CDURABLE.info sélectionne, depuis 10 ans, l'essentiel à savoir de l'actualité du Développement Durable pour comprendre et agir en acteur du changement.
 
 
L’actu du DD
La Francophonie en brèves - Juillet 2011

Kinshasa 2012 : en route vers le XIVème Sommet de la Francophonie

Diversité culturelle - Droits de l’Homme - Paix & Démocratie - Développement Durable

jeudi 14 juillet 2011
Posté par Cyrille

Imprimer Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail


Kinshasa 2012 : en route vers le XIVème Sommet de la Francophonie

37ème session de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie


250 parlementaires issus de plus de 50 pays ont participé à la 37e session de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie, qui se tenait du 5 au 8 juillet à Kinshasa (République démocratique du Congo), à l’invitation d’Évariste Boshab, président de l’Assemblée nationale de RDC. En présence de Joseph Kabila, président de RDC et d’Abdou Diouf, Secrétaire général de la Francophonie, qui ont ouvert la session, les parlementaires ont débattu autour du thème : « Paix, démocratie et élections ».
A l’issue des travaux, les instances de l’APF ont été renouvelées. Roch Marc Christian Kaboré, président de l’Assemblée nationale du Burkina Faso, est le nouveau président de l’APF.
En se rendant à Kinshasa un an avant la tenue du XIVe Sommet de la Francophonie, qui aura lieu en 2012 dans cette même ville, l’APF a signifié son soutien à la construction d’une démocratie stable dans ce pays.

Lancement du processus préparatoire du XIVe Sommet de la Francophonie
Le Comité de pilotage du Sommet de la Francophonie, présidé par Ousmane Paye, Conseiller spécial du Secrétaire général de la Francophonie, s’est rendu du 13 au 18 juin à Kinshasa pour lancer, avec le Comité national d’organisation, les préparatifs du XIVe Sommet de la Francophonie, qui se déroulera en 2012 dans la capitale congolaise. L’objectif de cette rencontre était de remettre officiellement aux Autorités congolaises les prérequis techniques et matériels indispensables à l’organisation d’un tel événement.

 Diversité culturelle


Politiques et industries culturelles

Quatre pays vont bénéficier d’un accompagnement de la part de l’OIF pendant les quatre prochaines années pour le renforcement de leurs politiques et industries culturelles : Burkina Faso, Sénégal, Gabon et Niger. Ils ont été sélectionnés parmi douze pays qui avaient répondu à l’appel à manifestation d’intérêt lancé en décembre 2010. L’OIF a associé l’Unesco et l’Union européenne au processus de sélection et envisage de poursuivre son partenariat avec eux pour le renforcement de la gouvernance de la culture et le soutien aux industries culturelles.

22 films du Sud bénéficient en 2011 du soutien de la Francophonie

Réunie le 17 juin à Paris au siège de l’OIF, la commission de sélection du Fonds francophone de production audiovisuelle du Sud (volet cinéma) a établi son choix pour la session 2011 : 22 longs métrages, documentaires et courts-métrages en préparation vont recevoir de l’OIF une aide totale de 500 000 €.

Hispanophones, lusophones et francophones ensemble pour la diversité culturelle et linguistique


Réunis à Madrid le 10 juin, les Secrétaires généraux des organisations représentant les espaces hispanophone, lusophone et francophone, ont dressé le bilan de 10 années de coopération et échangé sur les défis à venir : la protection et la promotion de la diversité culturelle ainsi que le maintien du multilinguisme au sein des organisations internationales.

Haïti à la Biennale d’art contemporain de Venise


Haïti dispose pour la première fois d’un Pavillon national à la Biennale d’art contemporain de Venise (Italie), dont la 54e édition se tient depuis le 4 juin, jusqu’au 27 novembre 2011. L’espace accueille deux expositions d’artistes haïtiens avec le soutien de l’OIF : « Haïti Royaume de ce monde » et « Mort et fertilité ».

