CDURABLE.info sélectionne, depuis 10 ans, l'essentiel à savoir de l'actualité du Développement Durable pour comprendre et agir en acteur du changement.
 
 
Développement Durable en débat > Elections présidentielles

10 candidats s’engagent publiquement pour l’écologie

mercredi 31 janvier 2007
Posté par Cyrille

Imprimer Enregistrer au format PDF

Devant un parterre d’ONG, de journalistes et de personnalités réunis au Musée des Arts premiers, 10 candidats aux élections présidentielles se sont succédés pour signer le Pacte écologique de Nicolas Hulot. Tous ont bénéficié de 15 minutes pour officialiser leurs engagements et expliquer les grandes mesures qu’ils promettent d’appliquer.



Nicolas Hulot ne boudait pas son plaisir. L’animateur a réussi son pari, celui de « convoquer » 10 candidats à l’élection présidentielle pour leur faire solennellement et publiquement signer un pacte dont les conséquences sur la société –s’il est bien appliqué- devraient être considérables. « Ces signatures ne sont pas l’aboutissement de mon action », s’est empressé de souligner Nicolas Hulot. « Elles constituent un départ, un socle à partir duquel les candidats devront agir ». Et à partir duquel les ONG vont pouvoir peser, aurait-il pu ajouter.

Première à passer, Ségolène Royal a promis « de faire de la France le pays de l’excellence environnementale ». La candidate du PS s’est donné comme priorité la lutte contre le changement climatique, au moyen d’un plan ambitieux pour les énergies renouvelables, l’habitat et les transports. "Il va falloir faire des choix difficiles », a-t-elle annoncé. « Je suis prête à faire ces choix car je sais qu’ils sont indispensables". Ségolène Royal s’est par ailleurs engagée, comme la majorité des autres candidats, à mettre en place une taxe carbone, et a annoncé une réforme de la fiscalité écologique. Elle créera le poste de vice 1er ministre chargé du développement durable comme le demande le pacte de Nicolas Hulot. « L’environnement est une opportunité économique et non une contrainte, il permettra de créer de nouveaux services et de nouveaux emplois », a-t-elle ajouté, avant de conclure en affirmant que son programme constitue « un projet alternatif de civilisation ». François Bayrou s’est lui aussi prononcé pour la création d’un poste de vice 1er ministre chargé du développement durable, « indispensable pour conseiller le gouvernement dans ses choix et avoir une vision à long terme ». Le candidat de l’UDF estime par ailleurs que « le réchauffement climatique est une question politique » et que « le président devra avoir l’obsession d’imposer cette préoccupation à la communauté internationale ». Défendant la taxe carbone, il a souligné son rôle « stratégique, permettant à chaque consommateur de s’impliquer », à condition « d’y préparer les citoyens à l’avance ». Enfin, il s’est prononcé pour une agriculture « de qualité », équitable au plan international. « La façon dont nous avons traité l’Afrique en matière agricole est criminel », a-t-il ajouté.

Suite de l’article sur le site www.novethic.fr

 A quoi servent les ecolos ?, France 2, Mots Croises 22/01/07

Yves Calvi reçoit :

- Corinne LEPAGE
Candidate à l’élection présidentielle, Présidente de CAP21, Ancienne Ministre de l’Environnement

- Noël MAMERE
Député de Gironde, Maire de Bègles (Les Verts)

- Michel BARNIER
Conseiller politique de Nicolas Sarkozy (UMP), ancien Ministre de l’Environnement

- Bruno REBELLE
Conseiller environnement - développement durable de Ségolène Royal

- Nicolas VANIER
Réalisateur des films « Le dernier Trappeur » et « l’Odyssée sibérienne »

- Pierre RADANNE
Expert, Ancien Président de l’Agence gouvernementale De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME)

Accès a la vidéo de l’emission

 Ecologie : les candidats ont passé leur grand oral

C’est une première dans la vie politique française. Mercredi matin, au Musée du quai Branly à Paris, dix candidats à la présidentielle se sont engagés solennellement en matière environnementale, en signant le Pacte écologique de Nicolas Hulot. Le 22 janvier dernier, l’animateur de télévision avait annoncé qu’il ne se lancerait pas dans la course à l’Elysée, mais avait ajouté que la plupart des candidats signeraient sa charte lors d’un rassemblement à Paris. C’est désormais chose faite.

