CDURABLE
CDURABLE.info sélectionne, depuis 15 ans, l'essentiel à savoir de l'actualité du Développement Durable pour comprendre et agir en acteur du changement.
 
{#ENV{date},'date','spip.php?page=jour'}
Sur le Web

Inf’OGM - information critique et indépendante sur les OGM, les biotechnologies et les semences

Inf’OGM est une association loi 1901 née en 1999. Elle publie de l’information indépendante et critique sur les OGM, les biotechnologies et les semences.
Infogm.org : des réponses claires aux grandes questions sur les OGM

Qu’est-ce qu’un OGM ?, Comment sont-il autorisés dans l’Union européenne ?, Quels sont les risques pour la santé ?, Qu’est-ce que le brevetage du vivant ? Si vous suivez ou souhaitez suivre le débat sur les OGM, les biotechnologies et les semences, vous vous êtes certainement déjà posé ces questions.

Inf’OGM a pour mission de fournir une information critique, indépendante et accessible à tout public. C’est pourquoi les rédacteurs ont mis à jour durant l’été 2014 le site infogm.org pour répondre aux interrogations les plus fréquentes et vous donner les clés nécessaires pour s’emparer du débat.


Articles les plus récents

OGM - États-Unis : Vilsack, lobbyiste, de nouveau à l’Agriculture

jeudi 21 janvier 2021 par Christophe NOISETTE — Actualités, , , , , ,

Ministre de l'agriculture de Barack Obama de 2009 à 2017, Tom Vilsack a été nommé à ce même poste en décembre 2020 par le nouveau président élu, Joe Biden.
Démocrate depuis de nombreuses années, Tom Vilsack a toujours été un vif défenseur d'un développement des biotechnologies agro-industrielles. Nous avions déjà mentionné en 2009 des éléments qui montrent ce soutien. Depuis, il a continué sans faillir à cette politique. Ainsi, il a reçu à deux reprises le soutien de la Biotechnology Industry Organisation (...)

- Actualités / , , , , ,

OGM : relaxe pour les Faucheurs au nom de l’état de nécessité

Le 17 décembre 2020, le Tribunal de Perpignan a reconnu qu'un faucheur volontaire d'OGM avait agi en état de nécessité en détruisant des tournesols génétiquement modifiés pour tolérer des herbicides. Le prévenu a été relaxé de façon définitive. C'est la première fois que la reconnaissance de l'état de nécessité conduit à une relaxe définitive de Faucheurs volontaires, le Parquet n'ayant pas fait appel. C'est, après celle de Dijon, la deuxième relaxe définitive des Faucheurs en deux ans.
En France, les maïs OGM (...)

- Actualités / , , , , , , , ,

Pérou : 15 ans de prolongation du moratoire sur les cultures d’OGM

jeudi 14 janvier 2021 par Frédéric PRAT — Actualités, , , , ,

Les OGM seront interdits au Pérou jusqu'au 31 décembre 2035 : c'est ce qu'impose la loi 31111, publiée le 6 janvier 2021 au journal officiel, qui prolonge le moratoire déjà en vigueur depuis 2011. Ce moratoire porte sur la dissémination d'organismes vivants modifiés (OVM) dans l'environnement, y compris pour les animaux d'élevage. Il ne porte pas, par contre, sur l'importation d'aliments génétiquement modifiés.
La richesse de la biodiversité du Pérou, couplée aux manques de moyens techniques et financiers (...)

- Actualités / , , , ,

France - Le HCB à nouveau renouvelé pour un an

Dans un an, le visage de l'évaluation des OGM en France pourrait avoir changé. Selon la loi de programmation pluriannuelle de la recherche, le gouvernement envisage d'éclater dans plusieurs instances les diverses fonctions dévolues aujourd'hui au Haut Conseil des biotechnologies (HCB). Cette loi ne précise cependant pas le calendrier. Un décret pris fin décembre 2020 a donc prolongé temporairement le mandat du HCB pour l'année 2021 en attendant que la nouvelle organisation soit opérationnelle au 1er (...)

- Actualités / , , , , , ,

Appropriation du vivant : peut-on encore contrôler la numérisation ?

