CDURABLE.info sélectionne, depuis 10 ans, l'essentiel à savoir de l'actualité du Développement Durable pour comprendre et agir en acteur du changement.
 
 
Média du Développement durable > Télévision
Mardi 7 décembre à partir de 22h35 sur Arte

Haro sur l’euro : quand les marchés attaquent

jeudi 2 décembre 2010
Posté par David Naulin

Imprimer Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail

L’euro, conçu officiellement lors du traité de Maastricht et introduit à partir du 1er janvier 1999, n’a pas encore détrôné le roi dollar pour les transactions, mais se hisse déjà à la première place pour le nombre de billets en circulation dans le monde. Ébranlé par la crise financière qui sévit depuis 2008 et en particulier par la banqueroute grecque, l’euro, utile côté pile, fragile côté face, a manqué voler en éclats, sous la pression des marchés. Un baptême du feu pour la devise unique, sauvée du chaos lorsque la zone euro a volé au secours d’Athènes et de Dublin. Jusqu’à quand ? L’Espagne, le Portugal ou même la France sont-elles aussi menacées de faillite ? Arte propose le mardi 7 décembre prochain un Thema intitulé "Haro sur l’euro !" qui revient largement sur cette crise monétaire dont les citoyens n’ont pas fini de payer la facture.



Jean Quatremer, l’auteur avec Jean-Michel Meurice des deux documentaires qui seront diffusés sur Arte le mardi 7 décembre à partir de 22h35 était l’invité de Pascale Clark dans l’émission Comme on nous parle sur France Inter diffusée le 2 décembre. Pour (ré)écouter cette émission cliquez ici.

A 22h35, Euro : quand les marchés attaquent

La crise de l’euro est-elle derrière nous ? Pourquoi et comment a-t-elle submergé les économies européennes ? Une enquête qui dévoile les mécanismes à l’œuvre dans le fonctionnement des fameux "marchés".

La crise de la dette publique, qu’aucun pays n’avait anticipée, a presque fait tomber la Grèce et asphyxié l’Espagne, le Portugal et l’Irlande. À son apogée, en mai, elle a failli emporter l’euro. Mais les Européens se sont finalement décidés à mettre plusieurs centaines de milliards d’euros sur la table pour voler au secours des membres de l’UE les plus menacés. Contrairement au pari des marchés, qui ont sous-estimé leur volonté politique de préserver leur monnaie coûte que coûte, ils ont choisi une solidarité mesurée. Mais le coût de l’endettement public a explosé, notamment dans les quatre pays les plus touchés, et tous les gouvernements ont adopté des plans de rigueur d’une dureté parfois sans précédent, alors que la crise économique continue de sévir. Pourquoi en est-on arrivé là ? L’euro est-il à l’abri d’une nouvelle "attaque" ? Jean-Michel Meurice et Jean Quatremer, spécialiste des questions européennes à Libération retracent avec précision les six mois de cette crise, souvent restée incomprise du grand public, alors qu’elle revêt une importance capitale et qu’elle a entraîné des affrontements violents entre États membres de même qu’entre les États et les marchés. Les principaux protagonistes de ces batailles démontent les origines de la crise et en expliquent les ressorts, y compris en révélant quelques épisodes jusque-là tenus secrets. Avec les témoignages de Christine Lagarde, la ministre française des finances, ses homologues allemand, Wolfgang Schäuble, grec, Georges Papaconstantinou, luxembourgeois, Jean-Claude Juncker, le président de la Banque centrale européenne, Jean-Claude Trichet, le commissaire chargé des affaires économiques et monétaires, le Finlandais Ollie Rehn, une députée SPD devenue entre-temps ministre des affaires européennes du Land de Rhénanie du Nord-Westphalie, Angelica Schwall-Düren, le directeur de l’Agence France Trésor chargée de gérer la dette française, Philippe Mills, un ancien trader grec et ami du premier ministre grec, George Papandreou, Theodore Margellos, l’économiste en chef de Barclays Capital, Laurence Boone, un analyste de BNP-Paribas basé à Londres, Patrick Chauvet, la rapporteure de la commission sur la crise financière du Parlement européen, Pervenche Berès, un ancien ministre des finances italien et ancien membre du directoire de la BCE, Tommaso Padoa-Schioppa, un économiste français qui avait prédit la crise que le monde traverse, Michel Aglietta.

A 23h30 : Débat. Le journaliste et spécialiste de l’Europe Jean Quatremer est l’invité de Thomas Kausch.

A 23h35 : Faiseurs d’Euro

À l’heure de son baptême du feu, un retour éclairant sur la longue négociation qui a permis la naissance de la monnaie européenne.
La monnaie européenne est longtemps restée dans les limbes, objet de longues négociations entre les États fondateurs. Pour les Allemands, l’abandon du Mark, symbole de leur renaissance après la guerre, fut malaisé. Pour tous les autres, France en tête, il fallut convaincre de ses capacités de rigueur en matière économique et surtout financière. C’est à un très petit groupe d’hommes et de femmes déterminés que l’euro doit d’avoir vu le jour. Quelques-uns racontent ici les moments clés de ces longues tractations et en tirent un premier bilan, à l’heure où leur "bébé" traverse sa première grande crise...

Article lu 1334 fois



 

Accueil | Contact | Mentions légales | Espace privé | Statistiques du site
Nombre de visiteurs 9835874

62 visiteurs en ce moment

| Site réalisé avec SPIP |un site CDURABLE online

Agence MC Cdurable CDURABLE.com

RSSfr

Creative Commons License : Firefox


__________________________________________
Google
Loading
  Maison
La maison durable
  Cdurable.com
Agir pour un monde durable