CDURABLE.info sélectionne, depuis 10 ans, l'essentiel à savoir de l'actualité du Développement Durable pour comprendre et agir en acteur du changement.
 
 
Développement Durable en action
Jeunes de plus de 14 ans, du 06 au 17 Août 2009 partipez au reboisement du Burkina Fasso

Un camp international qui allie reboisement, tourisme et sport : le CIFORTS été 2009

Une initiative proposé par le Club des Amis de la Nature de Ouagadougou pour lutter contre la desertification

dimanche 24 mai 2009

Imprimer Enregistrer au format PDF

Le Bureau Exécutif du CANO a l’honneur de vous faire part de son projet dénommé le Camp International de Formation Reboisement Tourisme et Sport « LE CIFORTS ETE 2009 » 2è Edition qui aura lieu du 06 au 17 Aout 2009 à DANO-DIEBOUGOU avec la participation d’environ 150 jeunes venus du Burkina Faso et d’ailleurs (Angleterre, France Sénégal, Suisse et Usa etc.)



 Burkina Fasso et environnement

Depuis plusieurs décennies en effet, la problématique de l’environnement se pose au regard du constat suivant :

Le changement climatique, la pollution et les déchets à chaque coin de rue, la perte ou la disparition totale de la biodiversité et des écosystèmes.
Ainsi à l’échelle internationale et nationale des efforts multiformes sont déployés par les Etats et les ONG et les acteurs de la société civile allant dans le sens de la protection de notre planète. (Rio en 1992, Johannesburg en 2002…). Hélas la situation de l’environnement ne s’est guère améliorée et pour cause la persistance du phénomène du changement climatique, les déchets plastiques, toxiques et dangereux, la pollution de l’air, la disparation inéluctable de certaines de nos forêts dans un proche avenir si rien est fait.
La protection de l’environnement est une mission très difficile car il faut des moyens de toutes sortes notamment financières humaines et techniques. Aussi d’ajouter que cette mission ne peut être l’œuvre d’un seul Etat encore moins d’un seul individu. Il s’agit donc d’une question globale qui nécessite une approche globale, une action collective car nous sommes tous responsables de l’état actuel de notre planète. En outre, notons que la situation géographique du BURKINA FASO n’est pas favorable car pays essentiellement sahélien, son taux de croissance démographique environ de 2.68% par an.
Il a un climat tropical de type soudano sahélien caractérisé par deux saisons, une saison pluvieuse et une saison sèche dont l’irrégularité et la mauvaise répartition des pluies entraînent la dégradation de l’environnement, des terres cultivables, des savanes, des forêts de faune en somme de notre écosystème.
Conséquence, d’aucuns diront que nous avons été damnés par dame nature.
Pourtant des potentialités existent et tous les espoirs ne sont pas perdus Que faire alors ?
Il faut non seulement une large information suivie de la participation des citoyens en vue d’un changement de mentalité ou de comportement intégrant l’écocitoyenneté dans les habitudes des uns et des autres et particulièrement de la jeune génération ; mais aussi et surtout des actions concrètes sur le terrain notamment les reboisements massifs et qualitatifs.
Enfin, des espoirs, la promotion et la valorisation de notre patrimoine culturel et touristique est et reste encore méconnue par nombreux citoyens qui pourtant suscite la curiosité des touristes étrangers.

Comment alors susciter la participation de cette jeune génération aux activités de reboisement et à la, promotion du patrimoine culturel burkinabè ?

 le Club des Amis de la Nature de Ouaga (CANO

C’est pourquoi, le Club des Amis de la Nature de Ouaga (CANO) qui est une association écologique et sociale œuvrant dans le domaine de la préservation de la nature, jumelé au Centre Berry Animation et Découvertes (CBAD) en France et membre du réseau international Nettoyons la Terre poursuit les objectifs suivants :
- Lutter contre les feux de brousse ; la coupe abusive du bois ; et la divagation des animaux ;
- Eradiquer les maux qui briment la protection de l’environnement ;
- Soutenir les six (06) engagements du Président du FASO ;
- Sensibiliser les populations aux risques et séquelles de la dégradation de la nature, milite favorablement pour une telle démarche.