Pour l'instant, l'information de séquençage numérique permet à certains acteurs, dont des entreprises, d'utiliser les séquences numérisées en se passant du consentement préalable des États et des communautés liées à cette biodiversité. Des discussions sont en cours pour réglementer, ou non, ces pratiques qui vont à l'encontre de la Convention sur la Diversité Biologique.
Cet article a été publié dans le journal Inf'OGM.
À ce titre, il est réservé aux abonné-e-s.
S'abonner, c'est recevoir un journal (...)

- Numériser le vivant pour mieux le privatiser / , , , , , , , , , , , , ,

Vivant numérisé : la bataille des acteurs

Entreprises, organisations paysannes et chercheurs sont aujourd'hui plongés dans une société numérique. Souhaité ou non, l'un des débats agricoles majeurs qui agitent les instances internationales est celui de l'« information de séquençage numérique ». Alors que la gestion numérique du commerce, de l'économie et des sociétés humaines explose à la faveur des confinements répétés, tout le monde n'affiche pas les mêmes ambitions de numérisation, du vivant cette fois.
Cet article a été publié dans le journal (...)

- Numériser le vivant pour mieux le privatiser / , , , , , , , , , , , , , , ,

La biodiversité : entre open source et États souverains

Les conditions d'accès et d'utilisation des informations enregistrées dans des bases de données font l'objet d'âpres discussions internationales. Pour les uns, l'enjeu est de « protéger » leurs ressources nationales en matière de biodiversité. Pour les autres, il s'agit d'échapper à la réglementation en place. La capacité à breveter le vivant en masse vit ici une partie décisive qui se joue, pour l'instant, sans les communautés locales.
1, (...)

- Numériser le vivant pour mieux le privatiser / , , , , , , , , , ,

Biopiratage des séquences numérisées : deux exemples

Si les cas documentés de biopiratage du vivant à partir d'informations de séquençage numérique ne sont pas légion pour le moment, Inf'OGM tient à montrer qu'ils ne sont pas qu'une vue de l'esprit. Sans une réaction forte de la communauté internationale, les deux exemples présentés ici (virus Ebola et pomme de terre GM introduite au Rwanda) pourraient bien n'être que les premiers, et signer l'arrêt de mort du partage des avantages pourtant rendu obligatoire par le droit international.
1, (...)

- Numériser le vivant pour mieux le privatiser / , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Numérisation du vivant, partage des avantages : quelle législation ?

Le libre accès aux « informations de séquençage numérique » des organismes vivants, s'il était sans conditions, se heurterait au partage juste et équitable des avantages engendrés par l'utilisation d'une ressource génétique physique. Car ce partage, lui, est encadré par plusieurs textes internationaux. Malgré ces textes, les lois nationales font le grand écart entre un accès réglementé à ces informations, avec partage, et un accès totalement libre, sans autre partage.
1, « Information de séquençage numérique » (...)

- Numériser le vivant pour mieux le privatiser / , , , , , , , , , , , , ,

« Ressource génétique » : une mauvaise expression

Que recouvre l'expression « ressources génétiques » ? Certes, le mot génétique nous est connu et parle du génome des êtres vivants : son ADN ou « matériel » génétique, mais est-ce vraiment le sens actuel du mot ? Et pourquoi lui avoir adjoint le terme de « ressources » ? Il est question aussi de « numérisation des ressources génétiques » ou d'« information de séquençage numérique ». Tentative d'explication sur la base de textes législatifs...
Les notes de l'article p10-11 : 1, (...)

- Numériser le vivant pour mieux le privatiser / , , , , , , , , , , ,

Numériser le vivant pour mieux le privatiser

mardi 22 décembre 2020 par Eric MEUNIER, Frédéric PRAT, Thierry Mercier — Numériser le vivant pour mieux le privatiser, , , ,

Depuis la convention sur la diversité biologique (1992), les « ressources génétiques » sont sous la souveraineté des États. Lors de la signature de cette convention, les pays pauvres avaient fait un calcul simple : « certes, nous avons peu d'industries, mais nous avons un "or vert" : notre biodiversité ». Différents textes internationaux ont garanti par la suite l'exploitation de ces richesses dans le cadre d'un accord préalable du pays (ou de la communauté) concerné(e) et un partage des avantages (...)

