[Cdurable.info] : Restauration des écosystèmes : prévenir, arrêter et inverser la perte de la nature
2021 - 2030 / Décennie des Nations Unies
Restauration des écosystèmes : prévenir, arrêter et inverser la perte de la nature
Il n’a jamais été aussi urgent de restaurer les écosystèmes endommagés.
mercredi 5 juillet 2023
par Cyrille Souche

Les écosystèmes soutiennent toutes les formes de vie sur Terre. Plus nos écosystèmes sont sains, plus la planète et ses habitants sont en bonne santé. La Décennie des Nations unies pour la restauration des écosystèmes vise à prévenir, arrêter et inverser la dégradation des écosystèmes sur tous les continents et dans tous les océans. Elle peut contribuer à mettre fin à la pauvreté, à lutter contre le changement climatique et à prévenir une extinction massive. Elle sera couronnée de succès uniquement si chacun et chacune d’entre nous y participe et rejoint le mouvement #GénérationRestauration pour préserver et restaurer les écosystèmes dans le monde entier.

L’ONU récompense 10 initiatives pionnières qui restaurent le monde naturel

Les Nations Unies mettent en lumière 10 initiatives révolutionnaires déployées dans le monde entier pour leur rôle dans la restauration du monde naturel.

Ces initiatives ont été dévoilées lors de la conférence des Nations unies sur la biodiversité (COP15) à Montréal

Ces initiatives ont été nommées « Fleurons de la restauration mondiale » par les Nations unies. Elles ont été sélectionnées dans le cadre de la Décennie des Nations unies pour la restauration des écosystèmes, un mouvement mondial coordonné par le Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE) et l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). Elle vise à prévenir et à inverser la dégradation des espaces naturels à travers la planète.

L’État du monde
La collection "L’État du monde" réalisée par la FAO regroupe les rapports phares de l’Organisation. Certains sont publiés chaque année d’autres tous les deux ans. Ces rapports présentent un panorama très complet de la situation de l’alimentation et de l’agriculture dans le monde, en s’appuyant sur une multitude de données et des analyses approfondies.
La collection est structurée de manière à rendre compte des progrès accomplis en vue d’atteindre les objectifs et les cibles du Programme de développement durable à l’horizon 2030. Elle s’adresse aux décideurs, aux donateurs, aux organisations internationales, au milieu universitaire ainsi qu’aux journalistes et chercheurs spécialisés en sécurité alimentaire, systèmes agroalimentaires, environnement et développement international.

Ces dix programmes phares visent à restaurer un total de plus de 68 millions d’hectares, une superficie plus grande que celle du Myanmar, de la France ou de la Somalie, et à créer près de 15 millions d’emplois.

En révélant les fleurons mondiaux de la restauration, la Décennie des Nations unies cherche à rendre hommage aux meilleurs exemples de restauration d’écosystèmes à grande échelle et à long terme, incarnant les 10 principes de restauration de la Décennie des Nations unies pour la restauration des écosystèmes.


Principes pour la restauration des écosystèmes afin de guider la Décennie des Nations Unies 2021-2030

Afin de soutenir la mise en œuvre de la Décennie des Nations Unies pour la restauration des écosystèmes et aider à atteindre ses objectifs, il est nécessaire d’avoir une vision commune de la restauration des écosystèmes. Une étape clé dans la création d’une vision partagée de la restauration des écosystèmes consiste à adopter des principes qui sous-tendent l’ensemble des activités de restauration des écosystèmes. Pour cela, cette brochure présente dix principes pour la restauration des écosystèmes, dont un premier principe qui justifie l’importance de la restauration dans le contexte de la Décennie des Nations Unies, suivi de neuf principes contenant les bonnes pratiques. Ces bonnes pratiques détaillent les principes essentiels de la restauration des écosystèmes à suivre pour maximiser le gain net pour la biodiversité, la santé et l’intégrité des écosystèmes, ainsi que la santé et le bien-être humains, dans tous les biomes, secteurs et régions.


