CDURABLE.info sélectionne, depuis 10 ans, l'essentiel à savoir de l'actualité du Développement Durable pour comprendre et agir en acteur du changement.
 

Calendrier

2016-12-03 21:46:27
« décembre 2016 »
L M M J V S D
 
 
Consommer responsable

Du Brésil aux rayons des supermarchés : enquête sur les filières conventionnelles et équitables du jus d’orange

mardi 24 novembre 2015.
Imprimer envoyer l'article par mail

Peuples Solidaires et le mouvement FAIR[e] un monde équitable, en partenariat avec la Plate-Forme pour le Commerce Equitable, publient deux rapports sur la filière européenne du jus d’orange des champs du Brésil jusqu’aux rayons des supermarchés. Peuples Solidaires, dans le cadre de la campagne Caddi[E]thique, dénonce ainsi les conditions de travail indécentes pour les cueilleurs-ses d’oranges tandis que le mouvement FAIR[e] un monde équitable montre les impacts positifs d’un commerce plus équitable sur les conditions de vie des producteurs-rices et des travailleurs-ses agricoles.

Du Brésil aux rayons des supermarchés : enquête sur les filières conventionnelles et équitables du jus d'orange

Le nouveau rapport « Pressés comme des oranges : enquête chez les producteurs brésiliens de la filière européenne de jus d’orange », publié par Peuples Solidaires, pointe du doigt les conditions de travail indécentes des ouvriers et ouvrières agricoles des trois géants brésiliens de la production d’oranges, Louis Dreyfus Commodities (LCD), Cutrale et Citrosuco/Citrovita : salaires de misère, manipulation de pesticides sans formation et matériel adéquat, absence d’assurance maladie, intimidations, logement sans sanitaires et accès à l’eau... A l’inverse, comme le souligne le mouvement FAIR[e] un monde équitable dans sa note « Des solutions plus équitables existent dans la filière du jus d’orange », le commerce équitable offre une base pertinente pour lutter contre les problèmes de concentration du pouvoir et de pratiques commerciales déloyales, en garantissant notamment des prix qui couvrent les coûts de production durable et permettent de payer des salaires décents et en œuvrant pour le respect des droits et de l’environnement.

L’enquête démontre que le jus d’orange brésilien se retrouve inévitablement dans les rayons des supermarchés français et européens : tandis que l’Union européenne reçoit les deux-tiers des exportations brésiliennes de jus d’orange, 82% du jus d’orange européen est vendu par le secteur de la grande distribution. Mais le pouvoir des supermarchés ne s’arrête pas là et ne cesse de se renforcer avec le développement de leurs marques propres (dites marques de distributeurs - MDD) : en Europe, 66% du jus d’orange vendu appartient à des MDD telles celles d’Aldi, Carrefour ou le groupe Schwarz. En France, cette tendance est de 64%.

« La grande distribution en France et plus généralement en Europe est la gardienne de l’accès aux consommateurs et aux consommatrices. On le sait peu, mais les supermarchés jouent à la fois un rôle de distributeur et de donneur d’ordre, explique Ingrid Aymes de Peuples Solidaires. Ils doivent donc assumer leurs responsabilités et exercer un devoir de vigilance sur l’ensemble de leur chaîne d’approvisionnement. Carrefour, Leclerc et Auchan ne peuvent pas balayer d’un revers de la main la question de l’exploitation des travailleurs-ses agricoles et l’usage massif de pesticides quand ils distribuent les deux-tiers du jus d’orange avec leurs propres marques », affirme-t-elle.

A l’heure où les consommateurs et consommatrices exigent de plus en plus de transparence sur les conditions de production et le prix payé aux producteurs-rices, pour Emilie Sarrazin-Biteye, Présidente du mouvement FAIR[e] un monde équitable, « les distributeurs doivent faciliter l’accès à des produits qui respectent les droits humains et la planète, en multipliant les produits issus du commerce équitable dans leurs rayons, mais également en adoptant progressivement les principes du commerce équitable avec tous leurs fournisseurs. »

Peuples Solidaires, le mouvement FAIR[e] un monde équitable et la Plate-Forme pour le Commerce Equitable demandent donc aux principaux distributeurs français de mettre en œuvre leur devoir de vigilance de manière effective tout au long de leur chaîne d’approvisionnement, de garantir un revenu décent pour les travailleurs-ses et producteurs-rices agricoles de l’État brésilien de São Paulo et d’inscrire les principes du commerce équitable au cœur de leur stratégie d’approvisionnement.

 Rapport Peuple Solidaire

Pressés comme des oranges : enquête chez les producteurs brésiliens de la filière européenne de jus d’orange - Rapport Peuple Solidaire

- Télécharger « Pressés comme des oranges : enquête chez les producteurs brésiliens de la filière européenne de jus d’orange » - Rapport Peuple Solidaire

 Note FAIR[e] un monde équitable

« Des solutions plus équitables existent dans la filière du jus d’orange » - Note FAIR[e] un monde équitable

- Télécharger « Des solutions plus équitables existent dans la filière du jus d’orange » - Note FAIR[e] un monde équitable

 Contacts

- Ingrid Aymes, Peuples Solidaires au 01 80 89 99 53

- Elodie Nace, FAIR[e] un monde équitable au 01 55 86 31 01

- Florence Sonntag, Plate-Forme pour le Commerce Equitable au 01 43 94 73 76


Le présent document a été élaboré avec l’aide financière de l’Union européenne. Le contenu de ce document relève de la seule responsabilité des organisations émettrices et ne peut aucunement être considéré comme reflétant le point de vue de l’Union européenne.


Voir en ligne : Consommer responsable


 

Accueil | Contact | Mentions légales | Espace privé | Statistiques du site
Nombre de visiteurs 9970011

53 visiteurs en ce moment

| Site réalisé avec SPIP |un site CDURABLE online

Agence MC Cdurable CDURABLE.com

RSSfr

Creative Commons License : Firefox


__________________________________________
Google
Loading
  Maison
La maison durable
  Cdurable.com
Agir pour un monde durable