CDURABLE
CDURABLE.info sélectionne, depuis 15 ans, l'essentiel à savoir de l'actualité du Développement Durable pour comprendre et agir en acteur du changement.
 
 
Consommer responsable

Un score environnemental global et unifié dans l’univers des vêtements et des chaussures à l’initiative de Glimpact

lundi 10 janvier 2022.
Imprimer

Cette proposition, d’un score environnemental global et unifié dans l’univers des vêtements et des chaussures à l’initiative de Glimpact, s’inscrit dans le cadre de l’appel à projet Xtex du ministère de la Transition écologique qui vise à définir une méthode d’affichage environnemental dans le contexte de l’application dès 2022 de la loi Climat et Résilience sur le secteur du textile.

Sont notamment associées au consortium conduit par Glimpact les marques :

L’acteur du conseil Bartle, expert notamment sur les enjeux de la RSE, et L’Empreinte® le guide d’achat spécialiste de l’affichage environnemental, s’associent également à cette initiative pour y apporter leur expertise.

Fondé sur la méthode scientifique « PEF », de définition et de mesure de l’empreinte environnementale globale (prenant en compte les 16 principales catégories d’impact de l’activité humaine sur la planète dont l’empreinte carbone), l’initiative du consortium intervient au moment même où la Commission Européenne a adopté, le 16 décembre 2021, une recommandation appelant les Etats membres et les entreprises de l’Union européenne à utiliser cette méthode comme seule référence européenne pour la mise en œuvre du Green Deal, comme du plan stratégique pour l’économie circulaire.

Le dispositif conçu par Glimpact, fondé sur sa technologie internet, que les marques partenaires testeront sur leurs produits, proposera dès le premier trimestre 2022, à tous les acteurs du textile (PME ou grands groupes) de calculer, d’afficher et de réduire l’empreinte environnementale de leurs produits.

Pour le volet de l’affichage environnemental auprès des consommateurs, il prendra la forme d’une application mobile, « Glimpact Smartphone », qui leur permettra de connaitre le score environnemental des vêtements qu’ils achètent.

Par ce dispositif que les marques partenaires s’engagent à tester sur leurs produits dans une démarche volontariste de contribution active à l’affichage environnemental tel qu’institué par l’article 2 de la loi Climat et Résilience, le Consortium Glimpact, entend proposer un véritable éco-système d’évaluation objective, rigoureuse et fiable de l’empreinte environnementale des produits d’habillement, mais aussi de réduction de cette empreinte par une approche d’éco-conception, visant à mobiliser tous les acteurs : les marques, les distributeurs et les consommateurs.

Conduit par Glimpact, acteur indépendant et impartial, ce consortium porte la conviction que l’affichage environnemental des produits de l’univers du textile et de la chaussure, doit nécessairement se fonder sur la méthode PEF, élaborée sous l’égide de la Commission européenne, au terme de 8 années d’expérimentation et de concertation avec la communauté scientifique, des organisations professionnelles et non-gouvernementales, et qu’elle recommande désormais aux Etats membres de l’UE d’adopter dans la mise en œuvre du Green Deal ou de son plan d’action sur l’économie circulaire.

Une telle approche que le Commissariat général au développement durable (CGDD) pilotant l’appel à projet XteX, est donc invité à retenir dans la cadre du choix qui lui appartient désormais de faire des projets qui seront évalués dans le cadre de l’expérimentation gouvernementale, permettrait à la France qui présidera l’Union européenne en janvier 2022, d’être le premier Etat membre à adopter la nouvelle doctrine scientifique adoptée par la Commission européenne en matière de définition et d’évaluation de l’empreinte environnementale et donc à l’affirmer comme la méthode unique pour mettre en œuvre une vraie transition écologique de l’industrie textile. Par ce choix, elle placerait les acteurs français de l’industrie textile au cœur des enjeux majeurs du Green Deal.

