CDURABLE.info sélectionne, depuis 10 ans, l'essentiel à savoir de l'actualité du Développement Durable pour comprendre et agir en acteur du changement.
 
 
Education au DD
Selon un sondage Ifop pour WWF

Le climat au premier rang des inquiétudes des Français

COP23 : l’opinion mondiale face au changement climatique

samedi 4 novembre 2017
Posté par Cyrille

Imprimer Enregistrer au format PDF

Alors que la COP23 s’ouvrait à Bonn, le WWF a publié un sondage qui révèle que les citoyens sont conscients de l’urgence climatique et de la nécessité d’agir.

Si la majorité des citoyens de 5 pays (France, Allemagne, Italie, Australie et Etats-Unis) se déclarent particulièrement inquiets des risques liés aux changements climatiques, ils sont également conscients du rôle que peuvent jouer les acteurs locaux et les entreprises et sont prêts à agir aussi à leur niveau pour lutter contre le réchauffement climatique, à travers des initiatives individuelles.



La Conférence sur le climat (COP23) qui s’est ouverte à Bonn lundi 6 novembre représente une étape décisive pour garantir la pleine mise en œuvre de l’Accord de Paris et revoir à la hausse les engagements des Etats. Objectif : limiter le réchauffement global bien en-dessous des 2°C.

En marge de cet événement qui réunit les représentants de 196 pays, un nouveau sondage réalisé par l’Ifop pour le WWF [1] révèle que les citoyens ont pris la mesure de l’urgence climatique et de la nécessité d’agir. Les risques liés aux changements climatiques arrivent en tête des préoccupations environnementales pour la majorité des citoyens de 5 pays : France (52%), Allemagne (50%), Italie (46%), Australie (45%) et Etats-Unis (37%). En France, l’inquiétude liée aux risques climatiques a progressé de 12 points par rapport à mai 2014. Les citoyens de tous les pays interrogés se déclarent notamment effrayés par le renforcement des phénomènes météorologiques extrêmes.

Le climat au premier rang des inquiétudes des Français

Pour lutter contre ces phénomènes extrêmes et répondre aux craintes des citoyens, le rôle des Etats sera déterminant. Le WWF attend notamment qu’ils parviennent à fixer dès la COP23 les modalités du dialogue qui aura lieu tout au long de l’année 2018, et qui devra les conduire à revoir leurs engagements vers une réduction plus ambitieuse des émissions de gaz à effet de serre.

Si l’action des Etats est très importante, les citoyens sont également conscients du rôle que peuvent jouer les acteurs locaux et les entreprises : la quasi-totalité des Italiens et des Chinois (96%), mais aussi des Français (93%) et des Allemands (91%) estime que les décideurs des villes, des entreprises et des territoires doivent prendre des mesures proactives pour lutter contre le dérèglement climatique. Les acteurs non-étatiques et leurs réseaux internationaux sont eux aussi attendus à la COP23 et leur contribution au dialogue de 2018 sera décisive pour ancrer l’Accord de Paris dans le réel.

Le climat au premier rang des inquiétudes des Français

Le sondage révèle également que les citoyens sont prêts à agir aussi à leur niveau pour lutter contre le réchauffement climatique à travers des initiatives individuelles. En particulier, la valorisation des déchets via le tri (93% des Français, 82% des Américains ou encore 96% des Italiens et des Chinois affirment être prêts à réaliser cette action), et l’approvisionnement en énergies renouvelables (88% des Français, 77% des Américains à 96% des Chinois), sont les deux actions les plus encouragées par les personnes interrogées.

Le climat au premier rang des inquiétudes des Français

« L’année écoulée a permis de démontrer que l’Accord de Paris était irréversible, quels que soient les aléas politiques. Du stress test, nous sommes passés au moment de vérité. A la COP23, il est maintenant temps que les pays se mobilisent pour réussir à aligner leurs promesses sur les objectifs de l’Accord de Paris. Les décideurs des Etats sauront-ils répondre aux craintes des citoyens face au dérèglement climatique et intégrer pleinement dans leurs engagements la transformation écologique actuellement portée par des villes, des entreprises ou des collectifs citoyens à travers le monde ?

Pierre Cannet, Responsable des programmes Climat, Énergie et Villes durables au WWF France

 Principaux enseignements


- 1 - Les risques liés aux changements climatiques au cœur des préoccupations
- 2 - Un consensus toujours plus important autour de la réalité du réchauffement climatique
- 3 - Vers l’acceptation d’une responsabilité individuelle et l’encouragement d’
une déconcentration des actions pour lutter contre le réchauffement climatique

 Infographie

 Attentes du WWF pour la COP23

A la COP23, le WWF soutiendra le partenariat de Marrakech pour l’action climatique globale en accueillant des discussions stratégiques pour faire avancer l’Agenda de l’Action et accélérer l’action climatique.

[1Le sondage « L’opinion mondiale face au changement climatique », a été mené en octobre 2017 par l’Ifop pour le WWF dans 6 pays (France, Etats-Unis, Australie, Allemagne, Italie et Chine) auprès d’échantillons représentatifs de la population nationale.

Article lu 601 fois

lire aussi :
  • Toujours pas de sursaut face à l’urgence climatique !


  • Attentes du WWF pour la COP23 (en Anglais)
    Sondage Ifop / WWF : principaux enseignements
    Sondage Ifop / WWF : Infographie

     

    Accueil | Contact | Mentions légales | Espace privé | Statistiques du site
    Nombre de visiteurs 10603587

    52 visiteurs en ce moment

    | Site réalisé avec SPIP |un site CDURABLE online

    Agence MC Cdurable CDURABLE.com

    RSSfr

    Creative Commons License : Firefox


    __________________________________________
    Google
    Loading
      Maison
    La maison durable
      Cdurable.com
    Agir pour un monde durable