Et pour répondre à cette problématique, le CANO au regard des différents partenariats avec d’autres associations notamment en France, aux USA et en Grande Bretagne, a décidé de lancer son projet dénommé le Camp International de Formation Reboisement Tourisme et Sport « LE CIFORTS 2009 » 2ère Edition qui aura lieu du 06 au 17 Aout 2009 à DANO-DIEBOUGOU avec la participation d’environ 150 jeunes venus du Burkina Faso et d’ailleurs.

 le Camp International de Formation Reboisement Tourisme et Sport Aout 2009

Le Camp International de Formation Reboisement Tourisme et Sport CIFORTS 2009 à Diébougou-Dano du 06 au 17 Août 2009.

Présentation de la région Diébougou :

Diébougou est situé dans la Région du Sud-Ouest du Burkina Faso, une des régions les plus favorisées du pays en raison de la forte pluviométrie. Excentré par rapport à Ouagadougou la capitale avec une distance de 317 kilomètres, le Chef lieu de la Commune est plus proche (135 Km) de Bobo-Dioulasso la capitale économique et deuxième grande ville du Pays et se situe à 75 Kms de Gaoua, Chef lieu de la Région du Sud Ouest.

Diébougou est située dans une région à relief monotone. Avec ses collines, tranche avec la monotonie de la Province. Ce relief donne une sorte de coquetterie à la localité et constitue un atout sur le plan touristique.
Diébougou a un climat de type sud -soudanien avec une saison de pluies de mai à septembre et une longue saison sèche d’octobre à avril.

Les sols les plus couramment rencontrés sont de deux types : argilo-sableux en surface et argileux en profondeur, sols généralement riches en base et de bonne qualité. Puis limonoargileux à argilo-limoneux en surface et argileux en profondeur avec une teneur en base moyenne.
La diversité de la végétation et sa richesse sont dues à la relative abondante pluviométrie et à la nature des sols. Les espèces les plus couramment rencontrées sont :
Au niveau des collines :( Parkia biglosa ou néré, Butyrospermum parkil ou karité,Terminalia avicennioides, acacias)
Diébougou est traversé principalement par le fleuve Bougouriba au Nord-est. L’écoulement de ses eaux vers le Ghana à travers le fleuve Mouhoun ne permet pas de répondre aux besoins en eaux des populations et du bétail pendant toute l’année.
Les ressources environnementales sont diversifiées.
Diébougou dispose ainsi, de ressources forestières assez significatives parmi lesquelles on peut
citer : la forêt villageoise de Naborgane ; la forêt communale de Diébougou ; la forêt classée de Nabéré ; des formations forestières isolées surtout le long de la Bougouriba ; la commune est également riveraine de la réserve de Bontioli.
Diébougou ne dispose pas de zone de chasse. Mais la proximité de la forêt classée de Nabéré et de la réserve de Bontioli favorise la présence de petits gibiers : le francolin, le lièvre, le singe, le céphalophe. On note également des mouvements d’éléphants, de même que la présence de crocodile dans le fleuve Bougouriba ainsi que dans le barrage de Bapla.
Diébougou dispose de potentialités halieutiques à travers le fleuve Bougouriba et le barrage de Bapla. Les espèces de poisson pêchées sont :
Les clarias (silures) ; le Lates niloticus (capitaine) ; les Cichlidae (Carpes).
Diébougou, dispose de quelques sites touristiques qui sont : l’habitat Dagara sis à Bapla et les grottes de l’armée Française à Diébougou inconnues.
La principale difficulté en ce qui concerne le sous secteur est l’absence d’information et de marketing en vue d’intéresser les nombreux étrangers qui transitent par la commune. Ce sont autant de raisons qui justifient le choix du présent site.

