CDURABLE.info sélectionne, depuis 10 ans, l'essentiel à savoir de l'actualité du Développement Durable pour comprendre et agir en acteur du changement.
 
 
Développement Durable en débat

Bienvenue à Copenhague : Entrée libre pour tous !

La conférence des Nations Unies sur le changement climatique de Copenhague (COP15) s’ouvre à tous avec internet

jeudi 26 novembre 2009
Posté par Cyrille

Imprimer Enregistrer au format PDF

La conférence des Nations Unies sur le changement climatique à Copenhague s’empare d’Internet et invite le monde entier à participer au sommet à travers plusieurs canaux dont les réseaux sociaux. Le temps où les chefs d’Etats se réunissaient à huis clos pour décider d’un avenir qui nous concerne tous est révolu.

Déjà plus de 8 000 followers sur Twitter, 22 400 fans sur Facebook et 3 millions de visiteurs sur la chaîne YouTube de COP15.



Partout dans le monde, chacun pourra suivre en direct les négociations, les conférences de presse ainsi que la plupart des événements organisés autour du sommet sur www.cop15.dk. Pour la première fois, les citoyens du monde entier pourront envoyer des messages et poser des questions aux décideurs à travers Facebook, Twitter et la chaîne de la conférence sur YouTube. Ils pourront ainsi participer aux débats sur le changement climatique et exprimer leurs attentes.

kejserpingviner

« En utilisant un maximum de plateformes de communication, nous avons donné le jour à une conférence sur le changement climatique 2.0, a déclaré l’ambassadeur Klavs A. Holm, sous-secrétaire au ministère danois des Affaires étrangères. Utiliser les réseaux sociaux dans le cadre d’une conférence de ce type est inédit : nous souhaitons impliquer l’opinion mondiale dans un véritable dialogue et participer au développement de la prise de conscience sur le phénomène du changement climatique. »

Le site officiel www.cop15.dk sera l’organe central de toutes les activités organisées dans le cadre de la conférence et fournira des informations sur l’ensemble des aspects liés au débat sur le changement climatique. Traduit en danois et dans les 6 langues officielles des Nations Unies, le site permettra également aux visiteurs de s’informer sur l’évolution des débats grâce à des mises à jour quotidiennes en anglais et en danois. Les internautes auront en outre la possibilité de consulter les articles de différents leaders d’opinion internationaux tels que Jeffrey Sachs ou Nicholas Stern sur le blog « Climate thinkers » et de suivre les préparatifs de la conférence en se connectant au blog «  Behind the scenes ».

Véritable plateforme mondiale consacrée aux débats sur le changement climatique, le site www.cop15.dk, associé à Twitter, Facebook et YouTube, a déjà attiré des visiteurs de plus de 170 pays.

 Comment participer ?

« Raise your voice », la chaîne de COP15 sur YouTube

raiseyourvoice_final

- Les utilisateurs pourront déposer leurs opinions, leurs messages vidéo et leurs questions. Il leur sera également possible de visionner ou de réagir aux vidéos d’autres internautes, parmi lesquels un certain nombre de célébrités et de leaders d’opinion sur le changement climatique dont l’archevêque Desmond Tutu, le Secrétaire exécutif de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques Yvo De Boer, l’actrice Emma Thompson, le créateur de la One Foundation Jet Li, et bien d’autres.

- Cette chaîne permettra également aux utilisateurs de visionner des vidéos sur les coulisses de la conférence. Pendant COP15, les leaders mondiaux présents enregistreront et diffuseront directement leurs opinions depuis le site de la conférence.

- Depuis son lancement le 22 septembre dernier à New York au cours du sommet sur le climat des Nations Unies, la chaîne « Raise your voice » a comptabilisé plus de 3 millions de visites. Pour accéder à la chaîne YouTube « Raise your voice », rendez-vous sur www.youtube.com/cop15.

Visualiser le changement climatique sur Google Earth

Earth

- A partir de données fournies par le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), la Convention-Cadre des Nations-Unies sur le changement climatique (CCNUCC) et la communauté scientifique internationale, Google a réalisé une illustration des conséquences du changement climatique sur Google Maps et Google Earth.

