CDURABLE
Cdurable
CDURABLE.info sélectionne, depuis 15 ans, l'essentiel à savoir de l'actualité du Développement Durable pour comprendre et agir en acteur du changement.
 
 
Je communique

Mali : la quête d’eau potable de la Fondation Maliba

jeudi 31 mars 2022.
Imprimer

Aliou Diallo, Président de la Fondation Maliba

Si l’eau est source de vie, l’accès à cette ressource reste une problématique majeure dans de nombreuses régions du monde à cause de la sécheresse et surtout de la pauvreté. Pour relever ce défi au Mali, la Fondation Maliba construit des forages depuis plusieurs années. Son président Aliou Diallo espère ainsi soulager ses compatriotes en attendant de grands projets dans ce sens, une fois à la tête de l’Etat.

Un projet gouvernemental en question

En plus de composer avec l’insécurité et la pauvreté extrême, de nombreux Maliens doivent se battre chaque jour pour trouver de l’eau à boire et à cuisiner. Les gouvernements successifs, gangrenés par la corruption et la gabegie, n’ont pas pu résoudre ce problème ou au moins soulager une bonne partie des citoyens. Lorsqu’il prend la présidence de la transition en mai 2021, le colonel Assimi Goita lance un programme de construction de forages. Plus de neuf mois après, le gouvernement malien a réussi à fournir une trentaine d’installations. Un bilan un peu maigre d’autant qu’on ignore la profondeur du fonds de souveraineté dont il alloue les 2/3 au programme. D’ailleurs, on accuse maintenant le président de se servir goulument dans les caisses de l’Etat et de chercher à se faire une publicité en conduisant lui-même cette initiative. Pourtant, il y a la Direction nationale de l’hydraulique qui se charge des projets liés aux ressources en eau et aux ouvrages hydrauliques.

La Fondation Maliba en soutien à l’Etat

Soit ! Le gouvernement malien peut toutefois compter sur le travail inlassable de quelques organisations comme la Fondation Maliba de l’homme d’affaires Aliou Diallo. Cet établissement philanthropique apporte de l’eau potable aux populations maliennes depuis plus de 20 ans. De février 1997 à novembre 2018, il a réalisé plus de 300 forages d’eau équipés en pompes solaires dans les zones rurales, à hauteur de 2 milliards 325 millions de FCFA. Depuis janvier 2019, cette association mène également une campagne nationale d’accès à l’eau potable avec 130 forages sortis de terre un peu partout sur le territoire malien, même dans les zones en conflits. Pour l’amour de ses compatriotes et de son pays, Aliou Diallo maintient ses activités là où les grandes compagnies et organisations internationales ont levé le camp.

Le Mali, une puissance verte grâce à Hydroma ?

En témoigne ses activités énergétiques à Bourakébougou. En effet, sa compagnie Hydroma, pionnière mondiale de l’exploitation de l’hydrogène naturel, a produit pendant 8 ans de l’électricité verte afin de la distribuer gratuitement aux habitants. Elle lancera bientôt une production à grande échelle censée donner au Mali son indépendance énergétique et lancer véritablement son industrialisation. Pour revenir à la Fondation Maliba et son programme d’eau, notons que cette organisation a permis à ce jour à plus de 400 000 personnes d’avoir accès à l’eau potable. Désormais, elle vise le cap d’un million de bénéficiaires. A côté de l’eau, cette association intervient dans divers autres domaines. Comme celui de l’éducation nationale avec la construction et la réhabilitation des classes, la distribution de matériels pédagogiques, ainsi que l’octroi de bourses pour l’étranger (France, Canada, Maroc, Algérie, Tunisie, etc.).

Un plan pharaonique pour la reconstruction du Mali

Aussi, la Fondation Maliba lutte-t-elle pour l’autonomie financière des femmes. Ce à travers le don de matériel de transformation alimentaire (séchage de poisson), l’installation de moulins à grain pour les coopératives et surtout le lancement annuel de programme de formation à la fabrication et la commercialisation de savon. Notons en outre ses actions dans le secteur médical avec la construction et la réhabilitation des centres de santé, ainsi que la distribution d’équipements médicaux. Grâce à toutes ces œuvres financées en fonds propres, Aliou Diallo ne cesse de gagner la sympathie des Maliens, qui louent son patriotisme et ses qualités managériales. Désirant en faire davantage pour son pays, le riche entrepreneur souhaite briguer la magistrature suprême de son pays. C’est seulement là-bas qu’il pourrait aisément déployer son « plan Marshall » pour le Mali, un programme pharaonique de reconstruction.


Voir en ligne : fondationmaliba.org


 
Google
  Maison
La maison durable
  Cdurable.com
Agir pour un monde durable