- Numériser le vivant pour mieux le privatiser / , , ,

Qui manipule l’information scientifique ?

mardi 22 décembre 2020 par Jacques DANDELOT — n°162, janvier - mars 2021

Quid de l'information scientifique qui arrive aux citoyens curieux ? Quelle crédibilité accorder à une information scientifique lue dans telle ou telle revue ? Sera-t-elle la même à quelques nuances près ou trouvera-t-on carrément des informations complètement opposées selon le titre et l'orientation du support qui la publie ? Le comble, pour des informations « scientifiques » !
Les trois rédacteurs (deux journalistes et un sociologue) de ce nouvel ouvrage , avaient un objectif : « dévoiler les (...)

- n°162, janvier - mars 2021

Le Droit, contre la croissance incontrôlée

mardi 22 décembre 2020 par Hervé Le Meur — n°162, janvier - mars 2021

Du nucléaire aux grands projets inutiles d'aménagement, en passant par les usines Seveso, Simon Charbonneau, juriste et Professeur honoraire de Droit à l'Université de Bordeaux, a été de tous les combats. Dans cet interview (rare) qu'il a accordé à Inf'OGM, il témoigne de son engagement via notamment sa « guérilla contentieuse » contre le « totalitarisme techno-scientifique ». Belle réflexion sur la place du droit dans la défense de la Nature...
Cet article a été publié dans le journal Inf'OGM.
À ce (...)

- n°162, janvier - mars 2021

Des vaches aux tâches plus claires pour mieux supporter la chaleur

Des chercheurs néo-zélandais, d'un Centre de recherches en agriculture à Hamilton, ont réussi à rendre les tâches noires des vaches Holstein plus claires par manipulation génétique.
La planète se réchauffe ? Qu'à cela ne tienne, habillons-nous en blanc… et blanchissons le pelage de nos animaux d'élevage ! Car il n'y a pas que les humains qui souffrent de la chaleur : une étude menée en Australie a montré qu'en cas de fortes chaleurs, la production de lait peut chuter jusqu'à moins 14% et être de qualité (...)

- n°162, janvier - mars 2021 / , , , ,

2021 : de nouveaux défis pour Inf’OGM

Si la crise actuelle, dite sanitaire, est d'origine environnementale, elle comporte incontestablement des facteurs humains aggravants . Cette crise interroge l'économie mais aussi le monde scientifique, et notamment le domaine de la génétique, à deux titres : celui de l'origine du virus et celui de l'élaboration des vaccins et médicaments. En effet, l'étude des génomes des virus et de leur histoire évolutive renseigne sur leur origine, exclusivement naturelle ou non. De plus, de nouveaux vaccins issus (...)

- n°162, janvier - mars 2021 / , , , , ,

Forçage génétique : l’AESA estime le cadre adéquat mais insuffisant

En novembre 2020, l'Agence européenne de sécurité des aliments (AESA) a considéré que ses lignes directrices étaient adéquates mais... insuffisantes pour évaluer les risques liés au forçage génétique chez les insectes. Ce paradoxe permet de deviner des luttes d'influence et un usage de la sémantique par le monde politique/administratif/scientifique dans un dossier où, à nouveau, chaque mot a son importance...
Un article rédigé par Hervé Le Meur, membre de l'association OGM Dangers et administrateur (...)

- Actualités / , , , , , , , ,

OEB : les nouveaux OGM peuvent être différenciés

Selon les entreprises, les produits OGM de techniques de modification génétique sont brevetables car ils sont considérés comme des « inventions ». Mais pour obtenir ces brevets, l'Office européen des brevets (OEB) exige des demandeurs d'être clairs sur les techniques d'obtention des organismes ou séquences génétiques couvertes par leur brevet. Une obligation qui montre que, pour l'OEB, différencier par exemple des OGM obtenus par des techniques de mutagénèse brevetables d'une part, d'OGM obtenus par (...)

- Actualités / , , , , , , ,

Des vaccins jamais utilisés chez l’humain pour sortir de la COVID-19 ?

La vaccination contre le SRAS-Cov-2, virus provoquant la maladie dite Covid-19, est présentée au grand public comme une solution à la pandémie, et elle se profile en France dans quelques semaines. Des vaccins inédits chez l'humain utilisant du matériel génétique du virus sont privilégiés pour leur rapidité de conception et de fabrication. Quels sont ces vaccins, comment sont-ils mis au point et existe-t-il des risques ?
L'immunisation contre les maladies est d'abord naturelle et de nombreuses manières (...)