- Les utilisateurs peuvent s’informer sur les différents types d’émissions de gaz à effet de serre région par région ainsi que sur les conséquences attendues du changement climatique. Le site propose également des visites virtuelles commentées sur les thèmes de la réduction des émissions et l’adaptation de nos comportements. Rendez-vous sur www.google.com/cop15.

Ouverture des négociations : envoyez un message aux décideurs

- Avant et pendant la conférence, le site COP15.dk permettra aux internautes d’adresser leurs messages aux intervenants, lesquels pourront notamment y répondre par des enregistrements vidéo. Ces messages seront diffusés lors de campagnes d’affichage au Danemark et dans d’autres pays. Rendez-vous sur www.greetings.cop15.dk.

Les réseaux sociaux mis à contribution

- Le ministère danois des Affaires étrangères utilisera les principaux réseaux sociaux pour informer sur la conférence. COP15 compte déjà plus de 22 400 fans sur Facebook et plus de 8 000 followers sur Twitter, des chiffres qui ne cessent d’augmenter. Rendez-vous sur www.facebook.com/cop15 et www.twitter.com/cop15.

thoughts_327

 L’actualité en direct

- Le site officiel www.cop15.dk assurera un suivi de l’actualité liée aux négociations en anglais et en danois. Les articles seront rédigés par des journalistes externes, dont l’activité est régie par le droit de la presse danois, de manière à garantir aux négociations un traitement aussi objectif que possible.

SEALTHEDEALENGLISH3D_JPG

- Plusieurs sites de partenaires officiels, parmi lesquels la présidence suédoise de l’UE, les Nations Unies, ou encore, la campagne « Scellons l’accord ! », reprendront les articles postés sur le site de COP15.

 Un débat ouvert

- Le gouvernement danois a invité d’éminents leaders d’opinions à participer au blog « Climate Thinkers » accessible depuis le site COP15.dk.

- Ce blog rassemble de nombreux contributeurs originaires des quatre coins de la planète, tels que Gro Harlem Brundtland, Jeffrey Sachs, José Luis Rodriguez Zapatero, Yvo de Boer et bien d’autres.

- Les internautes sont invités à commenter les posts et les éléments d’actualités proposés sur cop15.dk, tandis que le site propose un débat interactif en direct.

- Le blog « Climate thinkers » est accessible sur la page www.blog.cop15.dk

Hopenhagen-Copenhagen_Logo

Engager les pays à l’échelon local grâce au réseau diplomatique danois

- Ces dernières années, le ministère danois des Affaires étrangères a renforcé son action auprès des populations de pays abritant une ambassade danoise. A l’occasion de COP15, les ambassades mèneront en local des activités visant à promouvoir la prise de conscience du changement climatique. Parmi ces activités se tiendront notamment des rencontres avec des journalistes, des événements, des conférences.

 Travailler ensemble pour le climat

- A l’approche du sommet l’intérêt pour les négociations a fortement progressé et de nombreuses organisations ont lancé des campagnes afin d’exprimer leur souhait de voir COP15 déboucher sur un résultat positif.

unite.for.climate.logo_161px wide

- Afin d’unifier ces campagnes, les utilisateurs de « Raise your voice », la chaîne COP15 sur YouTube, sont invités à visiter les sites des autres grandes campagnes telles que l’initiative officielle des Nations Unies « Scellons l’accord ! », la campagne « Unite for climate » de l’UNICEF, la campagne Hopenhagen, le Projet de sauvegarde des Forêts tropicales humides du Prince Charles et la campagne « Tck Tck Tck ».

- En collaborant avec d’autres organisations, le ministère accroît l’attention portée aux négociations sur le changement climatique.

- Outre les activités mentionnées plus haut dans le cadre de la collaboration entre Google et le Danemark, Google a également instauré un partenariat avec CNN en vue d’établir un débat public international retransmis à la télévision durant la COP15. Ainsi, les réponses aux questions soulevées sur la chaîne « Raise your voice » de YouTube seront diffusées auprès d’un public mondial.

 Quelques chiffres

- www.twitter.com/cop15 : Plus de 8 000 followers sur Twitter.

- www.facebook.com/cop15 : Plus de 22 400 fans de COP15 sur Facebook.

- www.youtube.com/cop15 : La vidéo a été vue plus de 3 millions de fois sur YouTube.


