CDURABLE.info sélectionne, depuis 10 ans, l'essentiel à savoir de l'actualité du Développement Durable pour comprendre et agir en acteur du changement.
 
 
Développement Durable en débat

Analyse du projet de loi Grenelle de l’environnement

les positions de la Fondation Nicolas Hulot

vendredi 6 juin 2008
Posté par Cyrille

Imprimer Enregistrer au format PDF

Le 30 avril dernier, le gouvernement a rendu public le projet de loi relatif à la mise en oeuvre du Grenelle de l’Environnement qui donne un statut juridique à ce processus. Si, sur le quantitatif, ce projet de loi reflète le consensus qui s’est dégagé parmi les acteurs du Grenelle en octobre 2007, nous avons relevé des manques qualitatifs importants. Certaines mesures parmi les plus « structurantes » ont été affaiblies ou ne sont pas dans le texte. Au-delà de l’analyse de la loi, nous sommes inquiets sur les délais de mise en oeuvre des décisions du Grenelle. La loi de programmation devait être discutée au Parlement en juin. Il est aujourd’hui question de repousser cette échéance à l’automne. Si la réponse à la crise écologique constitue réellement une priorité pour le gouvernement, il nous est impératif d’entrer dans le concret le plus rapidement possible.



A l’occasion de la publication du projet de loi de programmation Grenelle, la Fondation
Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme a souhaité dresser un point d’étape sur le
processus du Grenelle qui a commencé il y a près d’un an. C’est l’objet de ce document.
Dans une première partie assez courte, nous situons la loi de programmation Grenelle
dans le cadre de l’ensemble du processus et nous en dressons une analyse globale.
Dans la deuxième partie, nous présentons les principales demandes de la Fondation
Nicolas Hulot à mettre en oeuvre pour que la loi de programmation Grenelle soit conforme
au consensus du Grenelle.
Dans la dernière partie, plus technique, nous analysons en détail certaines des
thématiques de la loi de programmation Grenelle.
Notre analyse se fonde sur le compromis qui s’est dégagé entre les acteurs ayant
participé aux tables rondes finales d’octobre 2007. Elle examine la traduction de cet
accord dans la loi, sa fidélité ou ses manques. Il s’agit donc d’une analyse par rapport aux
propositions du Grenelle et non pas au regard de la totalité du programme que portent les
organisations écologistes, en particulier les propositions qui étaient contenues dans le
Pacte écologique.
Tous les textes utilisés pour cette analyse sont précisés dans la bibliographie en fin de
rapport.

Grenelle de l’environnement : satisfactions et préoccupations

par Nicolas Hulot

En octobre 2007, au terme d’un processus démocratique innovant, réunissant dans une
même démarche l’Etat et de nombreux acteurs représentatifs de la société française, le
Grenelle de l’environnement a ouvert des issues partielles mais fortes vers la mutation de
nos modes de production et de consommation.
Fin avril 2008, le gouvernement a rendu public le projet de loi de programmation
Grenelle qui donne un statut juridique au processus
. Cette loi devait être discutée au
Parlement en juin. Il est aujourd’hui question de repousser cette échéance à l’automne. Il
aura donc fallu près d’un an pour traduire dans la loi les conclusions des tables rondes
d’octobre 2007
qui reflétaient, pourtant, un consensus parmi les acteurs sur la direction à
prendre. L’adoption de la loi en juin donnerait un signal positif à nos partenaires européens,
à la veille de la présidence française de l’Union européenne.
Si la réponse à la crise écologique est une priorité du gouvernement, pourquoi faut-il
tant de temps pour entrer dans le concret ?
Ces délais dans la mise en oeuvre du
Grenelle sont d’autant plus préoccupants qu’on assiste, aujourd’hui, à une spectaculaire
convergence des crises. Hausse du prix du pétrole, raréfaction des ressources,
déséquilibre climatique aggravé, tensions sur la production alimentaire, déclin de la
biodiversité se conjuguent pour ouvrir un épisode historique susceptible de déstabiliser
l’économie mondiale et de provoquer des conséquences sociales dramatiques dont, déjà,
certains effets apparaissent. La crise écologique globale est bel et bien là et se combine
avec la crise sociale.
Indépendamment des questions de calendrier, la loi de programmation Grenelle présente
une somme d’objectifs et d’engagements significatifs
pour répondre à l’impératif
écologique. Sur le quantitatif, cette loi reflète le consensus qui s’est dégagé parmi les
acteurs du Grenelle en octobre dernier. Est-ce suffisant ? Non pour deux raisons.
Certaines des mesures les plus "structurantes" ont été affaiblies ou ont disparu de la
loi
. C’est le cas par exemple, de la fiscalité écologique avec la mise en place d’une
Contribution Climat Energie ou de l’opposabilité de la nature aux grands projets
d’infrastructures. De ce point de vue, la loi de programmation doit être amendée à la
hausse par le Parlement
.
Les contraintes s’aggravent à mesure que la crise s’approfondit. Elles obligent à opérer des
choix qui ne peuvent plus se limiter à des mesures incitatives. Or la loi de programmation
hésite à entrer dans le dur. Elle se refuse à appuyer ses choix par des mesures
dissuasives. De ce point de vue, la loi de programmation manque de normes et de
régulation.
Enfin, loin d’être un aboutissement, la loi de programmation n’est qu’une première
étape dans la mise en oeuvre
. Elle sera suivie d’autres lois précisant les objectifs
intermédiaires, les outils et les financements ainsi que de décrets d’application. Combien
de temps faudra-t-il pour que tous les textes de mise en oeuvre du Grenelle de
l’Environnement soient adoptés ? Il est fondamental que cela soit fait avant la fin de
l’année de façon à entrer dans le concret dès 2009.

SOMMAIRE

PARTIE 1 : Point de vue général sur le processus et sur la loi
de programmation Grenelle

PARTIE 2 : Les six principales demandes de la Fondation Nicolas Hulot
pour que la loi soit conforme au consensus du Grenelle

PARTIE 3 : Analyse détaillée des écarts entre la loi de programmation
Grenelle et le consensus d’octobre 2007

ANNEXE 1 : Les grandes étapes du processus du Grenelle

ANNEXE 2 : Bibliographie

Article lu 2624 fois



 

Accueil | Contact | Mentions légales | Espace privé | Statistiques du site
Nombre de visiteurs 10429980

59 visiteurs en ce moment

| Site réalisé avec SPIP |un site CDURABLE online

Agence MC Cdurable CDURABLE.com

RSSfr

Creative Commons License : Firefox


__________________________________________
Google
Loading
  Maison
La maison durable
  Cdurable.com
Agir pour un monde durable