- Actualités / , , , , , , , , , , ,

La numérisation du vivant, objet de discorde législative

En 1992, les États se sont engagés à protéger la biodiversité en signant la Convention sur la Diversité Biologique sous l'auspice des Nations unies. Aujourd'hui, ces mêmes États négocient pour savoir si les informations numériques obtenues par séquençage des organismes vivants ont le même statut juridique que les organismes vivants eux-mêmes. À l'heure où les techniques de séquençage et de gestion statistique des bases de données numériques ont explosé, l'enjeu est de taille : pour les pays détenteurs de (...)

- Actualités / , , , , , , ,

Des membres du parlement français veulent-ils redéfinir les OGM ?

mardi 1er décembre 2020 par Zoé JACQUINOT — Actualités, , , , ,

L'Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques (OPECST) s'est réuni le 22 octobre pour renouveler son bureau. Cette réunion a également été l'occasion pour l'Office de parler de son programme de travail pour l'année à venir. Des discussions sur les nouvelles techniques de modification génétique sont annoncées, notamment sur Crispr/Cas9 et, plus litigieux, sur la définition légale des OGM...
Cédric Villani, député de « en marche », est membre de l'Office parlementaire (...)

- Actualités / , , , ,

Mini-guide ‪‬| Des OGM au secours des pays du Sud, vraiment ?

vendredi 27 novembre 2020 par Christophe NOISETTE, Frédéric PRAT — Dossier pédagogique,

Une fois de plus, les OGM font débat. Peuvent-il véritablement, comme le suggèrent certains de leurs promoteurs, sauver les Pays du Sud ? Permettront-ils de produire, en plus grande quantité, des aliments plus nutritifs ? Qu'en est-il de la lutte contre les maladies parasitaires comme le paludisme ou la maladie du sommeil ? Et, au-delà des promesses, quels sont les objectifs inavoués qui se cachent derrière ces OGM humanitaires ?
Pour répondre à ces questions, Inf'OGM propose un mini-guide de 12 (...)

- Dossier pédagogique /

Évaluation des OGM : éparpillée façon puzzle

Vendredi 20 novembre 2020, le parlement français a définitivement adopté la loi de programmation pluriannuelle de la recherche. Cette loi donne au gouvernement le droit de supprimer le Haut Conseil des biotechnologies (HCB) et de réorganiser l'évaluation des OGM en France par ordonnance. Si une possible saisine du Conseil Constitutionnel a été annoncée par certains groupes politiques, cinq organisations de la société civile ont d'ores et déjà réagi en demandant au gouvernement de « poser dès maintenant (...)

- Actualités / , , , , , , , ,

Le projet de décret sur les nouveaux OGM toujours… en projet !

À ce jour, le gouvernement français n'a toujours pas publié le décret qui doit répondre aux injonctions prononcées par le Conseil d'État dans son arrêt concernant les OGM issus de mutagénèse ainsi que les variétés rendues tolérantes aux herbicides. Existant sous forme de projet, ce décret déclare que les OGM obtenus par mutagénèse dite dirigée et « mutagénèse aléatoire in vitro consistant à soumettre des cellules végétales cultivées in vitro à des agents mutagènes chimiques ou physiques » sont soumis aux requis de (...)

- Actualités / , , , , , , ,

Veille juridique Inf’OGM du 4 au 22 novembre 2020

lundi 23 novembre 2020 par Zoé JACQUINOT — Archives des veilles juridiques hebdomadaires (OGM, semences, brevets)

FRANCE
• Gouvernement
Publication au JO du Protocole additionnel de Kuala Lumpur
Décret n° 2020-1373 du 12 novembre 2020 portant publication du protocole additionnel de Nagoya-Kuala Lumpur sur la responsabilité et la réparation relatif au protocole de Carthagène sur la prévention des risques biotechnologiques, adopté le 15 octobre 2010, signé par la France le 11 mai 2011 à New York.
Lien : https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000042519156
Réponse à une question parlementaire : Position (...)