A propos de la Conférence des Nations Unies sur le changement climatique (COP15)

unfccc_logo

La Conférence des Nations Unies sur le changement climatique de Copenhague est la quinzième édition organisée dans le cadre de la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC, www.unfccc.int). Il y a plus de 10 ans, un très grand nombre de pays ont signé le traité international de la Convention pour commencer à agir de concert contre le réchauffement climatique et ses conséquences. Plus récemment, de nombreux états ont ratifié une annexe du traité connue sous le nom de Protocole de Kyoto qui impose (notamment juridiquement) à un certain nombre de pays industrialisés des réductions quantifiées de leurs émissions de gaz à effet de serre.


Article lu 2082 fois

lire aussi :
  • Annuaire du PNUE 2013


  • forum

    • Bienvenue à Copenhague : Entrée libre pour tous !
      5 décembre 2009, par David C.

      Copenhague : Annulons le sommet de la dépopulation !

      Par Helga Zepp LaRouche (www.solidariteetprogres)

      Le sommet de l’ONU sur le climat, qui se tiendra à Copenhague du 6 au 18 décembre, avec la participation de 193 nations, 65 chefs d’Etats et de gouvernement et 20 000 délégués, repose sur une fraude gigantesque et doit être immédiatement annulé. Il ne s’agit pas uniquement d’économiser les frais d’un évènement dont le seul but est de promouvoir le malthusianisme, mais d’empêcher l’instauration de facto d’un gouvernement mondial.
      Alors que plus de mille scientifiques ont pris leurs distances avec la thèse du GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) sur un réchauffement global causé par l’activité humaine, les manipulations incroyables, récemment révélées par des pirates informatiques qui ont intercepté les courriels de certains chercheurs de l’Unité de recherche sur le climat (CRU) de l’université d’East Anglia, en Angleterre, fournissent la preuve ultime du caractère frauduleux de cette affaire.

      En réalité, les données statistiques brutes, non corrigées, provenant des stations météorologiques, indiquent peu ou pas de changement au cours des 150 dernières années. La moitié des observatoires décèlent même un léger refroidissement et constatent au contraire que depuis environ dix ans, nous assistons à un refroidissement global ! A quoi bon donc, une campagne aussi onéreuse pour prouver le contraire ?

      La réponse est claire : à part toute une armée de spéculateurs, qui voient dans le commerce des émissions de CO2 une nouvelle opportunité pour faire les poches de la population, il s’agit essentiellement d’une politique de l’Empire britannique, ou, plus précisément, du prince Philip d’Edimbourg. Ce dernier a exprimé à plusieurs reprises son souhait explicite de se réincarner en virus mortel, afin de contribuer plus efficacement à réduire la population. Le 12 novembre, le patron américain du Fonds mondial de la nature (WWF), organisme cofondé par le prince Philip, déclara à la presse : « Nous estimons fondamental pour le Président Obama de se rendre à Copenhague, afin de regarder les autres dirigeants dans les yeux, de leur communiquer notre engagement en tant que pays et d’obtenir le leur. » Et Obama d’annoncer promptement, revenant ainsi sur ses déclarations antérieures, qu’il ira à Copenhague le 9 décembre.

      De plus, il est monstrueux qu’une organisation officielle de l’ONU, en l’occurrence le Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA), et le gouvernement danois veuillent mettre officiellement la question de la réduction de la population à l’ordre du jour du sommet sur le climat. Selon le journal danois Berlinske Tidende, la ministre danoise du Développement, Ulla Toerness, a admis le caractère controversé de cette proposition qui, dans plusieurs pays, demeure tabou. Mais puisqu’il y a un lien entre croissance démographique et changement climatique, cette proposition remporte aussi le soutien complet du Premier ministre danois.
      L’organisation britannique Optimum Population Trust (OPT), qui mène une croisade ouverte en faveur d’une réduction démographique globale, affirme dans une étude que l’une des meilleures façons de combattre le prétendu « réchauffement global » consiste à empêcher les naissances, parce qu’éviter la naissance de nouveaux « pollueurs » est un moyen bien moins coûteux d’endiguer la « catastrophe climatique » que d’acquérir des sources d’énergie renouvelable. Selon l’étude, on pourrait empêcher un demi-milliard de naissances, et donc 24 milliards de tonnes de CO2 sur les 40 prochaines années, ainsi qu’une dépense de 200 000 milliards de livres sterling.

