CDURABLE.info sélectionne, depuis 10 ans, l'essentiel à savoir de l'actualité du Développement Durable pour comprendre et agir en acteur du changement.
 
 
Consommer responsable > Bureau
Quoi de neuf pour le bureau éco-responsable ?

12 possibilités pour rendre l’espace de travail plus durable

Visite guidée du bureau témoin de la 4ème édition des journées du bureau éco-responsable par Konica Minolta

mercredi 27 février 2013
Posté par Cyrille

Imprimer Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail

La 4ème édition des journées du bureau éco-responsable, orchestrée par Konica Minolta, s’est clôturée avec succès. 22 partenaires éco-responsables et métiers y ont participé. Avec un visitorat en hausse de 69% par rapport à l’an dernier, ce sont plus de 1200 professionnels qui ont pu découvrir les dernières initiatives en matière de développement durable, d’éco-efficacité et d’accompagnement métiers. Un bureau témoin en taille réelle présentait les nouvelles solutions et produits pour rendre le bureau plus éco-responsable : visite guidée.



Visite guidée du bureau témoin des journées du bureau éco-responsable

PNG - 51.8 ko
PNG - 264.5 ko
Visite guidée du bureau témoin de la 4ème édition des journées du bureau éco-responsable organisée par Konica Minolta

1 - Imprimez de manière plus responsable

Chaque année, 200 milliards de pages [1] sont imprimées, soit 28 pages [2] par jour et par collaborateur. 80 kg de papier [3] (équivalent à 30 ramettes) sont consommés annuellement par un salarié. 20% des documents [4] imprimés sont jetés à la poubelle sans même avoir été lus. 400 millions d’euros [5] sont dépensés en impressions inutiles par an.

Quoi de neuf pour le bureau éco-responsable ?Konica Minolta aide les entreprises à imprimer mieux pour maîtriser l’impact environnemental de leurs impressions. Sa nouvelle génération de multifonctions A3 couleur et Noir & Blanc est notamment dotée de nouvelles éco-fonctionnalités permettant de réduire la consommation énergétique (mise en veille intelligente, scanner à éclairage LED), les émissions de CO2 ou encore la gâche papier grâce à la suppression des pages blanches (aussi bien mode impression, qu’en mode copie ou qu’en mode scan). Konica Minolta revendique une baisse de la consommation énergétique de 40% par rapport à ses anciens modèles.

Une empreinte positive sur le mondeEn outre, Konica Minolta privilégie l’utilisation d’éco-matériaux pour la fabrication de ses multifonctions : plastique recyclé pour le moulage des pièces intérieures et extérieures, intégration de plastique à base de biomasse sur certaines parties de l’écran, intégration dans les toners noirs de matière végétale, etc.

PNG - 19.3 ko
l’ékoburo

2 - Pensez au recyclage des consommables

En France, le volume annuel de cartouches d’impression vides est estimé à 19 tonnes pour 81 millions de cartouches [6], soit 70 millions de cartouches jet d’encre et 11 millions de cartouches toner. Ces cartouches peuvent être recyclées et valorisées. Le tri sélectif effectué par les utilisateurs constitue la première étape du recyclage.

Quoi de neuf pour le bureau éco-responsable ?CONIBI livre aux entreprises des Ecobox, conteneurs adaptés, dans lesquels il suffit de déposer ses cartouches usagées, quel que soit son type (cartouches laser, jet d’encre...) et quelle qu’en soit la marque, au lieu de les jeter. Une fois collectées, les cartouches sont recyclées de manière efficace et propre, préservant ainsi les ressources naturelles.

En 2011, les consommables valorisés par CONIBI ont permis la production d’environ :

- 344 MWh d’électricité,
- 200 tonnes d’acier,
- 171 tonnes de Polystyrène,
- 55 tonnes d’Aluminium,
- 12 tonnes de Polyéthylène,
- 6 tonnes d’Inox,
- 3 tonnes d’ABS (Acrylonitrile-Butadiène-Styrène)
- et une réutilisation d’environ 39 tonnes de poudre de Toner comme matière première alternative.