La Décennie des Nations unies reconnaît qu’il faut du temps pour que les efforts de restauration portent leurs fruits. Jusqu’en 2030, des appels réguliers pour la nomination de fleurons de la restauration mondiale seront communiqués. Dans l’attente d’une augmentation du financement du Fonds d’affectation spéciale multipartenaires (MPTF) de la Décennie des Nations unies, des soumissions supplémentaires sont prises en considération, notamment des initiatives de restauration du Pakistan, du Pérou ainsi qu’une initiative axée sur la Somalie et d’autres pays touchés par la sécheresse.

« Transformer notre relation avec la nature est la clé pour inverser la triple crise planétaire du changement climatique, de la perte de nature et de biodiversité, et de la pollution et des déchets. Ces 10 programmes phares pour la restauration mondiale montrent qu’avec la volonté politique, la science et la collaboration par-delà les frontières, nous pouvons atteindre les objectifs de la Décennie des Nations unies pour la restauration des écosystèmes et forger un avenir plus durable, non seulement pour la planète, mais aussi pour ceux d’entre nous qui y ont élu domicile », Inger Andersen, directrice exécutive du PNUE.

« La FAO, en collaboration avec le PNUE, en tant que coresponsable de la Décennie des Nations unies pour la restauration des écosystèmes, est heureuse de récompenser les 10 initiatives de restauration des écosystèmes les plus ambitieuses, visionnaires et prometteuses en tant que fleurons mondiaux de la restauration 2022. En nous inspirant de ces programmes nous pouvons apprendre à restaurer nos écosystèmes pour une meilleure production, une meilleure nutrition, un meilleur environnement et une meilleure vie pour tous, sans laisser personne de côté », Qu Dongyu, directeur général de la FAO.

Restaurons les terres agricoles

La restauration de la nature contribuera à :

🟢 Augmenter les revenus des agriculteurs
🟢 Augmenter la résilience
🟢 Assurer la sécurité alimentaire
🟢 Sauver nos sols et nos abeilles

ps :

Organisations partenaires pour chaque programme phare

Pacte forestier de l’Atlantique couvrant 3 pays :

Ce fleuron de la restauration mondiale est coordonné par le Pacte pour la restauration de la forêt atlantique et le Réseau de trois pays pour la restauration de la forêt atlantique. Il bénéficie du soutien de plus de 300 partenaires, dont : La Société brésilienne pour la restauration écologique, l’Union internationale pour la conservation de la nature, The Nature Conservancy au Brésil, l’Institut des ressources mondiales au Brésil, le World Wide Fund au Brésil, et de nombreuses autres organisations internationales et locales.

Restauration des écosystèmes côtiers et marins d’Abu Dhabi, Émirats arabes unis :

Ce fleuron de la restauration mondiale est coordonné par l’Agence pour l’environnement d’Abu Dhabi.

Grande Muraille verte pour la restauration et la paix :

Ce fleuron de la restauration mondiale est coordonné par l’Agence panafricaine de la Grande Muraille verte, l’Initiative de la Grande Muraille verte pour le Sahara et le Sahel du Burkina Faso, l’Agence nationale de la Grande Muraille verte du Nigeria, l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture, l’Initiative financière du Programme des Nations unies pour l’environnement, l’Accélérateur de la Grande Muraille verte - la Convention des Nations unies sur la lutte contre la désertification, le Centre pour la recherche forestière internationale, le Forum mondial des paysages et le Programme alimentaire mondial.

Namami Gange :

Ce fleuron de la restauration mondiale est coordonné par le gouvernement indien et le programme Namami Gange, avec le soutien du Programme des Nations unies pour les établissements humains, de la Banque mondiale, de l’Institut des ressources mondiales et de l’Agence allemande de développement.

Programme phare multi-pays sur la restauration des écosystèmes dans les régions de montagne :

Ce fleuron de la restauration mondiale est coordonné par le Programme des Nations unies pour l’environnement, la Convention des Carpates et le Partenariat de la montagne.