      Tout aussi révélateur est le fait que, selon le magazine Forbes, les « 14 personnes les plus riches du monde », qui ne sont pas les moins étrangères à l’économie de casino que nous subissons aujourd’hui, se sont déjà réunies le 5 mai de cette année chez le président de l’université privée Rockefeller. Pour Bill Gates, Warren Buffett, Michael Bloomberg, George Soros, Peter Petersen, David Rockefeller Jr. et d’autres participants à ce cénacle, la croissance démographique représente assurément la pire menace environnementale, sociale et industrielle de notre époque.

      Par ailleurs, le 5 juin, se déroulait à la London School of Economics la conférence préparatoire au sommet de Copenhague, organisée par le Policy Network, le think-tank de Tony Blair. Celui-ci, dont la paternité de la guerre en Irak fait aujourd’hui même l’objet d’une enquête en Grande-Bretagne, y a prononcé le discours d’ouverture, soulignant la nécessité d’un « changement révolutionnaire d’attitude ». Pour cela, les Etats-Unis devraient, à eux seuls, réduire leurs émissions à un dixième de leur niveau actuel ! Blair a clairement estimé que le plus gros problème est que la Chine veuille réaliser « la plus grande industrialisation que le monde ait jamais vue ».

      Lors d’une conférence de trois jours sur le thème de « la grande transformation », organisée à Essen, en Allemagne, par la Fondation Mercator en collaboration avec l’Institut du climat de Potsdam et de Wuppertal, on pouvait lire dans le prospectus présentant le panel du quatrième groupe de travail : « Les sociétés démocratiques peuvent-elles faire face aux effets de profonds changements du climat global, ou des régimes autoritaires seraient-ils plus à même de mettre en oeuvre les mesures nécessaires ? » L’un des participants, Hans-Joachim Schellenhuber, qui dirige l’Institut du climat de Potsdam, y avait récemment invité le prince Charles à une « discussion d’experts sur les thèmes de l’environnement et du climat ». (Schellenhuber est par ailleurs dignitaire de l’ordre britannique le plus prestigieux, l’Ordre de la Jarretière.)

      On ne peut qu’être d’accord avec Lord Christopher Monckton dans son analyse de l’imposture climatique et de la conférence de Copenhague : il s’agit bien, en effet, d’une tentative d’établir un gouvernement mondial non élu, jouissant de pouvoirs considérables et sans précédent. Pris en flagrant délit de mensonge, un petit groupe de « scientifiques » est désormais reconnu coupable d’un acte frauduleux et criminel. L’ex-ministre des Finances britannique, Lord Nigel Lawson, rejoint par tout un groupe d’autres Lords, auteurs et journalistes, vient de lancer un nouveau site internet, ainsi qu’une Fondation de politique du réchauffement climatique (GWPF), voués à combattre cette imposture.

      Hélas, il ne fait aucun doute qu’un consensus existe dans le camp pro-britannique de l’Establishment international pour répondre à la crise systémique financière mondiale par un nouveau fascisme, sous lequel les pauvres, faibles et malades seront sacrifiés aux intérêts spéculatifs.

      Une telle politique tombe sous le coup des Lois de Nuremberg de 1946. Quiconque entend participer à la conférence de Copenhague devrait y réfléchir. Après tout ce que le grand public vient de découvrir, il n’y a qu’une solution raisonnable : annuler au plus vite ce sommet.

      Appel envoyé par David C. – david.cabas.over-blog.fr

    • Copenhague 2009 : le WWF se mobilise grâce aux nouveaux médias
      30 novembre 2009, par Marie Feydeau

      Parce que l’information en ligne ne cesse de nous démontrer sa puissance et sa réactivité, le WWF a décidé de prendre pleinement sa part dans le new deal médiatique qui est en train de se décider. Pour couvrir la COP 15 en temps réel et à la demande, le WWF a décidé de multiplier les espaces de diffusion. Diffuser une information indépendante de qualité, tel va être l’un des enjeux pour le WWF.