L’OIF soutient les artistes francophones dans les festivals


Musiques et danses congolaises. L’OIF soutient la présence d’artistes de la RDC dans les festivals européens pendant le mois de juillet : la rencontre sur scène du collectif « Congotronics » – formé des groupes Konono n°1 et Kasaï Allstars – et de musiciens issus des scènes rock et électronique d’Europe et d’Amérique, ainsi que la dernière création du chorégraphe Faustin Linyekula. Ce soutien s’inscrit dans une double démarche : faciliter l’accès des artistes francophones aux marchés et encourager le dialogue des cultures.

Équation Musique 2011. En juin 2011, l’OIF et l’Institut français ont accompagné la diffusion en Europe (Allemagne, France, Italie, Roumanie, Royaume-Uni) de trois artistes émergents, le Haïtien Bélo, le Ghanéen Wanlov the Kubolor et le Kenyan Winyo, dans le cadre d’Équation Musique : ce programme permet à des structures de la filière musicale des pays du sud de faire connaître leurs activités et d’inscrire leurs productions musicales ainsi que leurs artistes dans les circuits internationaux.

Awaln’art. Les 5èmes Rencontres internationales d’arts en places publiques, Awaln’Art, se tenaient du 8 au 12 juin 2011 dans les provinces d’Al Haouz et de Marrakech (Maroc). Depuis 3 ans, l’OIF soutient la participation d’artistes francophones des pays du sud à cette manifestation. Le festival Awaln’Art fait revivre la tradition des arts de rue avec plus de 200 acrobates, danseurs et conteurs venus du Maroc, de France, de Belgique, d’Italie, d’Espagne, du Mali, du Burkina Faso et du Sénégal.

 Paix, démocratie et droits de l’Homme

Forces de maintien de la paix : développer les capacités francophones de formation


L’OIF a organisé à son siège à Paris, les 30 juin et 1er juillet 2011, une rencontre rassemblant les responsables des centres de formation au maintien de la paix de huit pays francophones (Bénin, Cambodge, Cameroun, Canada, Égypte, Mali, Roumanie, Sénégal), les représentants des principaux pays francophones les appuyant (Belgique, Canada, France, Suisse) ainsi que des représentants du Service de formation intégré des Nations unies. Trois axes prioritaires ont été abordés : la mise en réseau et les complémentarités entre les centres francophones ; la conformité avec les normes et standards onusiens ; la mise en œuvre de la résolution des Nations unies sur le multilinguisme ainsi que le renforcement de l’usage du français dans la formation des unités francophones.
Pour rappel, la résolution de l’Assemblée générale des Nations unies sur la coopération entre l’ONU et l’OIF (17 décembre 2010) encourage notamment l’augmentation de l’offre des contingents francophones civils et militaires en missions dans des pays francophones et le renforcement de leurs capacités.

Guinée : 250 officiers formés aux droits de l’Homme


250 membres des forces de défense et de sécurité guinéennes ont suivi une formation en droits de l’Homme organisée, entre le 24 mai et le 7 juin 2011 dans cinq régions de la Guinée, par l’OIF, le Haut-commissariat aux droits de l’Homme des Nations unies (HCDH) et le gouvernement guinéen.
L’objectif était de favoriser auprès des officiers une prise en compte de leurs responsabilités vis-à-vis du citoyen dans la perspective de la consolidation de la paix et de la démocratie en Guinée, mais également de leur participation à de futures opérations de maintien de la paix.

Haïti : 2 siècles de législation sur DVD


L’OIF a été maître d’œuvre d’un projet d’envergure d’appui à la justice haïtienne dont l’un des volets a permis la numérisation sur support DVD des lois et actes promulgués en Haïti entre 1803 et 2004. Ce programme a été mené en partenariat avec le gouvernement haïtien, l’Agence canadienne de développement international et l’Union européenne.
Présenté le 10 mai 2011, le premier volume de ce répertoire numérique couvre la période 1904-2004. Il est constitué de plus de 10 000 numéros du journal officiel Le Moniteur, de près de 28 000 textes de lois, décrets et arrêtés et de 286 000 images. Le second volume couvre la période 1803-1903.