3 - Privilégiez l’utilisation du papier 100% recyclé

L’utilisation d’un papier recyclé réduit les émissions de CO2 de 28% [7] par rapport à un papier non recyclé, car sa fabrication nécessite moins d’énergie qu’un papier à base de fibres vierges. Elle permet aussi de préserver les forêts, en réduisant la demande de bois et d’allonger la durée de vie de papier, puisque la fibre peut être recyclée jusqu’à 5 fois.

Pour une ramette de papier 100% recyclé Cocoon Office d’Arjowiggins Graphic utilisée, vous économisez :

- 1kg de CO2 dans l’air, ce qui équivaut à un trajet de 6 km parcourus en voiture
- 58 litres d’eau
- 9 KwH d’énergie
- 3 kg de déchets mis en décharge
- 5 kg de bois

4- Optez pour un nettoyage écologique de l’espace de travail

L’hygiène dans les espaces de travail est primordiale. Toutefois, les produits utilisés peuvent avoir des effets non négligeables sur la qualité de l’air et sur les salariés. En effet, le nettoyage à partir de produits d’entretien conventionnels peut être à l’origine d’effets éco-toxicologiques liés à leur composition (composants chlorés et autres substances telles que le NTA (Acide Nitrilotriacétique), l’EDTA, tensioactifs d’origine pétrochimique...). Ils sont également à l’origine de la production d’une grande quantité de déchets par le biais des emballages.

Quoi de neuf pour le bureau éco-responsable ?Les produits d’entretien écologiques, de performance équivalente aux produits classiques, ont un impact moindre à la fois sur la santé (réduction de la pollution de l’air intérieur) et sur l’environnement.

Samsic Facility dont l’une des activités principales est le service de nettoyage en entreprise, a misé sur l’utilisation :

- de détergents biologiques non polluants, conditionnés dans des emballages 100% recyclables et sans danger pour les utilisateurs,
- de solutions d’eau déminéralisée ou d’eau ionisée qui suppriment tous les apports chimiques et limitent les rejets polluant dans la nature,
- de systèmes mousses pour diminuer les quantités d’eau de dilution des solutions détergentes,
- et de textiles microfibres pré-imprégnées pour une meilleure action mécanique sur les souillures.

5 - Triez vos déchets de bureau selon les principes du Cradle-to-Cradle

Selon l’ADEME, nous sommes environ 13 millions d’employés de bureau et administratifs en France, soit 46 % de la population active. Les activités de bureau produisent chaque année 2,4 millions de tonnes de déchets, dont une bonne partie peut être recyclée.

Papiers, déchets d’emballage, gobelets, bouteilles plastiques, papiers, cartons, canettes, déchets organiques..., la liste des déchets de bureau est longue. En triant les déchets, il est possible de les recycler et de les valoriser. Mais, l’implication du personnel joue pour beaucoup dans une bonne gestion des déchets de bureau.

Quoi de neuf pour le bureau éco-responsable ?Reeso propose aux entreprises le concept EcoSmart qui comprend la mise à disposition de contenants, la Tulipe EcoSmart ou la SmartBin (1ère poubelle labellisé Cradle-to- Cradle au monde), la collecte et le recyclage de tous les déchets de bureau par un seul prestataire. Les contenants, proposés en location, sont conçus pour trier à la source 5 sortes de déchets (canettes, gobelets, bouteilles plastiques, papier et déchets organiques). Reeso fournit une traçabilité des flux collectés ainsi qu’un bilan matières.

En ce qui concerne le déchet papier, il est récupéré, recyclé et proposé en ramettes certifiées Cradle-to-Cradle. Sa production permet d’économiser 83% d’eau, 72% d’électricité et jusqu’à 53% de CO2. Sa blancheur est obtenue sans recourir aux blanchisseurs optiques ou aux décolorants chlorés.