      Une mobilisation sous l’égide du « partage »

      Twitter bouscule les médias. Les gazouillis de Twitter sont en effet une réponse à l’hyper connexion et à l’amoncellement des RSS feeds. Twitter gazouille et s’impose comme la plate-forme phare de diffusion de l’information en temps réel en démontrant une puissance et une réactivité hors pair. Le WWF France va gazouiller et vous permettre de suivre en exclusivité les négociations live à partir du profil suivant : twitter.com/WWF_Climat

      Planète attitude, le Facebook vert, lieu de débat et de mobilisation.

      Planète Attitude, premier réseau social français nature-environnement fête aujourd’hui sa première année. Groupes de mobilisation, blogs thématiques, vous pourrez retrouver en direct de la COP 15, les analyses d’Elise Buckle, Responsable Climat-Energie du WWF. Retrouvez dès à présent les posts d’Elise Buckle sur Planète Attitude ! Aux analyses d’Elise seront joints des billets d’ambiances et des vidéos.

      InsideCop15 la vidéo à la demande live !!

      Première ONG à se lancer dans la vidéo à la demande, le WWF a créé une plate-forme de diffusion et de syndication de contenus sur www.cop15.panda.org. Programme chargé en perspective avec 6 reportages quotidiens et un live show de 45 minutes en partenariat avec U Stream. Tout sera accessible gratuitement. De nombreux partenariats avec les plates formes de vidéo en ligne sont en train de se finaliser. Un espace francophone sera ouvert le 07 décembre matin sur www.cop15.panda.org/fr.

      En route pour Copenhague, votez planète !

      Enfin, parce que la campagne « Votez Planète » est au coeur d’un processus de mobilisation on-line planétaire, faites entendre votre voix dans la lutte contre le changement climatique et donnons-nous la chance d’être entendus à Copenhague ! Dès maintenant, une application IPhone et Blackberry© sont utilisables pour faire entendre votre voix. Nous comptons sur vous !
      Parce que l’heure est à la révolution numérique et à l’appropriation des contenus : Prenez place sur la Toile et communiquons, diffusons, partageons nos contenus !

      - Votez Planète : www.votezplanete.fr

    • Sommet de Copenhague : Négociations sur le Changement Climatique
      26 novembre 2009, par Commission Développement Durable des Conseillers du Commerce Exterieur de la France

      Les négociations internationales qui se dérouleront à Copenhague du 7 au 18 Décembre 2009 représentent un enjeu capital non seulement pour le changement climatique mais aussi pour la
      croissance économique et les échanges commerciaux et par voie de conséquence pour le développement international des entreprises françaises qui disposent d’atouts importants dans
      le domaine des équipements et technologies vertes.

      Plutôt que de se focaliser sur le coût (évalué entre 100 et 400 milliards par an) à supporter par la communauté internationale et à répartir entre les Etats, les participants doivent prendre la mesure des retombées positives en termes de croissance de l’activité « verte », évaluée d’ ores et déjà à 500 milliards de dollars par an et pouvant atteindre 2000 milliards de dollars par an en 2020.

      Dans la grande compétition internationale qui s’annonce dans ce secteur, la France doit aussi
      maintenir et améliorer ses positions en matière de recherche et développement dans les filières les plus prometteuses, favoriser l’émergence de nouveaux acteurs pour « porter » ces
      nouvelles technologies et devenir un pôle d’attraction dans la « finance carbone ». A cette condition, les négociations de Copenhague, pour lesquelles nous pouvons être force de
      proposition, permettront à nos entreprises de sortir gagnantes en matière d’exportations et de
      développement international.

      Hommes et femmes d’entreprises, choisis pour leur expérience à l’international, les Conseillers du commerce
      extérieur de la France sont nommés pour 3 ans par décret du Premier ministre sur proposition du ministre
      chargé du Commerce extérieur. Depuis 110 ans, ils mettent bénévolement leur expérience au service de la
      présence économique française dans le monde en informant et conseillant les pouvoirs publics, en accompagnant les PME et en favorisant le contact « école-entreprise ».

     

    Accueil | Contact | Mentions légales | Espace privé | Statistiques du site
    Nombre de visiteurs 10549200

    53 visiteurs en ce moment

    | Site réalisé avec SPIP |un site CDURABLE online

    Agence MC Cdurable CDURABLE.com

    RSSfr

    Creative Commons License : Firefox


    __________________________________________
    Google
    Loading
      Maison
    La maison durable
      Cdurable.com
    Agir pour un monde durable