RDC : Pour une meilleure protection des défenseurs des droits de l’Homme

Deux représentants de l’OIF ont pris part à une table ronde entre les autorités publiques congolaises et les défenseurs des droits humains organisée par l’Association « Groupe Lotus » à Kinshasa, du 25 au 27 mai 2011. Des recommandations ont été formulées pour l’adoption et la mise en œuvre effective de mécanismes pour la protection des défenseurs des droits humains et pour la normalisation des relations entre les défenseurs et les autorités congolaises

Liberté d’expression : les pays francophones d’Europe et du Monde arabe partagent leur expérience

La ville de Sofia (Bulgarie) a abrité les 30 et 31 mai des rencontres sur le thème de la liberté d’expression à l’épreuve des évolutions démocratiques dans les pays d’Europe centrale et orientale, organisées par l’OIF, en partenariat avec le Conseil de l’Europe, la Fondation Robert Schuman et la Bulgarie. L’occasion d’un échange d’expériences entre professionnels des médias francophones d’Europe centrale et orientale, de Belgique, d’Égypte, de France, du Maroc, du Niger, de Suisse et de Tunisie.

Démocratie et renouveau dans le monde arabe


Abdou Diouf a participé à une table ronde sur le thème « Démocratie et renouveau dans le monde arabe », organisée le 21 juin par l’Unesco à son siège parisien, en présence d’Irina Bokova, Directrice générale de l’Unesco, de Nikolaï Mladénov, Ministre bulgare des Affaires étrangères, et de Boutros Boutros-Ghali, ancien Secrétaire général des Nations unies et de la Francophonie. Les participants ont examiné les mutations en cours dans le monde arabe, en abordant notamment des questions relatives au renforcement des médias, à l’indépendance de la justice, ainsi qu’au rôle des jeunes, des femmes et de la société civile dans l’enracinement de la démocratie.

 Education et formation

IFADEM : expérimentation en RDC, déploiement au Bénin, mission exploratoire au Liban, deuxième espace numérique en Haïti


République démocratique du Congo - Le 7 juillet, Abdou Diouf a présidé à Kinshasa la cérémonie de signature d’une Convention de partenariat entre la République démocratique du Congo, l’OIF et l’AUF pour le déploiement en RDC de l’Initiative francophone de formation à distance des maîtres (IFADEM). La phase d’expérimentation, mise en place avec le soutien de l’Association pour la promotion de l’éducation et de la formation à l’étranger (APEFE/Communauté française de Belgique), va concerner 600 instituteurs en poste à Likasi et Kolwesi, dans la province du Katanga. Ils bénéficieront d’un programme de formation de neuf mois visant à renforcer leurs compétences dans l’enseignement du et en français.

Bénin - Après une période d’expérimentation au Bénin qui a permis de former 557 instituteurs, l’OIF, l’AUF et la République du Bénin ont signé, le 24 juin, une convention de financement pour le déploiement d’IFADEM au bénéfice de 4000 autres instituteurs béninois en poste dans 2800 écoles. Le Bénin est le deuxième pays, après le Burundi, dans lequel IFADEM se déploie à la suite de la phase pilote.

Liban - Une mission exploratoire conjointe de l’AUF et de l’OIF s’est rendue dans plusieurs régions du Liban, du 23 au 27 mai, pour y étudier la faisabilité d’IFADEM. Cette première mission a permis de dresser un état des lieux de l’enseignement du français au Liban et des besoins des instituteurs. Ifadem au Liban s’inscrit dans le cadre du Pacte linguistique signé en octobre 2010 par les autorités libanaises et l’OIF, à l’occasion du XIIIe Sommet de la Francophonie.