Un score environnemental global et unifié, s’appuyant sur la méthode PEF :

La méthode PEF (Product Environnemenat Footprint), que Glimpact rend accessible par sa technologie dans la cadre du dispositif d’affichage environnemental proposé par le consortium, est issue d’un long processus d’élaboration engagé dès l’année 2013 par la Commission européenne dans le cadre de son initiative « Single Market for green product » avec la communauté scientifique européenne, notamment le Join Research Center et plus de 400 organisations professionnelles et autres organisations non-gouvernementales. Elle définit un cadre clair et scientifiquement robuste de mesure de l’empreinte environnementale globale prenant en compte les 16 catégories d’impact de l’activité humaine sur la planète, notamment l’empreinte carbone, mais aussi l’utilisation des ressources naturelles fossiles ou minérales, l’utilisation des ressources en eau, l’eutrophisation des rivières et des océans, les émissions de particules fines, l’utilisation des terres agricoles ou encore la toxicité (écotoxicité ou toxicité humaine). Cette méthode consacre l’approche des analyses de cycle de vie (ACV) en la précisant par des règles d’application claires, et les 16 catégories d’impacts sont ainsi mesurées tout au long du cycle de vie des produits. Elle définit un score fiable, par normalisation et pondération des 16 indicateurs d’impact, exprimé en point d’impact sur une échelle continue, permettant de comparer objectivement les produits entre eux, dans une même catégorie ou entre catégories.

La Commission européenne, a annoncé le 16 décembre 2021 par la voix de son Commissaire à l’Environnement, à la pèche et aux océans, Virginijus Sinkevičius, qu’elle avait adopté une recommandation officielle appelant les Etats, les ONG et les entreprises à utiliser la méthode PEF/OEF (dans sa toute nouvelle version améliorée des dernières avancées apportées par les scientifiques du Joint Rechearch Center). Cette méthode est désormais considérée par la Commission européenne comme la plus fiable, comparable et vérifiable, pour s’inscrire dans une logique crédible de fabrication de produits susceptibles de se réclamer de meilleures performances environnementales, contribuant ainsi au Green Deal européen et aux ambitions du plan stratégique pour l’économie circulaire de l’UE.

Un dispositif d’affichage et d’éco-conception inédit associant les marques et les consommateurs prenant la forme d’un véritable Eco-système

La méthode et son dispositif d’application proposés par le consortium Glimpact, visant tous les acteurs de l’affichage environnemental, outre une approche originale de communication d’un score environnental fiable permettant de comparer objectivement les produits au sein d’une même catégorie et entre catégorie, s’articule autour de deux composantes majeures : une application en ligne dédiée aux marques, d’évaluation, d’affichage et d’optimisation de l’empreinte environnementale globale de leurs produits, et une application smartphone dédiée aux consommateurs leur permettant d’accéder à un score environnemental clair, robuste et objectif des produits qu’ils achètent (dans une première étape l’application donnera accès aux consommateurs à un score générique par produit selon leur type et composition, ce score s’affinera selon les données spécifiques que fourniront les marques volontaires). De manière complémentaire, L’Empreinte partenaire du consortium, proposera une application innovante et originale de la méthode au travers d’un guide d’achat destiné aux consommateurs.

Au travers de ces deux composantes indissociables, et plaçant les marques et les industriels (acteurs incontournables car dépositaires des données spécifiques indispensables pour produire une évaluation objective des produits au niveau des marques), comme les consommateurs eux-mêmes, au centre du dispositif de production et de communication d’un éco-score robuste, la démarche du consortium conduit par Glimpact, entend mettre en place un véritable écosystème vertueux rassemblant toutes les parties prenantes et créant les conditions d’une dynamique d’éco-conception chez les industriels.

A propos de Glimpact

Glimpact, jeune start-up française, installée également en Belgique, est la première plateforme digitale permettant l’évaluation, l’analyse et la réduction de l’empreinte environnementale global des produits et des organisations, prenant en compte les 16 catégories d’impact de l’activité humaine sur la planète, tout au long du cycle de vie. Elle est fondée sur la méthode PEF (Product Environmental Footprint), mise au point par la communauté scientifique européenne et adoptée par l’UE en 2021.

S’appuyant sur une équipe de passionnés – experts de la performance environnementale, du traitement des données et du big data – Glimpact change radicalement la vision des entreprises comme celle des citoyens des enjeux de la transition écologique.

Après 4 années d’existence, Glimpact peut déjà revendiquer une expertise et une expérience solide auprès d’acteurs majeurs de l’industrie ou de la distribution, et notamment les groupes Lacoste, Decathlon, Camaïeu, Hanes Brands Inc (Dim – Playtex...), Chantelle, Mars, Carrefour, Spadel, Adeo, Lyreco, Pimkie, Galler, Puratos ou encore Bewital.


Voir en ligne : www.glimpact.com


 
Google
  Maison
La maison durable
  Cdurable.com
Agir pour un monde durable