CDURABLE.info sélectionne, depuis 10 ans, l'essentiel à savoir de l'actualité du Développement Durable pour comprendre et agir en acteur du changement.
 

Calendrier

2016-12-09 07:41:04
« décembre 2016 »
L M M J V S D
 
 
Planète - Contribution Ecologique

Journée mondiale des oiseaux migrateurs : l’envol de l’écotourisme dans le cadre d’une économie verte

vendredi 11 mai 2012.
Imprimer envoyer l'article par mail

L’observation des oiseaux peut contribuer à l’envol de l’écotourisme dans le cadre d’une économie verte. La Journée mondiale des oiseaux migrateurs 2012 met en avant les multiples bénéfices qui résultent de la sauvegarde des habitats des oiseaux.

Bar-tailed Godwit, © Sue Tranter/rspb-images.comLes oiseaux migrateurs font partie des animaux qui entreprennent les voyages les plus risqués, parcourant souvent des milliers de kilomètres au cours de leurs migrations. À présent, les adeptes de plus en plus nombreux de ces aventuriers ailés offrent des opportunités économiques grâce au tourisme durable.

Les 12 et 13 mai 2012, les bénéfices économiques résultant de la sauvegarde des oiseaux migrateurs constitueront l’un des principaux thèmes des célébrations qui marqueront la Journée mondiale des oiseaux migrateurs (JMOM).

Avec le slogan Les oiseaux migrateurs et les hommes – ensemble au fil du temps, la JMOM soulignera également le rôle culturel et environnemental essentiel que jouent les oiseaux.

De nombreuses régions reconnaissent à présent le potentiel économique du tourisme lié aux oiseaux face à l’intérêt croissant d’un public toujours plus large.

Par ailleurs, les tour-opérateurs spécialisés dans les oiseaux pratiquent de plus en plus un écotourisme durable et socialement responsable, tout en utilisant les biens et services locaux ou en soutenant des projets de conservation locaux.

En effet, le Rapport sur l’économie verte du PNUE montre que les dépenses mondiales dans tous les domaines de l’écotourisme augmentent environ six fois plus que le taux de croissance du secteur.

Journée mondiale des oiseaux migrateurs 2012

Selon une étude du Service en charge de la pêche et de la faune des États-Unis (USFWS), la valeur économique annuelle générée par les observateurs d’oiseaux (ou « birders » en anglais) et d’autres animaux sauvages est d’environ 32 milliards de dollars par an rien qu’aux États-Unis. Ce montant correspond au PIB du Costa Rica qui est, par coïncidence, une destination populaire pour les observateurs d’oiseaux américains.

En Écosse, la Société royale pour la protection des oiseaux (RSPB : Royal Society for the Protection of Birds) a découvert en 2011 que les touristes qui souhaitaient voir les pygargues à queue blanche sur l’île de Mull dépensaient à eux seuls 5 à 8 millions de livres sterling (8 à 12 millions de dollars) par an.

Chaque année, ces dépenses financent l’équivalent d’au moins 110 emplois à plein temps (4 pour cent des emplois en Écosse sont associés au tourisme lié à la faune sauvage). Les bénéfices économiques générés par les pygargues à queue blanche de l’île de Mull ont plus que triplé depuis 2005.

« L’observation des oiseaux joue un rôle croissant important dans le secteur du tourisme et engendre des bénéfices économiques directs et indirects pour de nombreux pays et communautés, également parmi les pays en développement. L’observation des animaux sauvages attire tous types de personnes et les occasions de participer à ce genre d’activité sont et devraient être de plus en plus un facteur dans le choix de vacances des touristes de nos jours », a déclaré Elizabeth Maruma Mrema, Secrétaire exécutive par intérim de la Convention sur la Conservation des espèces migratrices appartenant à la faune sauvage (CMS).

AEWA - MOP5La Journée mondiale des oiseaux migrateurs est organisée par la CMS et l’Accord sur la conservation des oiseaux d’eau migrateurs d’Afrique-Eurasie (AEWA), deux traités intergouvernementaux sur les animaux sauvages gérés par le Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE). BirdLife International, Wetlands International et le Secrétariat du Partenariat sur l’itinéraire aérien Asie orientale/Australasie (EAAFP) font également partie des principaux partenaires de cette campagne internationale.

La CMS et AEWA rassemblent des gouvernements et autres parties prenantes afin de traiter les menaces auxquelles sont confrontés les oiseaux et autres animaux migrateurs. L’un des points clés consiste à sensibiliser les populations locales et à les impliquer dans la sauvegarde des espèces menacées d’extinction. Elles forment des guides touristiques, fournissent des logements, des moyens de transport et les infrastructures nécessaires. En outre, les populations locales peuvent s’impliquer dans un suivi sur le long terme, ce qui est crucial pour élaborer une stratégie de conservation efficace.

« L’échelle des problèmes et les actions nécessaires pour inverser la destinée de nos oiseaux migrateurs sont intimidantes, mais la collaboration internationale offre les meilleures chances d’atteindre une conservation efficace de ces espèces », a affirmé Dr Marco Lambertini, président de BirdLife. « La Journée mondiale des oiseaux migrateurs est l’occasion de nous éloigner un peu des problèmes et sujets qui préoccupent tous ceux qui travaillent à la conservation des oiseaux migrateurs et de nous rappeler que la migration des oiseaux est un miracle qui devrait être célébré non pas un seul jour par an, mais tous les jours. »

Les évènements qui marqueront cette JMOM 2012 se tiendront dans 70 pays et incluront des festivals des oiseaux, des programmes éducatifs, des présentations, des projections de films et des excursions ornithologiques, le tout organisé par des centaines de bénévoles et d’organisations. La JMOM est l’occasion à la fois de célébrer le phénomène de la migration des oiseaux et d’entreprendre des actions collectives afin de sensibiliser le public sur certaines des menaces auxquelles les oiseaux migrateurs doivent faire face.