6 - Equipez votre bureau d’un mobilier éco-conçu

L’éco-conception est une démarche préventive permettant de réduire les impacts négatifs d’un produit sur l’environnement et cela sur l’ensemble de son cycle de vie, tout en conservant sa qualité d’usage.

Dauphin conçoit du mobilier de bureau selon le principe de l’éco-conception. Ses sièges de bureau, en plus d’être composés à 50% de matériaux recyclés, ne contiennent aucun produit toxique tel que le chrome VI, le plomb ou le mercure. Ils sont réglables en hauteur, en profondeur et selon le poids de l’utilisateur.

Ergonomique, leur dossier modulable a été conçu pour s’adapter au mieux au confort des utilisateurs. La hauteur du bureau M2-Desk de Dauphin est ajustable
en fonction de la taille du collaborateur et ses panneaux ont été conçus à partir de bois issu de forêts gérées.

7 - Contribuez à réduire la facture énergétique de l’entreprise

Selon l’ADEME, le bureau, c’est aussi plus de 175 millions de m2 de bâtiments, qui consomment 275 kWhEP / m2 par an, dont 56 % pour le chauffage et 32 % pour les usages spécifiques de l’électricité. Une baisse de température d’ambiance d’1°C permet d’économiser jusqu’à 7% sur la facture énergétique d’un bâtiment.

Quoi de neuf pour le bureau éco-responsable ?AVOB, éditeur de logiciel spécialisé dans la gestion énergétique, a développé une solution innovante, simple à déployer, pour permettre aux entreprises de mieux maîtriser leur facture énergétique en impliquant les salariés. AVOB Building Energy Viewer permet d’estimer le confort de chacun grâce à l’association inédite d’un widget et de sondes. Raccordées en USB à l’ordinateur, les sondes sont capables de mesurer la luminosité et la température du lieu dans lequel elles se trouvent. Le collaborateur a la possibilité, via un widget installé sur son poste de travail, de donner son avis sur son ressenti.

Les données sont comparées et compilées pour que l’entreprise puisse réguler le chauffage et la ventilation ou encore veiller à ce que les lumières ne soient pas inutilement allumées dans des pièces vides.

8/9 - Favorisez la dématérialisation des documents

La dématérialisation des documents permet de diminuer la quantité d’énergie nécessaire à la production de papier, tout en limitant les déplacements des individus et les émissions de gaz à effet de serre associées. La valeur ajoutée d’un document papier dématérialisé réside ensuite dans l’automatisation du processus dans lequel il prendra place. Il peut entrer dans un circuit automatisé de validation des factures (workflow), ou bien être archivé ou indexé dans une solution de Gestion Electronique de Documents (GED) pour un travail collaboratif.

Des acteurs comme Ever Team et Tessi GED offrent des solutions de GED avec lesquelles les documents numérisés ou nativement électroniques sont accessibles directement depuis les applications utilisées quotidiennement par les collaborateurs : messagerie, applications bureautiques et métier, etc.

Le ROI d’un projet de dématérialisation doit donc intégrer les économies de ressources (supports non fabriqués) mais également, les réductions de consommation d’énergie (liées aux déplacements évités, aux locaux non chauffés), les déchets non générés (matériaux nocifs, gaz à effets de serre), etc. Selon le « Rapport TIC et Développement Durable » du Gouvernement, publié en décembre 2008 (basé sur l’Etude « Smart2020 »), la dématérialisation représenterait un potentiel d’économie de 7 800 millions de tonnes de CO2 à l’horizon 2020, soit près de 30% des émissions totales de CO2. En France, la dématérialisation permettrait de réduire l’empreinte environnementale de 20,7 millions de tonnes de CO2.

10 - Donnez une touche artistique à votre bureau

Quoi de neuf pour le bureau éco-responsable ?Et pourquoi ne pas décorer son bureau de créations originales, comme cette lampe de bureau, conçue par la designer et architecte d’intérieur Émilie Praszalowicz. Celle-ci a été conçue à partir de gobelets plastiques à la demande de l’association La Réserve des arts. Cette organisation récupère les déchets d’entreprise pour les mettre à la disposition des professionnels de la création.

