CDURABLE.info sélectionne, depuis 10 ans, l'essentiel à savoir de l'actualité du Développement Durable pour comprendre et agir en acteur du changement.
 
 
Développement Durable en débat

Photovoltaïque : 16 organisations se mobilisent pour l’avenir du solaire en France

mardi 1er mars 2011
Posté par David Naulin

Imprimer Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail

Après trois mois de moratoire sur les projets de centrales solaires, le gouvernement a décidé de réduire drastiquement les aides financières à la filière, qui dénonce un étranglement programmé. 16 organisations représentants d’entrepreneurs, de collectivité locales, de salariés, d’investisseurs, de bâtisseurs, d’organisations non gouvernementales ont publié aujourd’hui un communiqué de presse commun concernant l’avenir du solaire photovoltaïque en France :



Nous, représentants d’entrepreneurs, de collectivité locales, de salariés, d’investisseurs, de bâtisseurs, d’organisations non gouvernementales avons découvert le projet de texte visant à encadrer le développement de la filière photovoltaïque. Dans quinze jours au plus tard, si rien ne change, 25 000 emplois, créés dans la foulée d’une rupture écologique et économique majeure – le Grenelle de l’Environnement - seront mis en péril, plusieurs milliers seront supprimés à très court terme.

Le Gouvernement souhaitait légitimement réguler et encadrer le coût pour la collectivité du développement du solaire photovoltaïque. Mais le projet actuel met en grave danger une filière naissante dont la crise de croissance, réelle, méritait un traitement adapté.

Des propositions constructives pour maintenir la CSPE à un niveau supportable pour les consommateurs d’électricité tout en ouvrant de réelles perspectives ont été formulées au cours de la réflexion collective menée cet hiver, mais aucune recommandation du panel des acteurs présents (industriels, installateurs, artisans, agriculteurs, ONG, collectivités locales, parlementaires,…) n’a trouvé un quelconque écho dans le projet d’encadrement déposé par l’Administration.

La concertation menée depuis fin 2010 n’aurait-elle donc servi à rien ?

Alors qu’une large majorité de Français déclare accepter de payer plus cher leur électricité pour que se développent les énergies renouvelables en général et le solaire photovoltaïque en particulier[1], c’est un sentiment d’incompréhension qui s’impose à tous les acteurs de la filière.

Personne ne conteste que l’électricité photovoltaïque est appelée à contribuer très largement à l’approvisionnement énergétique de la planète : la question aujourd’hui est de savoir quel rôle notre pays se prépare à jouer dans cette formidable compétition ?

Le manque de vision de l’extraordinaire potentiel énergétique et industriel du photovoltaïque pour notre pays risque de conduire à des décisions lourdes de conséquences.

L’abandon de la filière se traduirait concrètement par des fermetures d’entreprises, mais aussi comme un signal négatif à la diversification énergétique et au changement de paradigme reposant sur la sobriété et l’efficacité énergétiques couplées à un recours substantiel à l’énergie solaire.

Il n’est ni trop tard pour revoir un texte dangereux, ni trop tôt pour engager notre pays sur une trajectoire énergétique associant prospérité, création d’emplois et lutte contre le changement climatique.

Nous demandons solennellement au Gouvernement de réaffirmer son ambition pour la filière en amendant dans un sens constructif le projet de texte lors de son examen par le Conseil Supérieur de l’énergie le 2 mars prochain et en ouvrant rapidement, dans l’esprit du Grenelle de l’environnement, le chantier d’un « Plan solaire photovoltaïque » ambitieux et bénéfique pour tous.

Les signataires :

AIPF - CAPEB - CLER - FFB-GMPV - FNCCR - FNH - FNE - ENERPLAN - GIMELEC - HESPUL - NégaWatt - Réseau Action Climat - SER-SOLER - SERCE - WWF

Article lu 1155 fois

lire aussi :
  • Nitrates : l’intérêt général prévaut sur celui de quelques agriculteurs


  • forum

    • Photovoltaïque : 16 organisations se mobilisent pour l’avenir du solaire en France
      6 mars 2011, par larno

      Bonjour à toutes & tous.

      ...preuve est faite, là encore, de la surdité, de l’aveuglement consternant de nos -ir-responsables Hommes Politiques & autres intéressés aux Pouvoirs de l’Argent...

      Le système bat de l’aile à en crever, -à nous faire crever !- ...et l’on "se pose la question aujourd’hui, de savoir quel rôle notre pays se prépare à jouer dans cette formidable compétition ?....

      ..."Compétition" ?!!!

      Mais, ne serait-ce pas précisément ce modèle sociétal de compétitivité, de rendement, de consommation... qui nous mène droit dans l’mur, qui nous pousse à crever ?

      Les "signataires" sont légitimement inquiets des résultantes de ces similis-concertations...

      Peut-être serait-il temps de remettre en cause la logique de marché dans son ensemble, et ainsi casser le dogme mortifère du capitalisme !

      Peut-être encore, serait-il temps de sortir de cet état larvé qui nous apparente plus à limage de l’autruche, qu’à celui d’un être doué de raison, de libre-arbitre, de conscience & d’amour...?

      L’élévation des consciences s’impose. Rien n’est trop tard. Rééquilibrons les hémisphères ! & vive la vie !
      Ad

     

    Accueil | Contact | Mentions légales | Espace privé | Statistiques du site
    Nombre de visiteurs 9842571

    68 visiteurs en ce moment

    | Site réalisé avec SPIP |un site CDURABLE online

    Agence MC Cdurable CDURABLE.com

    RSSfr

    Creative Commons License : Firefox


    __________________________________________
    Google
    Loading
      Maison
    La maison durable
      Cdurable.com
    Agir pour un monde durable