A la tribune du Musée des Arts Premiers, le ton était grave. En introduction, Nicolas Hulot a d’abord rappelé que l’heure n’était plus "à la symbolique". Pour ensuite se féliciter néanmoins de la prise de conscience des candidats en matière d’écologie. "Nous n’allons pas bouder notre satisfaction de réunir en un même lieu les dix candidats à la présidentielle qui ont signé le Pacte", a ainsi tenu à souligner le militant de l’environnement.

Des approches différentes selon les candidats

Ségolène Royal s’est exprimée la première devant les citoyens et ONG signataires de la charte, réunis pour l’occasion. La candidate socialiste a affirmé avec véhémence sa "détermination à faire de la France, le pays de l’excellence environnementale" et plaidé essentiellement pour l’efficacité énergétique et le développement des énergies renouvelables décentralisées. Dominique Voynet s’est, elle, dite favorable à un remplacement du nucléaire, "pas du jour au lendemain mais sur 30 ans". La candidate des verts a tenu par ailleurs à souligner que "l’énergie la moins chère, la moins polluante et la moins dangereuse c’est celle qu’on n’a pas consommée".

Quant à Nicolas Sarkozy, qui achevait la série d’allocutions, il a formé le souhait de dépasser le clivage droite-gauche en matière d’écologie. Après avoir émis des réserves sur la création d’un poste de vice-Premier ministre chargé de ces questions, il a expliqué que seule l’économie de marché était à même de répondre aux défis environnementaux à venir. De son côté, François Bayrou a, au contraire, validé la mise en place de cette fonction de vice-Premier ministre. "Les impératifs du climat nécessitent une action de long terme alors que l’action gouvernementale relève du court terme. Il est donc essentiel d’installer au coeur de l’Etat quelqu’un dont la mission sera d’avoir une vision de long terme", a-t-il déclaré.

Loin des polémiques de campagne, Nicolas Hulot a conclu la séance par un message en forme d’avertissement. La préservation de l’environnement "n’est pas un enjeu parmi d’autres, c’est un enjeu universel", a ainsi lancé l’initiateur du Pacte écologique.

Pour en savoir plus :

Video : Pacte ecologique : la declaration de Segolene Royal 31/01/07...

Video : Pacte ecologique : la declaration de Francois Bayrou 31/01/07...

Video : Pacte ecologique : la declaration de Nicolas Sarkozy 31/01/07...

Video : Le commentaire politique de Christophe Barbier 31/01/07...

 REVUE DE PRESSE :

AFP / LE MONDE : Les candidats en rangs serrés derrière Nicolas Hulot

RTL : Rendez-vous avec Hulot

LE FIGARO : Nicolas Hulot, président d’un jour

NOUVEL OBSERVATEUR / Associated Press : Dix candidats signent le pacte écologique de Nicolas Hulot

20 MINUTES : Devant Hulot, dix professions de foi vertes

CHRETIENTE INFO : Présidentielles : 10 candidats défilent devant Hulot

FRANCE BOURSE : Dix bons élèves devant le "professeur" Nicolas Hulot

L’EXPRESS : Merci Nicolas !, L’édito vidéo de Christophe Barbier

LIBERATION : Les principaux prétendants ont confirmé hier leur adhésion au Pacte écologique.

Article lu 1826 fois



 

Accueil | Contact | Mentions légales | Espace privé | Statistiques du site
Nombre de visiteurs 10602961

58 visiteurs en ce moment

| Site réalisé avec SPIP |un site CDURABLE online

Agence MC Cdurable CDURABLE.com

RSSfr

Creative Commons License : Firefox


__________________________________________
Google
Loading
  Maison
La maison durable
  Cdurable.com
Agir pour un monde durable