- Archives des veilles juridiques hebdomadaires (OGM, semences, brevets)

Veille juridique Inf’OGM du 15 octobre au 3 novembre 2020

lundi 23 novembre 2020 par Zoé JACQUINOT — Archives des veilles juridiques hebdomadaires (OGM, semences, brevets)

FRANCE
• Assemblée Nationale
Nouvelle question parlementaire : Techniques de mutagenèse dirigée et de mutagenèse aléatoire appliquée et VRTH - Techniques de mutagenèse dirigée et de mutagenèse aléatoire appliquée et VRTH
Question n°33277 de Vincent Thiébaut (LREM, Bas-Rhin) publiée le 27 octobre 2020
M. Vincent Thiébaut interroge M. le ministre de l'agriculture et de l'alimentation sur les techniques de mutagenèse dirigée et de mutagenèse aléatoire appliquée sur des cultures in vitro de cellules (...)

- Archives des veilles juridiques hebdomadaires (OGM, semences, brevets)

La société civile sera-t-elle bientôt exclue de l’évaluation des OGM ?

Le 31 décembre 2020, le mandat des membres du Haut Conseil des biotechnologies sera terminé. À ce jour, il est difficile de savoir si cette instance sera renouvelée, même temporairement. Une piste ? Le 27 octobre dernier, le gouvernement a rendu public son projet de remplacement de l'évaluation française des dossiers OGM par divers avis d'experts. S'il se concrétisait, plusieurs organisations de la société civile seraient alors exclues de l'évaluation des OGM...
Créé en 2008 pour prendre la suite de la (...)

- Actualités / , , , , , ,

Alléger la commercialisation de vaccins OGM : un réglement européen contesté

En juillet 2020, un règlement européen a été adopté permettant des allègements à la législation européenne sur les OGM dans le cadre du développement de vaccins contre la Covid-19. L'évaluation des risques environnementaux liés à l'utilisation d'OGM, ainsi que les procédures d'autorisation, de consentement préalables et d'étiquetage pour le développement de tels vaccins, ne sont plus nécessaires. Des vaccins génétiquement modifiés développés et testés à toute vitesse... qui pourraient bientôt être commercialisés (...)

- Actualités / , , , , , , , ,

Saumon OGM en Californie : illégal mais quand même commercialisé

Le 5 novembre 2020, un tribunal de Californie a jugé que l'Agence étasunienne de l'Alimentation et des Médicaments (FDA) n'avait pas respecté la loi en rendant une évaluation incomplète des risques environnementaux liés à un saumon transgénique. S'il a ordonné à la FDA de revoir sa copie, l'autorisation de commercialisation délivrée en 2015, et devenue effective en 2019, n'a pour autant pas été suspendue.
Depuis le 9 mars 2019, l'entreprise Aquabounty a le droit d'élever en milieu confiné puis vendre son (...)

- Actualités / , , , , , , ,

Canola OGM : le gouvernement canadien au secours de Cibus

Comment l'entreprise Cibus a-t-elle généré et sélectionné la modification génétique présente dans le canola 5715 ? Près de dix ans après l'avis favorable des autorités canadiennes, la question a resurgi récemment après que le Canada et Cibus ont changé de discours. L'entreprise explique en effet que le principal outil qu'elle a utilisé pour générer une mutation a finalement été inutile pour elle. Ce flou technique vise à alimenter un flou juridique quant au statut OGM réglementé ou non de ce canola. Une chose est (...)

- Actualités / , , , , , , , ,

Ressources génétiques : la France ne sait pas (encore) partager

Quatre ans après la promulgation de la loi pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages, la Section de l'environnement du Conseil économique, social et environnemental (Cese) a dressé un premier bilan de son application. Dans un avis adopté le 23 septembre 2020, il déplore la quasi inexistence, en France, d'un mécanisme effectif de partage des avantages liés à l'utilisation des « ressources génétiques ». Les obligations contractées par la France lors de la signature du protocole de (...)

- Actualités / , , , , , , , ,

Faucher des tournesols mutés pour « défendre le vivant »

Le 15 octobre à Perpignan, s'est tenu le procès des Faucheurs volontaires qui avaient détruit en août 2016 à Elne (Pyrénées-Orientales), un champ de tournesols destinés à produire à terme des semences de variétés rendues tolérantes aux herbicides (VrTH) par mutagénèse. Le Parquet a requis une amende de 5 000 euros et ne s'est pas prononcé sur les dommages et intérêts demandés. Le délibéré du tribunal est attendu le 17 décembre.
Ce champ appartenait à la société Nidéra Semences France qui a porté plainte. Seul (...)

