac de linge personnalisé ultra fast
- un suivi personnalisé des clients : carte privilège, promotions individuelles, alertes SMS lorsque les vêtements sont prêts.
- la réparation d’urgence des boutons abîmés.

Pour en savoir plus


A propos de SEQUOAI PRESSING : Créé en janvier 2008 par Nicolas De Bronac, Sequoia est la première chaîne française de pressings éco-responsables de haute qualité à utiliser en exclusivité la technologie de nettoyage à sec brevetée GreenEarth®. La première enseigne a ouvert ses portes en décembre 2008. La chaîne compte désormais 29 pressings en France. Le réseau va encore s’agrandir avec 10 ouvertures prévues d’ici la fin 2012 et le recrutement de 15 collaborateurs supplémentaires. Par ailleurs, Sequoia séduit de plus en plus une clientèle d’entreprises et d’hotels depuis la création de son usine de traitement spécialisé à Montrouge en 2011. A titre d’exemple, on peut citer l’hôtel de l’Assemblée Nationale comme clients de la chaine Sequoia, Mabonneamie.com, Link Laters, les conciergerie TodoToday, Veolia, ... A peine trois ans après l’ouverture du premier pressing, Sequoia rencontre un succès grandissant. Parmi les franchisés, on notera la présence du PDG de Universal Music, Pascal Nègre, qui a ouvert en 2011 un pressing à Tours... Plus d’information sur : http://www.sequoiapressing.fr/


[1Diplômé de l’École supérieure de Sciences commerciales d’Angers (ESSCA), Nicolas de Bronac, 28 ans, a commencé sa carrière comme chef de projet au sein du groupe Alain Afflelou avant de fonder Sequoia Pressing en janvier 2008.

Article lu 2317 fois

lire aussi :
  • Pressings : l’interdiction du perchloréthylène annoncée par le Ministère de la Santé


  •  

    Accueil | Contact | Mentions légales | Espace privé | Statistiques du site
    Nombre de visiteurs 9969670

    81 visiteurs en ce moment

    | Site réalisé avec SPIP |un site CDURABLE online

    Agence MC Cdurable CDURABLE.com

    RSSfr

    Creative Commons License : Firefox


    __________________________________________
    Google
    Loading
      Maison
    La maison durable
      Cdurable.com
    Agir pour un monde durable