CDURABLE.info sélectionne, depuis 10 ans, l'essentiel à savoir de l'actualité du Développement Durable pour comprendre et agir en acteur du changement.
 

Calendrier

2016-12-07 14:22:44
« décembre 2016 »
L M M J V S D
 
 
Développement Durable en débat

Quelles priorités pour l’agriculture de demain ? Le point de vue de l’INRA

mardi 24 janvier 2012.
Imprimer envoyer l'article par mail

En 2050, la population mondiale atteindra 9 milliards d’hommes. La production agricole devra augmenter pour répondre aux besoins mondiaux, et ce dans un contexte de changement climatique. Cependant, l’agriculture influe sur le changement climatique et ce de différentes façons : elle est la source d’importantes émissions de gaz à effet de serre (GES) à travers l’utilisation inappropriée d’engrais, et la déforestation notamment. Une agriculture visant à réduire les émissions de GES, préserver les ressources naturelles et l’environnement, et assurer une sécurité alimentaire mondiale est à promouvoir. Marion Guillou, présidente de l’Institut National de la Recherche Agronomique (Inra), en collaboration avec des membres d’une commission indépendante internationale exposent dans Science le 20 janvier 2012 leurs priorités pour une agriculture favorable à la politique climatique.

Depuis quelques années, le changement climatique a eu un impact important sur la sécurité alimentaire. Les sécheresses et les inondations ont été extrêmes dans certaines régions du monde. En y associant une pauvreté déjà existante, des conflits et des prix très favorables, cela conduit à des épisodes de famines plus fréquents. La Commission sur l’agriculture durable et le changement climatique, créée à l’initiative du Groupe consultatif sur la recherche internationale en agriculture (CGIAR), a produit des recommandations afin de répondre à ces défis.

Avant la dernière Conférence des Parties (COP-17) de la Convention-cadre des Nations Unies sur le changement climatique (UNFCCC) qui s’est déroulée à Durban fin 2011, la Commission a publié ses premières conclusions à l’intention des décideurs. Entre autres, l’intégration de la sécurité alimentaire et de l’agriculture durable dans les politiques nationales et internationales ; l’augmentation de l’investissement pour l’agriculture ; l’intensification durable de la production agricole tout en diminuant les émissions et autres impacts environnementaux ; la réduction des pertes et gaspillages à tous les stades de la chaine d’approvisionnement…

Pendant la conférence de Durban, le « Durban Platform for Enhanced Action » a été adopté, qui pose un cadre légal pour la réduction des émissions de GES d’ici 2015, et où il a été question d’agriculture. Les auteurs de l’article rapportent que cette avancée réelle mais trop modeste peut s’expliquer par diverses inquiétudes de la part des gouvernements. En effet, les régions du monde sont affectées de manière différente par le changement climatique. Les auteurs remarquent également que l’adaptation au changement et la réduction des GES sont traitées séparément au sein de la Convention, ce qui perturbe les opportunités pour discuter d’agriculture alors qu’elle offrirait des perspectives dans les deux domaines. Enfin, pour certains pays les changements à apporter sont trop conséquents pour les formaliser dans un accord.

En regard des conclusions de Durban, les auteurs de l’article ont identifié des priorités pour l’avenir. « En développant la connaissance des pratiques agricoles qui apportent de multiples bénéfices et celle du lien entre agriculture et la forêt, les scientifiques peuvent faire une contribution majeure à ces initiatives ». Les auteurs suggèrent que le Fond Vert pour le Climat pourrait aussi servir à l’investissement dans l’agriculture intégrée en vue d’une adaptation et d’une réduction des GES. Des plans d’action à l’échelle nationale sont également nécessaires. Les auteurs appellent de leurs voeux un programme de travail et des accords sur l’agriculture, l’adaptation au changement climatique et la réduction des émissions de GES, à la prochaine conférence COP-18 au Qatar.

Réferences :

J. R. Beddington, M. Asaduzzaman, M. E. Clark, A. Fernández Bremauntz, M. D. Guillou, D. J. B. Howlett, M. M. Jahn, E. Lin, T. Mamo, C. Negra, C. A. Nobre, R. J. Scholes, N. Van Bo, J. Wakhungu. What Next for Agriculture After Durban ? Policy Forum, Science. January 20, 2012. DOI : 10.1126/science.1217941


Voir en ligne : Source : INRA.fr


 

Accueil | Contact | Mentions légales | Espace privé | Statistiques du site
Nombre de visiteurs 9977707

56 visiteurs en ce moment

| Site réalisé avec SPIP |un site CDURABLE online

Agence MC Cdurable CDURABLE.com

RSSfr

Creative Commons License : Firefox


__________________________________________
Google
Loading
  Maison
La maison durable
  Cdurable.com
Agir pour un monde durable