Programme pour la restauration des écosystèmes des PIED (petits États insulaires en développement) :

Ce fleuron de la restauration mondiale est coordonné par le gouvernement des Comores, le gouvernement de Sainte-Lucie, le gouvernement de Vanuatu, la Coalition des petits États insulaires en développement pour la nature, le Département des affaires économiques et sociales des Nations unies, l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture et le Programme des Nations unies pour l’environnement.

Initiative de conservation Altyn Dala :

Ce fleuron de la restauration mondiale est coordonné par l’Association kazakhe pour la conservation de la biodiversité, le ministère de l’écologie, de la géologie et des ressources naturelles de la République du Kazakhstan, Fauna & Flora International, la Société zoologique de Francfort, la Société royale pour la protection des oiseaux et l’Initiative de conservation de Cambridge.

Restauration agroforestière du corridor sec d’Amérique centrale :

Ce fleuron de la restauration mondiale est coordonné par la Commission centraméricaine de l’environnement et du développement, le Conseil agricole centraméricain, le Système d’intégration centraméricain, l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture, le Fonds vert pour le climat, le gouvernement du Salvador, le Centre pour la recherche forestière internationale et l’Union internationale pour la conservation de la nature.

Construire avec la nature en Indonésie, restaurer un littoral en érosion et encourager des mesures à grande échelle  :

Ce fleuron de la restauration mondiale est coordonné par le ministère indonésien des affaires marines et de la pêche, le ministère indonésien des travaux publics et du logement, Wetlands International et le ministère indonésien de l’environnement. Ecoshape avec le soutien de Witteveen + Bos, DeltaresTU Delft, l’université et la recherche de Wageningen, l’UNESCO-IHE, Blue Forests, Kota Kita, Von Lieberman, l’université de Diponegoro et les communautés locales.

Initiative Shan-Shui en Chine :

Ce fleuron de la restauration mondiale est coordonné par le ministère des ressources naturelles et le ministère des finances de la République populaire de Chine, avec le soutien substantiel des ministères concernés et des gouvernements locaux.

Qu’est-ce qu’un fleuron de la restauration mondiale ?

Les pays ont déjà promis de restaurer 1 milliard d’hectares, une superficie plus grande que celle la Chine dans le cadre de leurs engagements pour respecter l’Accord de Paris sur le climat, les objectifs d’Aichi pour la biodiversité, les objectifs de neutralité en matière de dégradation des terres et le Défi de Bonn. Toutefois, on sait peu de choses sur l’avancement ou la qualité de cette restauration. Les progrès des dix programmes phares de restauration mondiale seront suivis de manière transparente par le biais du Cadre de surveillance de la restauration des écosystèmes, la plateforme de la Décennie des Nations unies, qui permet de suivre les efforts de restauration à l’échelle mondiale.

Avec les fleurons de la restauration mondiale, la Décennie des Nations unies pour la restauration des écosystèmes met à l’honneur les meilleurs exemples de restauration des écosystèmes à grande échelle et à long terme dans un pays ou une région, incarnant les 10 principes de restauration de la Décennie des Nations unies.

À propos de la Décennie des Nations unies pour la restauration des écosystèmes

L’Assemblée générale des Nations unies a déclaré que les années 2021 à 2030 seraient dédiées à la Décennie des Nations unies pour la restauration des écosystèmes. Menée par le Programme des Nations unies pour l’environnement et l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture, avec le soutien de partenaires, elle est conçue pour prévenir, stopper et inverser la perte et la dégradation des écosystèmes dans le monde entier. Elle vise à faire revivre des milliards d’hectares d’écosystèmes terrestres et aquatiques. Appel mondial à l’action, la Décennie des Nations unies rassemble le soutien politique, la recherche scientifique et les moyens financiers nécessaires pour intensifier massivement la restauration.

À propos du Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE)
Le PNUE est la principale autorité mondiale en matière d’environnement. L’organisation fournit un leadership et encourage les partenariats pour assurer la protection de l’environnement en étant source d’inspiration, en informant et en permettant aux nations et aux peuples d’améliorer leur qualité de vie sans compromettre celle des générations futures.