- Actualités / , , , , , ,

Semences et OGM illégaux : tolérance zéro confirmée en justice

Le 22 septembre 2020, la Cour administrative d'appel de Bordeaux a rappelé que l'Union européenne refuse que des lots de semences soient commercialisés s'ils sont contaminés par des OGM non autorisés, même en quantités infimes. Cette décision balaie les arguments de la société Pioneer, soutenue par l'Union française des semenciers.
En 2015, 2016 puis 2017, le siège de Pioneer, entreprise produisant et commercialisant des semences, notamment de maïs, de colza et de tournesol, a fait l'objet de contrôles (...)

- Actualités / , , , , , , , ,

Deux nobélisées pour la nouvelle « arme » Crispr

Alfred Nobel, chimiste suédois, industriel, inventeur et fabricant d'armes, a légué sa fortune pour la création des prix Nobel, assurant ainsi sa postérité. Ces derniers sont attribués « à des personnes ayant apporté le plus grand bénéfice à l'humanité ». Emmanuelle Charpentier et Jennifer Doudna sont généticiennes en biologie moléculaire, biochimistes. Elles ont décrit scientifiquement un outil de modification génétique appelé Crispr. Pour ce travail, l'académie suédoise vient de leur attribuer le prix Nobel (...)

- Actualités / , , , ,

Les nouveaux OGM sont brevetables

Pour l'Office européen des brevets, une cellule végétale ou animale, isolée de son organisme d'origine, est un microorganisme obtenu grâce à un procédé microbiologique. Et il considère les deux comme brevetables. Par conséquent, toute technique de modification génétique utilisant de telles cellules est un procédé brevetable donnant des produits brevetables. Or, depuis la décision du Conseil d'État de février 2020, les nouvelles techniques de mutagénèse mises en œuvre sur cellules végétales ou animales isolées (...)

- Actualités / , , , , , ,

Nouveaux OGM : la Commission européenne veut bloquer la France

En mai dernier, la France a notifié à la Commission européenne un projet de décret visant à préciser les techniques de mutagénèse considérées comme donnant des OGM soumis à la réglementation. Dans un avis dit « circonstancié » rendu cet été, la Commission liste des arguments juridiques et techniques selon lesquels le décret français serait contraire à la législation européenne. Arguments contre arguments, le bras de fer est lancé.
Il faut revenir à la décision du Conseil d'État du 7 février 2020 pour comprendre (...)

- Actualités / , , , , , ,

Veille juridique Inf’OGM du 14 septembre au 15 octobre 2020

vendredi 16 octobre 2020 par Zoé JACQUINOT — Archives des veilles juridiques hebdomadaires (OGM, semences, brevets)

FRANCE
• Gouvernement
Réponse à une question parlementaire : Haut Conseil des Biotechnologies – OGM
Question de M. Chassaigne (député du Puy-de-Dôme) publiée le 10 mars 2020
M. André Chassaigne attire l'attention de Mme la ministre de la transition écologique et solidaire sur la présence en annexe du projet de loi de finances pour 2020 d'une mention indiquant la possible suppression du Haut conseil des biotechnologies. Dix organisations de la société civile ont exprimé leurs craintes quant à la mise (...)

- Archives des veilles juridiques hebdomadaires (OGM, semences, brevets)

Veille juridique Inf’OGM du 14 septembre au 15 octobre 2020

vendredi 16 octobre 2020 par Zoé JACQUINOT — Archives des veilles juridiques hebdomadaires (OGM, semences, brevets)

FRANCE
• Gouvernement
Réponse à une question parlementaire : Haut Conseil des Biotechnologies – OGM
Question de M. Chassaigne (député du Puy-de-Dôme) publiée le 10 mars 2020
M. André Chassaigne attire l'attention de Mme la ministre de la transition écologique et solidaire sur la présence en annexe du projet de loi de finances pour 2020 d'une mention indiquant la possible suppression du Haut conseil des biotechnologies. Dix organisations de la société civile ont exprimé leurs craintes quant à la mise (...)

- Archives des veilles juridiques hebdomadaires (OGM, semences, brevets)

Amérique latine : pandémie, OGM et stratégie du choc

La Covid a bon dos car elle permet toute sorte d'excès anti-démocratique, au nom d'une soi-disant lutte contre la faim et/ou d'une (réelle) urgence sanitaire. Elisabeth Bravo, militante de l'ONG équatorienne Action écologique (Acción Ecológica) décrit dans cet article comment les gouvernements de quelques pays latino-américains utilisent cette crise pour « faire passer » les OGM. Inf'OGM a décidé de le traduire pour ses lecteurs francophones.
Un article original d'Elizabeth Bravo de l'ONG Acción Ecológica, (...)

