CDURABLE
Cdurable
CDURABLE.info sélectionne, depuis 15 ans, l'essentiel à savoir de l'actualité du Développement Durable pour comprendre et agir en acteur du changement.
 
 
Planète - Contribution Ecologique

Les Français toujours plus concernés par les enjeux de biodiversité selon un sondage BVA pour l’OFB

lundi 12 juin 2023.
Imprimer

Selon un sondage commandé par l’Office français de la biodiversité (OFB), de plus en plus de citoyens se sentent concernés par l’état de la biodiversité et souhaiteraient être mieux informés pour passer à l’action.

Dans le cadre des objectifs fixés par le ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, Christophe Béchu, et par la secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires chargée de l’Écologie, Bérangère Couillard, l’OFB a mandaté en novembre 2022 le cabinet BVA pour la réalisation d’un baromètre sur la perception de la biodiversité par les Français. Quatre ans après un premier sondage, il permet d’apprécier l’évolution de la préoccupation des Français pour la nature et le monde vivant. Selon cette nouvelle enquête réalisée auprès d’un échantillon représentatif de 2 000 personnes [1], plus de 8 Français sur 10 se sentent concernés par l’état de la biodiversité et 94% d’entre eux jugent qu’il est important, si ce n’est crucial, de se mobiliser pour la protéger et la restaurer.

Des Français concernés, optimistes et prêts à se mobiliser

Parmi les Français interrogés, 85 % estiment que leur avenir et leur quotidien dépendent de l’état de la biodiversité. Ce chiffre est en forte augmentation par rapport à 2018 (+ 17 points). La majorité d’entre eux (98 %) ont déjà entendu le terme biodiversité, grâce à la télévision, internet ou dans la presse (+ 2 points par rapport à 2018). Près de la moitié (45 %) savent dire exactement ce qu’englobe cette notion (soit 8 points de plus par rapport à 2018) et le reste (53 %) ne peut en donner une définition précise.

Les pratiques commencent également à changer. Une grande partie des répondants dit agir au quotidien avec des pratiques économes visant à limiter la consommation excessive.

Ainsi, 93 % évitent le gaspillage, 76 % consomment moins et 62% indiquent moins manger de viande. Au niveau des transports, 67 % des personnes interrogées déclarent prendre moins l’avion et 62 % utilisent désormais le vélo, les transports en commun ou la marche en remplacement de la voiture pour les courts trajets.

Le changement de qualité de vie des générations futures (63 %), la problématique d’accès à l’eau (60%) et les territoires rendus inhabitables (53 %) sont perçus comme les conséquences les plus probables de l’érosion de la biodiversité. Une majorité des Français reste toutefois optimiste pour l’avenir. En effet, 85% d’entre eux pensent qu’il est encore temps d’agir, un sentiment qui reste stable par rapport à 2018.

Si le pouvoir exécutif et les entreprises sont ciblés par les Français (respectivement 68% et 57% d’entre eux) comme ayant le plus grand rôle à jouer, les citoyens arrivent en troisième position avec 56% de Français qui pensent que leur propre mobilisation est essentielle pour opérer des changements en profondeur.

Leur engagement est motivé principalement par la dégradation de la nature et les menaces sur les espèces animales (42%), et la préservation de l’avenir de l’humanité (39 %). Pour passer à l’action, les Français se disent en attente d’information sur l’impact individuel de leur mode de vie (39 %) et sur les bonnes pratiques à adopter (32%).

Des résultats encourageants pour l’OFB

« Il faut se réjouir de voir que la préservation de la biodiversité est devenue un enjeu important pour les Français. C’est encourageant ! Toutefois, la notion même de biodiversité reste encore assez floue, souvent confondue avec des termes plus larges comme l’agriculture ou la protection de l’environnement. Or, on ne protège bien que ce que l’on connait. Un travail de pédagogie et de diffusion des connaissances reste donc encore à poursuivre. C’est ce à quoi nous œuvrons au sein de l’Office français de la biodiversité », déclare Olivier Thibault, directeur général de l’OFB.

Fort désormais de mieux connaître la perception des Français quant à la biodiversité, l’OFB entend poursuivre et amplifier ses actions de connaissance, de sensibilisation et de mobilisation de l’ensemble de la société civile pour enrayer la perte du vivant.

L’OFB mène d’ores et déjà de multiples initiatives en direction d’un grand nombre d’acteurs : collectivités, entreprises, associations, gestionnaires d’espaces naturels, agriculteurs ou encore citoyens.

Programmes de mobilisation, événements de sensibilisation, animation d’ateliers et de conférences, publication de guides techniques, financements de projets en faveur de la biodiversité… l’OFB apporte son expertise et développe des outils et dispositifs pour favoriser et faciliter le passage à l’action de tous.

Et pour accompagner notamment les Français dans ces changements, l’OFB organise régulièrement des campagnes de sensibilisation par le biais de partenariats médiatiques ambitieux : avec Konbini pour les jeunes ou encore avec Jamy Gourmaud. Il met également à disposition plusieurs outils tels que la plateforme Agir pour la biodiversité, qui regroupe tous les gestes à intégrer à son quotidien pour protéger la biodiversité. Aussi, l’OFB et ses partenaires accompagnent les citoyens dans leurs engagements vis-à-vis de la nature par le biais de formations gratuites et accessibles à tous (MOOC) ou encore la mise en place de programmes de sciences participatives, qui permettent aux citoyens de devenir acteurs de la préservation de la biodiversité (Vigie-nature, En quête d’eau, etc.).

Pour télécharger le kit média contenant les infographies du baromètre, cliquez ici.

A propos de l’Office français de la biodiversité (OFB)

L’Office français de la biodiversité (OFB) est un établissement public dédié à la protection et la restauration de la biodiversité en métropole et dans les Outre-mer, sous la tutelle des ministères chargés de l’écologie et de l’agriculture.

Établissement public de l’État créé le 1er janvier 2020, l’Office français de la biodiversité est placé sous la tutelle des ministres de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, et de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire. Il a pour missions la surveillance, la préservation, la gestion et la restauration de la biodiversité terrestre, aquatique et marine, ainsi que la gestion équilibrée et durable de l’eau, dans l’Hexagone et en Outre-mer. Il est chargé de développer la connaissance scientifique et technique des espèces, des milieux et de leurs usages, de surveiller et de contrôler les atteintes à l’environnement, de gérer des espaces protégés, d’appuyer la mise en œuvre des politiques publiques, et de mobiliser l’ensemble de la société, acteurs socio-économiques comme citoyens.

[1L’étude commandée par l’OFB à BVA a été réalisée par internet du 25 au 30 novembre 2022 auprès d’un échantillon de 2000 Français âgés de 15 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée grâce à la méthode des quotas appliquée aux variables suivantes : sexe, âge, profession, région et catégorie d’agglomération.


 
Google
  Maison
La maison durable
  Cdurable.com
Agir pour un monde durable