11 - Collaborez avec des imprimeurs éco-responsables

La marque Imprim’Vert® permet de renforcer les valeurs éco-citoyennes de l’entreprise en effectuant des achats responsables qui témoignent de son engagement. C’est aussi l’assurance de respecter l’environnement de façon durable.

Le cahier des charges Imprim’Vert® est fondé sur 5 critères :

- 1. la bonne gestion des déchets dangereux,
- 2. la sécurisation de stockage des liquides dangereux,
- 3. la non utilisation des produits toxiques,
- 4. la sensibilisation environnementale auprès de la clientèle,
- 5. et le suivi des consommations énergétiques.

12 - Communiquez sur vos actions éco-responsables grâce au QR code

Quoi de neuf pour le bureau éco-responsable ?Difficile à partir d’une simple plaquette de présenter la politique de développement durable d’une entreprise ou encore une initiative éco-responsable. Plusieurs pages sont généralement nécessaires. Grâce au QR-Code, l’entreprise peut rediriger son audience vers un document d’information plus explicatif, plus pratique ou encore une vidéo en ligne. Simple et peu onéreux, le QR-Code ajoute de la cohérence à votre communication. C’est un bon moyen d’actualiser les informations transmises et de les faire vivre dans le temps.

A partir du document imprimé, les contenus vidéos, photos et audios sont accessibles en situation de mobilité. On augmente ici la durabilité du document imprimé. Il arrive que des scans soient enregistrés plus de 10 mois après une campagne, ce qui démontre la fonction durable du support imprimé.

PNG - 58.6 ko
4ème édition des journées du bureau éco-responsable organisée par Konica Minolta

A propos de Konica Minolta Business Solutions France

Konica Minolta offre une gamme de solutions d’impression noir & blanc et couleur (de 5 à 120 pages par minute), des systèmes de production et des solutions de gestion documentaire. Comptant parmi les leaders sur le marché de l’impression, Konica Minolta occupe la 3ème place avec 15% de parts de marché et est n°1 sur le marché de l’impression de production avec 27.2% de parts de marché (selon Infosource). Konica Minolta a réalisé en France un chiffre d’affaires de 324 millions d’euros sur l’exercice 2011/2012.

Ses gammes de plates-formes de communication et de systèmes de production sont distribuées via un réseau de ventes composé de 30 entités régionales, de 120 concessionnaires et revendeurs, ainsi que de sa filiale Repro Conseil, dont le chiffre d’affaires est de 33 millions d’euros. Konica Minolta Business Solutions France lancera prochainement une offre de services informatiques managés, confiée à sa nouvelle filiale SERIANS, acquise en juin dernier. La société emploie en France 1060 personnes. Pour renforcer ses activités de mécénat, Konica Minolta a créé une Fondation d’Entreprise qui vise à faciliter l’accessibilité des personnes en situation de handicap au sport, aux loisirs, à la culture, à l’éducation et au travail. Depuis 4 ans, la filiale française organise les journées du bureau éco-responsable pour aider les entreprises à réduire l’impact de leurs activités de bureau sur l’environnement.

Le Magazine du bureau écoresponsable

Sites Web :