- Actualités / , , , , , , , , ,

Des vaccins génétiquement modifiés bientôt sur le marché ?

Le 1er octobre 2020, le gouvernement a lancé un appel à volontaires pour recruter 25 000 personnes prêtes à tester des vaccins contre le virus SARS-CoV-2. Vaccins à ARN messager, vaccins à ADN… ces vaccins sont encore expérimentaux et seraient autorisés pour la première fois chez des humains. Malgré cela, en raison de la crise sanitaire, la Commission européenne vient d'adopter un règlement permettant d'alléger les mesures de sécurité dans les recherches sur les dispositifs médicaux utilisant des OGM.
Le (...)

- Actualités / , , , , , , ,

Le premier blé transgénique autorisé est argentin

vendredi 9 octobre 2020 par Frédéric PRAT — Actualités, , , , , ,

Un blé transgénique, modifié pour mieux tolérer des conditions de sécheresse, ainsi qu'un herbicide, a été autorisé le 8 octobre par les autorités argentines. Le Conseil national de la recherche scientifique et technique d'Argentine (Conicet) a cependant précisé que « pour être commercialisé en Argentine, il [devait] être approuvé par le Brésil, principal et historique marché du blé argentin ». La CTNBio, instance brésilienne susceptible de délivrer cette autorisation d'importation, s'est réuni le 22 octobre (...)

- Actualités / , , , , ,

Le forçage génétique, une forme extrême de biotechnologie moderne

Le forçage génétique est une forme extrême de biotechnologies. Elle permet de diffuser de façon hégémonique un caractère nouveau introduit par l'Humain dans un organisme vivant, à l'ensemble de sa descendance.
Chez les organismes vivants qui se reproduisent sexuellement, les chromosomes sont présents en deux exemplaires, et se retrouvent en un exemplaire unique dans la cellule reproductrice (spermatozoïde ou pollen et ovule). Lorsque deux organismes s'accouplent, les descendants héritent pour moitié (...)

- Forçage génétique / ,

Le Cirad veut utiliser les nouveaux OGM avec prudence

mercredi 30 septembre 2020 par Eric MEUNIER — Actualités, , , ,

Début septembre, le Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (Cirad) a publié une note de position sur les nouveaux OGM. Pour ne pas perdre sa capacité d'expertise, le Cirad soutient l'utilisation des nouvelles techniques de modification du génome mais se propose de les encadrer. Inf'OGM a tenté d'y voir plus clair.
Sur son site internet, le Cirad se présente comme est un organisme remplissant un service public de nature commerciale et industrielle. Placé (...)

- Actualités / , , ,

Colza Cibus : une mutation aux origines mystérieuses

En septembre 2020, une publication scientifique donnait une méthode pour détecter une mutation induite dans un canola génétiquement modifié (GM) par l'entreprise Cibus. La communication qui s'en est suivie du côté de Cibus est étonnante : la description de son canola génétiquement modifié a en effet soudainement changé, rejetant l'origine d'une mutagénèse par oligonucléotide préalablement annoncée de ce colza. Une façon pour Cibus d'ouvrir une fenêtre pour échapper à la réglementation sur les OGM en Europe ? (...)

- Actualités / , , , , , ,

Le Conseil d’Administration 2019

vendredi 25 septembre 2020 — Equipe et Conseil d'Administration,

Le Conseil d'administration, en 2019, c'était :
Arnaud Apoteker,
Jean Azan,
Annick Bossu,
Claire Chauvet,
Suzanne Dalle,
Jacques Dandelot,
Frédéric Guérin,
Jean-Luc Juthier,
Hervé Le Meur,
Thierry Mercier,
Serge Müller (démissionnaire),
Brigitte Nardin
Le CA a été élu lors l'Assemblée Générale d'Inf'OGM, qui s'est déroulée le 14 mai 2019 à la Fondation Charles Léopold Mayer (FPH) à (...)

