CDURABLE.info sélectionne, depuis 10 ans, l'essentiel à savoir de l'actualité du Développement Durable pour comprendre et agir en acteur du changement.
 
 
Finance - Contribution Economique > Energie
Publicis Consultants présente son livre blanc

Défis énergétiques 2012 : un petit précis à l’attention des candidats et des électeurs

dimanche 11 mars 2012
Posté par David Naulin

Imprimer Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail

A moins de 5 semaines des élections présidentielles et en ce jour anniversaire de la catastrophe de Fukushima, Publicis Consultants publie un précis sur le mix énergétique à l’attention des candidats et des électeurs, et lance par la même occasion un blog dédié. Parce que le mix énergétique est un puzzle qui ne peut être compris qu’en y observant chacune des pièces qui le composent, ce précis examine les différentes sources d’énergie et ressources dont dispose la France et les enjeux qui y sont intrinsèquement liés.



Ecrit par Yves de Saint Jacob, expert et ancien rédacteur-en-chef de l’AFP, chaque chapitre apporte un éclairage clair et tangible sur les enjeux au cœur du débat énergétique de la campagne présidentielle. Egalement le co-auteur, avec le professeur Jacques Foos, du livre « Peut-on sortir du nucléaire ? Après Fukushima, les scénarios énergétiques de 2050 » (éditions Hermann), il explique l’objectif de ce livre blanc :

Défis énergétiques 2012 – Publicis Consultants publie un petit précis à l'attention des candidats et des électeurs Vous pouvez télécharger gratuitement ce précis au format PDF en cliquant ici.

Publicis Consultants lance par ailleurs un blog dédié www.defisenergetiques.fr, où figurent les positions exposées par les candidats sur l’énergie :

- François Bayrou : mettre l’accent sur le climat et la nature. Le candidat centriste évite les polémiques sur le nucléaire. Il prône un « débat approfondi » et une « grande loi-cadre » pour préparer « la longue période de transition » énergétique.

- Nicolas Dupont-Aignan : réhabiliter l’idée de Plan. Le candidat de « Debout la République » veut mettre en place un nouveau Commissariat au Plan qui définira des filières prioritaires, particulièrement dans l’énergie et l’environnement.

- François Hollande : nucléaire réduit de 75 % à 50 %. Le candidat socialiste veut réduire la part du nucléaire, mais ne prévoit de fermer qu’une centrale durant son quinquennat. Son plan sera appliqué « sans psycho-rigidité », dit son entourage.

- Eva Joly : vers un « mix » 100 % renouvelable. Pour la candidate d’Europe Ecologie - Les Verts, "ni nucléaire, ni effet de serre" ! Ceci pour sauver la planète et protéger les Français de l’augmentation du prix du nucléaire, du pétrole ou du gaz.

- Corinne Lepage : vers la troisième révolution industrielle. Pour l’ancienne ministre de l’écologie, il faut passer de la civilisation du « pétrole-nucléaire » à la révolution des énergies renouvelables et de l’« internet de l’énergie ».

- Marine Le Pen : se protéger de la mondialisation. La candidate du Front national inscrit sa politique énergétique dans le cadre d’une politique économique protégée de la mondialisation, avec une relocalisation des forces de production.

- Jean-Luc Mélenchon : nationalisation de tous les grands groupes. Le candidat du Front de gauche plaide pour la re-nationalisation d’EDF, GDF, AREVA et Total, et prévoit un référendum sur toute la politique énergétique, notamment sur l’avenir du nucléaire.

- P. Poutou et N. Arthaud : pas d’accord sur le nucléaire. Les deux candidats issus du trotskysme ne sont pas d’accord sur la sortie du nucléaire, mais se retrouvent pour demander l’expropriation des grands groupes et un pôle public de l’énergie.

- Nicolas Sarkozy : soutien au nucléaire et filières renouvelables nationales. Le président sortant veut prolonger le parc nucléaire français et lancer de nouveau types de réacteurs. Dans le secteur des renouvelables, il souhaite des filières industrielles nationales intégrées.

- Dominique de Villepin : l’idée d’une TVA 3E. L’ancien Premier ministre souhaite accroître la régulation par un outil fiscal et milite pour la mise en place d’un Conseil National Stratégique de l’économie.

Publicis Consultants, l’agence de communication corporate leader en France (Holmes Report 2012) est une agence du réseau MSL Group, en charge de la communication de nombreuses entreprises du secteur de l’énergie. Ce précis et ce blog dédié participent à l’objectif de mettre l’expertise du groupe au profit d’une meilleure compréhension des questions énergétiques.


A propos de Publicis Consultants France : Avec plus de 330 collaborateurs, Publicis Consultants, présidé par Fabrice Fries, est une agence de communication corporate globale, qui met à la disposition des entreprises, des institutions et des marques l’ensemble des expertises et des outils nécessaires à l’instauration ou la restauration de liens durables avec leurs différents publics : affaires publiques, relations presse, relations publiques, communication financière, image des entreprises et des institutions, communication de changement et marque employeur, contenus de marques, réseaux sociaux. Publicis Consultants est une agence du réseau MSLGROUP, qui avec 4000 collaborateurs est présent dans plus de 83 pays. www.publicis-consultants.com.


Article lu 1261 fois

lire aussi :
  • Transition énergétique : faut-il mettre fin au marché du carbone européen ?


  • forum

    • Défis énergétiques 2012 : un petit précis à l’attention des candidats et des électeurs
      11 mars 2012, par Heloim Sinclair

      J’ai pris connaissance de la publication de Publicis Consultants, et ce précis d’énergie est tout sauf "neutre". Contrairement à ce que laisse entendre le président de Publicis Consultant ce précis défend l’intérêt des grandes compagnies d’énergie. Une opération de lobby classique en somme, où l’agence de com se met en avant seule pour masquer les commanditaires ou ceux qui ont intérêt à ce document.

      Ce précis est un plaidoyer pour le nucléaire et le gaz non conventionnel, alors que les énergies renouvelables sont présentées comme contraignantes et coûteuses. Développons les mais point trop et point trop vite, au nom du pouvoir d’achat des français.

      Comme on ne peut être résolument contre le développement des énergies renouvelables - il suffit de retarder leur émergence pour préserver ces intérêts - la publication est aussi pour l’efficacité énergétique (sans la chiffrer) et ne dit mot de la sobriété énergétique. Elle ne parle que du coût du kWh alors qu’il faudrait se préoccuper de la facture après les économies d’énergie et la sobriété. Bref, face à l’inflation énergétique, consommer moins mais c’est une pensée trop révolutionnaire. Ils sont sérieux à Publicis Consultants, ce ne sont pas les écolos de négaWatt...

      C’est un beau travail de vulgarisation pour défendre l’intérêt d’EDF, d’AREVA, de Total et quelques autres gros de l’énergie, qui prend le citoyen pour un gogo. La ficelle est un peu grosse...

     

    Accueil | Contact | Mentions légales | Espace privé | Statistiques du site
    Nombre de visiteurs 9984861

    47 visiteurs en ce moment

    | Site réalisé avec SPIP |un site CDURABLE online

    Agence MC Cdurable CDURABLE.com

    RSSfr

    Creative Commons License : Firefox


    __________________________________________
    Google
    Loading
      Maison
    La maison durable
      Cdurable.com
    Agir pour un monde durable