- www.konicaminolta.fr
- www.repro-conseil.fr
- www.serians.fr


[1source Snessi 2010

[2source Ipsos 2010

[3source ADEME 2012

[4source Ipsos 2007

[5source Snessi 2010

[6source ADEME 2011

[7source Arjowiggins Graphic 2012


Voir en ligne : www.ekoburo.fr

Article lu 1908 fois

lire aussi :
  • Les 10 défis du développement durable des grandes entreprises pour 2013
  • Obsolescence des produits high-tech : Comment les marques limitent la durée de vie de nos biens
  • Financer la croissance durable, de l’efficacité énergétique aux business models de demain
  • Rapports développement durable 2013 d’entreprises et collectivités
  • Core Values : les nouvelles frontières de l’entreprise
  • Table ronde - Affichage environnemental : quelles actions pour motiver et fédérer vos parties prenantes ?
  • Fournitures scolaires : les bonnes résolutions de la rentrée !
  • Performances énergétiques dans le tertiaire : l’apprentissage des occupants est l’enjeu majeur
  • Papier : Quelles écopratiques au travail ?
  • La nouvelle Base Carbone® : l’outil de reférence pour calculer et réduire son empreinte carbone
  • Wi-Fi : révolution sans fil ?
  • Spécial RH responsables
  • Qualité de l’air intérieur : une nouvelle étiquette dans les rayons et une nouvelle réglementation pour les établissements recevant du public
  • AFNOR présente la stratégie française de normalisation 2011-2015
  • ORIENTEDD : orienter les entreprises artisanales européennes vers le développement durable
  • Petit décryptage de la Déclaration commune des syndicats et patronats au G20
  • Green Forum 2012 : quelle relance écologique pour l’économie européenne ?
  • Auchan lance ses premiers articles de papeterie à base de bagasse
  • ENVIRORISK 2011
  • AVOB présente son nouveau logiciel d’économies d’énergie destiné aux particuliers : Le Green Sergeant
  • Le biomimétisme de Janine M. Benyus aux Editions Rue de l’Échiquier
  • Les Entreprises Humaines : démocratiser l’entreprise pour humaniser l’économie
  • Steelcase : le leader mondial du mobilier de bureau se met au Cradle to Cradle
  • Plantes et épuration de l’air intérieur : l’avis de l’ADEME
  • Cradle to cradle : créer et recycler à l’infini
  • Entreprise et environnement : 2ème édition du Rapport Partenariats Entreprises du WWF-France
  • Planète Bureau : la websérie qui met le DD en boite
  • Formation : un outil d’initiation à la biodiversité à destination du secteur privé
  • L’évaluation de la politique papier de 50 grandes entreprises françaises, encore des progrès à faire...
  • 57% des Français estiment que les entreprises ne sont pas suffisamment mobilisées sur le développement durable
  • L’Observatoire de l’EcoDesign®
  • Green is Good, le site des salariés mobilisés pour un développement durable de leur entreprise
  • NEED Forum : la convention d’affaires de la nouvelle économie durable
  • Renforcer le recyclage des papiers de bureau : un enjeu économique et écologique
  • Deux nouveaux outils pour accompagner les entreprises dans leurs démarches de développement durable
  • « Cradle-to-cradle » marque l’empreinte écologique positive des produits 100% propres et recyclables
  • Téléphonie mobile : des produits et des offres plus éco-responsables ?
  • Print Environnement valorise la démarche développement durable des imprimeries éco-responsables
  • Compensation carbone et communication responsable
  • Intégrer la durabilité dans la chaîne d’approvisionnement mondiale : Le rôle de l’audit social
  • L’éco-conception
  • Arrêtons le gaspillage de papier
  • Le salarié jetable, bientôt chez nous ?
  • Empreinte carbone : douze gestes simples pour vous libérer de votre dépendance au CO2
  • 1ère Charte éco-responsable pour les agences de communication
  • Vers une publicité enfin éco-responsable ?
  • Charte du développement durable des entreprises publiques
  • EcoPublicité, premier outil d’évaluation environnementale des campagnes de publicité
  • Le Guide de l’économie équitable
  • La publicité est-elle compatible avec le développement durable ?
  • Monnaie virtuelle : le troc nouvelle génération


  •  

    Accueil | Contact | Mentions légales | Espace privé | Statistiques du site
    Nombre de visiteurs 9837715

    42 visiteurs en ce moment

    | Site réalisé avec SPIP |un site CDURABLE online

    Agence MC Cdurable CDURABLE.com

    RSSfr

    Creative Commons License : Firefox


    __________________________________________
    Google
    Loading
      Maison
    La maison durable
      Cdurable.com
    Agir pour un monde durable