CDURABLE
CDURABLE.info sélectionne, depuis 15 ans, l'essentiel à savoir de l'actualité du Développement Durable pour comprendre et agir en acteur du changement.
 
 
L’actu du DD

La filiere laitière s’engage à l’échelle européenne pour un avenir plus durable

vendredi 13 décembre 2019.
Imprimer

L’importance de la protection de l’environnement et l’urgence du changement climatique sont des sujets récurrents, partout en Europe. Six pays - France, Belgique, Irlande, Irlande du Nord/UK, Danemark et Pays-Bas - se sont engagés dans un programme européen de trois ans. Dans ce cadre, ils ont interrogé les citoyens des pays sur leur sensibilité face à cette problématique pour connaitre leurs attentes et questionnements sur le rôle de la filière laitière dans la construction d’un avenir plus durable [1].

Les citoyens français, belges, hollandais, danois, irlandais et irlandais du Nord ont répondu à un panel de questions. L’étude fournit une vue d’ensemble des positions des différents pays sur les questions climatiques, la manière dont la filière laitière peut répondre à leurs attentes et mieux faire connaître les initiatives des six territoires.

 La filiere laitière s'engage à l'échelle européenne pour un avenir plus durable

 Une prise de conscience climatique globale mais des comportements qui varient en fonction des pays

Si les citoyens des six pays questionnés perçoivent le changement climatique, démontrant une prise de conscience à l’échelle Européenne, le degré d’inquiétude varie en fonction des territoires.
Les Irlandais sont les plus soucieux face à ce bouleversement climatique, 71% d’entre eux se disent inquiets de la situation. Les Français et les Danois sont aussi concernés par le changement climatique à 65 et 64 %. On remarque que plus les citoyens sont au fait du changement climatique, plus ils s’inquiètent de la situation. Les trois pays les plus concernés par le bouleversement environnemental sont aussi ceux qui s’en soucient le plus (l’Irlande, la France et le Danemark).
Malgré quelques disparités, la majorité des pays interrogés sont enclins à agir pour ralentir le changement climatique. D’ailleurs, trois gestes ont été adoptés par les six territoires : le recyclage des déchets, la réduction du gaspillage alimentaire et la réduction d’utilisation d’emballages plastiques. Des bonnes habitudes attestant encore une fois d’une prise de conscience collective à agir chacun à son échelle.

 Une filière appréhendée comme utile à la construction d’un avenir plus durable

La protection de l’environnement et le changement climatique sont deux thèmes pris à cœur par les européens. Si les citoyens interrogés peuvent être critiques sur certains acteurs quant à leur capacité à protéger l’environnement, ils ont plutôt confiance en la filière laitière.
Les Pays-Bas, le Danemark, la France, l’Irlande et l’Irlande du Nord, sont majoritairement d’accord sur l’importance du rôle qu’a à jouer la filière laitière dans la création d’un avenir plus durable, à l’exception de la Belgique qui est neutre.
A l’heure où les prises de conscience écologiques peuvent parfois encourager les citoyens à réduire leur consommation de produits alimentaires d’origine animale, les européens sont globalement convaincus que la filière laitière a un rôle à jouer dans la protection de l’environnement. Ils sont entre 34 et 44% à croire au pouvoir de la filière laitière à nourrir le monde et de manière plus durable.
La protection des ressources naturelles n’est pas le seul paramètre sur lequel la filière laitière influe selon les européens sondés. Par l’utilisation de ces ressources naturelles ; la culture des céréales, l’eau, les sols pour produire le lait et les produits laitiers ; la filière contribue aussi à leur protection et au maintien de tout un écosystème : la faune et la flore formant le paysage agricole. 39% des Français, 31% des Irlandais, 29% des Irlandais du Nord et 28% des Danois prêtent un rôle de protection des ressources naturelles à la filière.

 Les solutions et initiatives mises en place par les filières européennes pour contribuer à un futur plus responsable

Cette prise de conscience collective des filières laitières au niveau européen se constate au quotidien par la mise en place d’outils de monitoring et de pilotage, destinés à accompagner les éleveurs laitiers vers une production plus raisonnée et responsable. Grâce à ces outils, adaptés aux spécificités de chaque territoire et progressivement adoptés par les acteurs de la filière, des premiers résultats ont été constatés illustrant un fort engagement pour une transition écologique au sein du secteur agricole laitier.

