CDURABLE.info sélectionne, depuis 10 ans, l'essentiel à savoir de l'actualité du Développement Durable pour comprendre et agir en acteur du changement.
 
 
La maison durable

Rénovation toiture : en tuiles ou en ardoises, une priorité

vendredi 23 février 2018.
Imprimer

La rénovation de la toiture constitue un impératif pour garantir l’étanchéité ; la réfection est plus lourde et permet de renforcer l’isolation thermique. Nous vous expliquons les différences.

 Comment rénover une toiture en ardoises ?

La toiture constitue l’élément le plus important dans une habitation. Elle protège des intempéries et doit limiter au maximum les déperditions de chaleur. Il est donc important de la nettoyer régulièrement. Parfois, la rénovation de toiture sera nécessaire.

 Des différences entre la réfection et la rénovation de toiture

Une toiture en mauvais état entraîne des dommages importants sur l’habitation. En l’absence d’un nettoyage et d’un entretien adapté et régulier, des tuiles peuvent se décaler voire tomber. C’est d’autant plus vrai avec les ardoises, dont le principe de fixation constitue un point délicat (au contraire des tuiles autobloquantes).

Les trous dans le toit permettent à la chaleur de sortir (déperditions thermiques) et à la pluie et à l’air d’entrer (infiltrations). On estime que 30% des pertes de chaleur du logement sont dues au toit. Outre l’augmentation des dépenses énergétiques, cela détériore le revêtement intérieur des murs avec l’apparition de moisissure.

Sachez qu’il existe une différence entre la réfection et la rénovation de toiture. Cela tient au degré de détérioration et au type de travaux qu’on souhaite effectuer.

Il existe un crédit d’impôt pour la réfection de toiture, notamment du point de vue de l’isolation thermique.
- Cliquez sur le lien pour en savoir plus sur la réfection de toiture.

 La rénovation de la toiture en ardoise

La rénovation de toiture consiste en des opérations de petite à moyenne envergure. Généralement, il s’agit d’un nettoyage du revêtement et d’assurer l’étanchéité du toit.

Cela se passe en trois étapes :

- 1. Démoussage
- 2. Repositionnement ou remplacement des ardoises endommagées
- 3. Traitement hydrofuge

La première étape est très importante : en effet la mousse réduit les performances du revêtement. En s’accumulant à certains endroits, elle peut occasionner des flaques d’eau ou des retenues de neige trop importantes. Cela fragilise la charpente située en-dessous. Fort heureusement, sur les ardoises la mousse et le lichen s’enlèvent plus aisément que sur les tuiles.

Le démoussage s’effectue de trois manières :

Brossage manuel : c’est le plus long mais aussi le plus respectueux pour les ardoises, avec une brosse dure et de l’eau. Attention ! ne pas utiliser d’eau de javel et de produit corrosif.
Le nettoyage à haute pression : plus rapide, il est cependant déconseillé car on peut facilement décrocher une ardoise
Le traitement chimique : on applique le désherbant et fongicide au pinceau ou en la vaporisant.

Pour la deuxième étape, il suffit de repérer les zones endommagées puis d’effectuer les réparations nécessaires. On effectue cette opération après le démoussage car la mousse peut masquer des problèmes.

Enfin, on applique un traitement hydrofuge qui renforce l’étanchéité de la toiture. En effet, l’ardoise est un matériau poreux, en tout cas pas totalement étanche. Ce produit va la protéger en appliquant une espèce de vernis translucide. De cette manière, la rénovation de toiture est efficace.

 La réfection

La réfection de toiture s’avère plus lourde. On l’emploie quand les dégâts à la structure sont importants : remplacement de solives, de poutres, grande quantité de tuiles endommagées. La réfection c’est aussi les opérations d’isolation de la toiture, notamment dans une optique de développement durable.

L’isolation thermique dans la toiture, sous les rampants, s’avère la plus performante car elle supprime également les ponts thermiques, contrairement à une isolation par l’intérieur. Elle est réalisée au moyen de panneaux porteurs (panneaux sandwichs, caissons chevronnés ou procédé Sarking). Ils se posent sur la structure de la charpente, sous les tuiles.

Si votre habitation possède un toit plat, il peut être intéressant d’opter pour la végétalisation. En effet, non seulement elle lutte contre le ruissellement, mais en plus l’épaisseur de plantes et de terre renforce l’isolation.

Une déclaration de travaux doit être effectuée en mairie, que ce soit pour une réfection à l’identique ou une modification de l’aspect du toit.


 

Accueil | Contact | Mentions légales | Espace privé | Statistiques du site
Nombre de visiteurs 10925595

34 visiteurs en ce moment

| Site réalisé avec SPIP |un site CDURABLE online

Agence MC Cdurable CDURABLE.com

RSSfr

Creative Commons License : Firefox


__________________________________________
Google
Loading
  Maison
La maison durable
  Cdurable.com
Agir pour un monde durable