- Equipe et Conseil d'Administration /

Des OGM au secours des pays du Sud, vraiment ?

mercredi 23 septembre 2020 par Christophe NOISETTE, Frédéric PRAT — n°161, octobre - décembre 2020, , , , ,

Une fois de plus, les OGM font débat. Peuvent-il véritablement, comme le suggèrent certains de leurs promoteurs, sauver les Pays du Sud ? Permettront-ils de produire, en plus grande quantité, des aliments plus nutritifs ? Qu'en est-il de la lutte contre les maladies parasitaires comme le paludisme ou la maladie du sommeil ? Et, au-delà des promesses, quels sont les objectifs inavoués qui se cachent derrière ces OGM humanitaires ?
Pour répondre à ces questions, Inf'OGM propose un mini-guide de 12 (...)

- n°161, octobre - décembre 2020 / , , , ,

La vie confisquée par la technique ?

L'idolâtrie de la vie, d'Olivier Rey, est un petit livre. L'auteur y analyse ce que la Covid nous dit de notre société, mais surtout de son rapport à la mort et donc à la vie.
Excellent lecteur d'Illich, l'auteur soutient que plus le système (de santé) croît, plus l'attente envers lui croît et, in fine, plus il déçoit. Mais ce qui reste de ce processus est que les citoyens en attendent toujours plus. Ainsi la seule opposition admissible à des techniques concerne le risque sanitaire (on le voit avec les (...)

- n°161, octobre - décembre 2020 / , , ,

Arbres génétiquement modifiés : peu de cultures, beaucoup d’essais

Si de nombreux essais d'arbres transgéniques ont eu lieu depuis une vingtaine d'années, seuls le papayer et le pommier sont cultivés à échelle commerciale. D'autres essais de modifications génétiques ont eu lieu sur des fruitiers, mais aussi sur peupliers et eucalyptus, principalement pour la production de pâtes à papier ou d'agrocarburant.
1, http://www.isaaa.org/resources/publications/biotech_country_facts_and_trends/download/Facts%20and%20Trends%20-%20China-2017.pdf 2, 3, 4, 5, (...)

- n°161, octobre - décembre 2020 / , ,

Une artificialisation du monde hors de contrôle

lundi 21 septembre 2020 par BOSSU Annick, Eric MEUNIER, Hervé Le Meur — OGM, Science et dés-informations !, , , , , ,

À l'heure où la recherche en biologie (re)découvre l'aléatoire et l'importance des communications, des régulations et de la sélection naturelle entre cellules, c'est-à-dire la complexité des organismes, et où l'écologie et l'échelle de temps nécessaire à l'évolution demandent à être prise en compte, les promoteurs des biotechnologies restent sur une ligne paradoxale du tout génétique maîtrisable...
D'après les entreprises, on « maîtrise » les modifications du génome d'organismes au point que tout deviendrait (...)

- OGM, Science et dés-informations ! / , , , , ,

Le législateur rend l’Union européenne aveugle

La législation ambitieuse sur les OGM adoptée en 1990 dans l'Union européenne est progressivement détricotée. Plusieurs décisions ont été prises à une époque où le dossier OGM était le dossier transgénique. Mais elles s'appliqueront bel et bien aux nouveaux OGM. Le monde politique a montré sa capacité à entendre et mettre en œuvre les arguments techniques erronés des entreprises.
Les entreprises argumentent faire à l'identique ce que la Nature peut produire. Pour des raisons techniques, cette affirmation est (...)

- OGM, Science et dés-informations ! / , , , , ,

Tracer les nouveaux OGM est possible

Depuis plusieurs années, les entreprises argumentent que la traçabilité de certains nouveaux OGM serait impossible. Pourtant, les techniques de traçabilité existent déjà comme le prouvent leur normalisation en cours par des instances internationales dans d'autres domaines et leur utilisation en routine par les entreprises.
En 2017, le groupe d'experts formé pour conseiller la Commission européenne écrit à propos des nouveaux OGM qu'il « est généralement impossible de distinguer la cause d'un (...)

- OGM, Science et dés-informations ! / , , , , ,


Accueil | Contact | Mentions légales | Espace privé | Statistiques du site
Nombre de visiteurs 11886548

23 visiteurs en ce moment

| Site réalisé avec SPIP |un site CDURABLE online

Agence MC Cdurable CDURABLE.com

RSSfr

Creative Commons License : Firefox


__________________________________________
Google
  Maison
La maison durable
  Cdurable.com
Agir pour un monde durable