La Belgique a mis en place un outil de monitoring qui comprend 35 indicateurs différents, regroupés en 7 thèmes qui sont : le bien-être, l’énergie, la biodiversité, l’alimentation animale, l’eau/le sol et le social. Grâce à cet outil, 1⁄4 des éleveurs belges ont déjà intégré des mesures supplémentaires pour améliorer la biodiversité de leurs exploitations.

Les éleveurs laitiers danois ont à leur disposition un outil d’évaluation de la « durabilité » comprenant 15 indicateurs regroupés en 3 thèmes : économie, social et environnement. Les éleveurs sont ainsi incités à utiliser le plus possible le pâturage et depuis, 96% des vaches au Danemark sont au pâturage.

L’Irlande du Nord a conçu plusieurs outils de
pilotage à destination des éleveurs, regroupés en thèmes
 : carbone, alimentation animale, énergie et eau. Les excédents de phosphore sont particulièrement visés et il faut les limiter. Ces outils de pilotage ont permis de réduire de 26% le CO2eq/l de lait en dix ans.

L’Irlande a quant à elle construit un schéma global concentré sur la « durabilité » permettant de mesurer les performances des acteurs du secteur. Plusieurs thèmes y sont intégrés dont : l’économie, l’eau, le sol, les pesticides, l’énergie, la biodiversité et le social, provo- quant ainsi une baisse de la teneur en phosphore dans les sols de 66% dans les échantillons examinés.

Les Pays-Bas ne sont pas en reste et ont quant à eux mis en place un outil d’évaluation utilisant des indicateurs sur les thèmes du climat, de la biodiversité et de l’énergie pour l’ensemble des exploitations hollandaises. Sur le terrain, cela se traduit concrètement par l’installation de panneaux solaires, d’éoliennes et de récupérateurs de chaleur du lait afin de transformer ces fermes en exploitations laitières neutres en énergie. A ce jour, 1⁄4 des exploitations sont dotées de panneaux solaires et 62% d’un récupérateur de chaleur.

Enfin, dans le cadre du projet Ferme Laitière Bas Carbone, la France a développé un outil de diagnostic environnemental nommé CAP’2ER® qui encourage à réduire les émissions de gaz à effet de serre de la filière. 9000 éleveurs sont d’ores et déjà engagés dans cette démarche. Aujourd’hui, deux objectifs sont posés : impliquer un éleveur sur deux d’ici à 5 ans et la totalité d’ici à 10 ans.

Les citoyens européens de ces 6 pays sont globalement conscients du changement climatique et la majorité d’entre eux œuvrent déjà à la création d’un avenir plus durable de par leurs actions. La filière laitière, à l’image des citoyens, considère aussi les questions environnementales et ne cesse d’améliorer son fonctionnement afin de réduire son impact écologique. Plutôt que de subir ce bouleversement climatique, la filière laitière, à l’échelle européenne, fait face à cette mutation et s’aligne avec les citoyens en œuvrant activement à la construction d’un avenir commun plus durable.

 Infographie

- Télécharger l’infographie

 À propos du Cniel

La filière laitière française est une filière d’exception caractérisée par sa grande diversité et son exigence en termes de qualité. Le Cniel est l’interprofession où se partagent les diagnostics et se construisent les actions collectives, dans l’intérêt de tous les acteurs. Les professionnels de la filière laitière française y bâtissent ensemble des référentiels communs notamment autour de l’économie laitière et la qualité du lait. Le Cniel élabore une expertise scientifique (veilles, programmes de recherche...) qui permet de renforcer la compétitivité des acteurs de la filière, de défendre l’image du lait et des produits laitiers et de mettre en avant les atouts de la filière, afin de développer la demande en France comme à l’export.

[1Enquête réalisée dans six pays sur un échantillon de 2 000 répondants âgés de 18 à 65 ans dans chaque pays à l’exception de la Flandre (Belgique), où l’échantillon était composé de 1 000 répondants âgés de 18 à 65 ans et de l’Irlande du Nord où l’échantillon était composé de 700 répondants âgés de 18 à 65 ans. Les données ont été recueillies en en mars-avril 2019 pour la France, le Danemark, l’Irlande, la Belgique et les Pays-Bas et en juillet pour l’Irlande du Nord.


Voir en ligne : www.filiere-laitiere.fr


 

Accueil | Contact | Mentions légales | Espace privé | Statistiques du site
Nombre de visiteurs 11658967

32 visiteurs en ce moment

| Site réalisé avec SPIP |un site CDURABLE online

Agence MC Cdurable CDURABLE.com

RSSfr

Creative Commons License : Firefox


__________________________________________
Google
  Maison
La maison durable
  Cdurable.com
Agir pour un monde durable