Présentation du CIFORTS :

Le CIFORTS aura pour objectifs de :
- Promouvoir le CANO sur le plan national et international ;
- Développer et raffermir les liens d’amitié et de solidarité entre les jeunes du Burkina et d’ailleurs ;
- Impliquer et responsabiliser davantage les jeunes sur la problématique de l’environnement ;
- Promouvoir le patrimoine et la culture burkinabé à travers la visite des différents sites touristiques notamment ; les grottes de l’armée Française à Diébougou.
- Rechercher des partenaires au profit des villes hôtes aux vues de leurs potentialités respectives à travers la réalisation de projets de développement durable ;
- Installer les structures provinciales ou locales du CANO en vue de coordonner et relayer les actions de l’association à l’échelle régionale.
- Former la relève et recruter de nouveaux membres au profit de l’association ;
- Susciter des vocations aux travers des activités, culturelles, sportives et de formations à venir ;
- Créer et développer des projets communs avec les associations partenaires.

BENEFICIAIRES DU PROJET

La commune de Diébougou et de Dano, la population et en particulier la jeunesse à travers le reboisement, les échanges culturels en passant par la formation des participants et des visites touristiques. En rappel, le CIFORTS 2009 regroupant plus de 150 jeunes d’ici et d’ailleurs du 06 au 17 Août 2009.

DESCRIPTION DU CANO ET RESPONSABLE DU PROJET

Le Club des Amis de la Nature de Ouagadougou CANO, crée par le Récépissé N° 95 0311 MAT/SG/DGAT/DLPAJ est une association à but non lucratif dont l’objectif essentiel est préservation de la nature, source de vie sur terre.
C’est dans le souci d’apporter sa modeste contribution au développement du Burkina Faso que l’association a entrepris les activités suivantes :
- Animations de conférences débats à la Chambre de Commerce du Burkina, conférencier Christophe Zougmoré du Ministère de l’Environnement et du Cadre de Vie ;
- Organisations de camp de reboisement du 07 au 13 Août1999 CIFORTS 1ère édition à Fada N’ Gourma avec le soutien des Ministères de la Culture et des Arts et de l’Environnement ;
- Tournoi de football (Toufoot) 1996/97 à Pissy secteur 17,
- Séminaire de formation et de sensibilisation au monastère de Koubri ;
- Journée de salubrité au Centre Médical (CMA) de Pissy et de et de sensibilisation sur le VIH/SIDA du 24 au 25 Mars 2007 ;
- Manifestations culturelles (Arbre d’Honneur) 2008.

Le projet sera conduit sous la responsabilité de son président, Martial T Somdah, Spécialiste en Droit International de l’Environnement. Les membres du Bureau Exécutif National et Régional, le comité d’organisation, les membres d’honneur dont le Président d’honneur, Monsieur Célestin ZALLE, ancien Directeur National de la BCEAO, Madame Suzanne Yaméogo Marraine, au Système des Nations Unies en Haïti et Madame Devour SOME Conseillère Régionale de Dano, et des partenaires internationaux du Centre Berry Animation et Découvertes , des membres du réseau Nettoyons la Terre, des partenaires financiers accompagneront l’association dans la mise en œuvre effective dudit projet. Enfin de noter que l’association est à sa seconde expérience de travail.

  Conditions de participation et inscription :

- Être âgé de 14 ans au moins

- Remplir le formulaire d’inscription en ligne avec les informations demandées et/ou le transmettre par la poste à l’adresse 02 BP 5267 Ouaga 02 Burkina Faso

- Verser les droits de participation de 45 Euros (sur place au Burkina Faso)

Date limite d’inscription et/ou réservation

31 Juillet 2009 à 17 heures

cano095@yahoo.fr

cano095@hotmail.fr

00226 50 46 09 94

Article lu 1774 fois



 

Accueil | Contact | Mentions légales | Espace privé | Statistiques du site
Nombre de visiteurs 10279814

28 visiteurs en ce moment

| Site réalisé avec SPIP |un site CDURABLE online

Agence MC Cdurable CDURABLE.com

RSSfr

Creative Commons License : Firefox


__________________________________________
Google
Loading
  Maison
La maison durable
  Cdurable.com
Agir pour un monde durable