Haïti - Un deuxième espace numérique IFADEM a ouvert ses portes en Haïti, le 24 juin 2011, dans l’École fondamentale d’application - Centre d’application pédagogique de Meyer (Jacmel). Cette salle, équipée d’une vingtaine d’ordinateurs connectés à l’Internet, met à disposition des matériels audiovisuels ainsi qu’une médiathèque spécialisée dans les sciences de l’éducation.

Maroc : réguler l’enseignement scolaire privé


Une soixantaine d’experts issus de 18 pays, dont 13 États et gouvernements de l’OIF, se sont retrouvés à Rabat, du 23 au 25 mai 2011, à l’occasion d’un colloque sur le thème « Régulation de l’enseignement scolaire privé : approches et pratiques », organisé par l’OIF et le ministère marocain de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur, de la Formation des cadres et de la Recherche scientifique. Ils ont échangé sur le rôle de l’enseignement privé dans l’éducation pour tous (EPT), les opportunités et limites du partenariat public-privé, les bonnes pratiques en matière de diagnostic et de régulation des services éducatifs, les indicateurs d’équité et de qualité. L’objectif était de définir un modèle de régulation public-privé préservant à la fois l’autonomie des établissements et le caractère de l’éducation en tant que service public.

 Développement durable et solidarité


Conférence de Montréal : l’OIF aborde la question de la transparence dans les industries extractives


Partenaire depuis plusieurs années de la Conférence de Montréal, également appelée Forum économique international des Amériques, l’OIF y a organisé le 7 juin une rencontre sur le thème « L’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE), un partenariat État-entreprises-société civile pour améliorer la gouvernance ».


7ème Réunion des équipes terrain du projet de renforcement des capacités des pays ACP en politiques commerciales

Kinshasa a abrité du 4 au 8 juillet 2011 la 7e Réunion de coordination du projet de renforcement des capacités des pays ACP en formulation, négociation et mise en œuvre de politiques commerciales (Hub & Spokes), organisée par l’OIF et quatre organisations d’intégration régionale d’Afrique centrale et de l’Ouest (CEMAC, CEDEAO, UEMOA et CEEAC). Au programme : un bilan de la première phase du projet (2005-2010) et un échange d’informations sur les modalités régionales de mise en œuvre de la période de transition (le lancement de la phase 2 est prévu pour juillet 2012).

Afrique : maîtriser les dépenses énergétiques

20 experts africains ont suivi une formation en maîtrise des dépenses énergétiques, organisée du 20 juin au 1er juillet 2001 à Dakar (Sénégal) par l’Institut de l’énergie et de l’environnement de la Francophonie (IEPF), en partenariat avec le Bureau de mise à niveau du Sénégal. Cette formation aux audits énergétiques vise à développer les compétences préalables à l’exercice de la fonction de responsable énergie, aussi bien dans les structures industrielles que dans les bâtiments du secteur tertiaire et étatique.

Intelligence économique et marchés publics


20 experts d’organisations intermédiaires du secteur privé issus de pays francophones du sud ont participé à une formation en intelligence économique organisée par l’OIF, en partenariat avec Alsace international, du 27 juin au 1er juillet à Strasbourg (France). Cet atelier s’inscrit dans le cadre du projet de l’OIF d’accès aux marchés de l’aide publique au développement (AMADE) et vise à renforcer les capacités de ces experts dans leur mission de veille et d’accompagnement des entreprises sur les marchés publics nationaux et internationaux.


Voir en ligne : www.francophonie.org

Article lu 2504 fois

lire aussi :
  • Journée Internationale de la francophonie : 20 Mars 2013


  •  

    Accueil | Contact | Mentions légales | Espace privé | Statistiques du site
    Nombre de visiteurs 9835463

    19 visiteurs en ce moment

    | Site réalisé avec SPIP |un site CDURABLE online

    Agence MC Cdurable CDURABLE.com

    RSSfr

    Creative Commons License : Firefox


    __________________________________________
    Google
    Loading
      Maison
    La maison durable
      Cdurable.com
    Agir pour un monde durable