« La conservation des oiseaux migrateurs présente un défi de taille car leur migration annuelle s’étend souvent sur plusieurs pays, chacun gouverné par sa propre juridiction et possédant sa propre stratégie nationale de conservation. AEWA a été créé afin de rassembler les gouvernements en vue de faciliter la coordination internationale en matière de conservation des oiseaux d’eau migrateurs parmi les nombreux pays qui font partie de la voie de migration d’Afrique-Eurasie », a déclaré Mme Mrema.

La Journée mondiale des oiseaux migrateurs sera suivie peu de temps après par une conférence intergouvernementale d’AEWA sur les oiseaux d’eau migrateurs, qui se tiendra du 14 au 18 mai à La Rochelle, en France. La 5ème Réunion des Parties d’AEWA sera ciblée sur les zones humides, en particulier sur leur rôle en tant qu’habitat vital pour les oiseaux migrateurs et les hommes, en tant que fournisseur d’autres services importants pour les écosystèmes et en tant que source de moyens de subsistance pour les communautés, surtout en Afrique.

La réunion d’AEWA est organisée par le gouvernement de France et aura pour thème Les oiseaux d’eau migrateurs et les hommes – des zones humides en partage.

« La Journée des oiseaux migrateurs 2012 souligne le fait que les oiseaux migrateurs et les hommes ont toujours été étroitement liés et que les oiseaux migrateurs continuent de nos jours à jouer un rôle culturel, esthétique et économique important dans la vie des hommes à travers le monde. La prochaine réunion intergouvernementale d’AEWA sera ciblée sur les habitats que nous partageons, tels que les zones humides. Il est crucial que les gouvernements se servent de cette réunion pour continuer à faire tout leur possible pour collaborer à la sauvegarde, au maintien et, le cas échéant, à la restauration d’habitats de haute qualité et pour commencer à lier la conservation des oiseaux migrateurs au développement et aux moyens de subsistances humains à l’échelle des voies de migration », a affirmé Dr. Marco Barbieri, Secrétaire exécutif par intérim d’AEWA.

 Journée mondiale des oiseaux migrateurs

La campagne 2012 de la Journée mondiale des oiseaux migrateurs a été rendue possible grâce à une partie de la contribution volontaire du Ministère fédéral allemand de l’Environnement, de la conservation de la nature et de la sûreté nucléaire aux Secrétariats de la CMS et d’AEWA.

Lancée en 2006, la Journée mondiale des oiseaux migrateurs est une campagne annuelle soutenue par les Nations Unies et consacrée à la célébration des oiseaux migrateurs et à la promotion de leur conservation dans le monde entier.

Pour de plus amples renseignements et pour un aperçu de tous les évènements enregistrés pour la Journée mondiale des oiseaux migrateurs, consultez la Carte des évènements mondiaux :

- www.worldmigratorybirdday.org/events

12-13 mai 2012 - Jounée Mondiale des oiseaux migrateurs

 Convention sur la conservation des espèces migratrices appartenant à la Faune Sauvage

PNUE - UNEP 40 ans !La Convention sur la Conservation des espèces migratrices appartenant à la faune sauvage (PNUE/CMS) travaille pour la conservation d’un ensemble varié d’animaux migrateurs en danger d’extinction dans le monde entier au travers de négociations et de la mise en place d’accords et de plans d’action. La CMS est une convention en pleine expansion et avec une importance spéciale du fait de son expertise en matière d’espèces migratrices. Aujourd’hui, 116 pays font partie de la Convention.

- Pour de plus amples renseignements, rendez-vous sur : www.cms.int

Accord sur la conservation des oiseaux d’eau migrateurs d’Afrique-Eurasie (AEWA)

L’Accord sur la conservation des oiseaux d’eau migrateurs d’Afrique-Eurasie (AEWA) est un traité intergouvernemental développé sous l’égide de la CMS et dédié à la conservation des oiseaux d’eau migrateurs utilisant les voies de migration d’Afrique-Eurasie. L’Accord couvre 255 espèces d’oiseaux qui dépendent écologiquement des zones humides au moins pour une partie de leur cycle annuel. Le traité couvre une vaste zone géographique comprenant l’Europe, l’Afrique, le Moyen-Orient et certaines parties d’Asie et du Canada. Aujourd’hui, 65 des 118 pays de cette zone sont des parties contractantes à l’Accord.

 Liens

- Cinquième Réunion des Parties à l’AEWA (MOP5) 14–18 mai 2012, La Rochelle, France

- Le Programme des Nations Unies pour l’Environnement

- Journée mondiale des oiseaux migrateurs (site officiel)

- Coup de projecteur sur les voies de migration avec BirdLife International


 

Accueil | Contact | Mentions légales | Espace privé | Statistiques du site
Nombre de visiteurs 9981005

62 visiteurs en ce moment

| Site réalisé avec SPIP |un site CDURABLE online

Agence MC Cdurable CDURABLE.com

RSSfr

Creative Commons License : Firefox


__________________________________________
Google
Loading
  Maison
La maison durable
  Cdurable.com
Agir pour un monde durable