CDURABLE.info sélectionne, depuis 10 ans, l'essentiel à savoir de l'actualité du Développement Durable pour comprendre et agir en acteur du changement.
 
 
Planète - Contribution Ecologique

Halte à la pêche pirate : Pirater n’est pas jouer !

mardi 24 juin 2008.
Imprimer

Déclaration commune le 23 juin 2008 de Nicolas HULOT, Julie ANDRIEU, Claire NOUVIAN, Claude DUMONT, Marie-Hélène AUBERT, Fabien DULON

Chaque jour, la pêche illégale cause de plus en plus de dommages collatéraux. La pêche INN, pêche Illicite, Non déclarée et Non réglementée ne se plie pas aux quotas fixés, pas plus qu’elle ne se soumet aux autres mesures de régulation. A l’encontre d’une gestion durable des ressources halieutiques, ces prises clandestines engendrent un immense risque de surpêche généralisée. Mais bien au delà de la raréfaction des poissons, la pêche pirate constitue une concurrence déloyale, menaçant, à terme, les emplois du secteur. On estime que son commerce génère 3 à 10 milliards d’euros par an à l’échelle mondiale …

D’autant qu’une grande partie de ces espèces pêchées illégalement provient des pays en voie de développement ne disposant pas des moyens de contrôle nécessaires. A la diminution des stocks de poisson mondiaux viennent s’ajouter des conséquences catastrophiques pour les populations locales, telle que la difficulté grandissante de s’approvisionner en produits de la mer. Pour la plupart d’entre elles, il s’agit pourtant de l’unique source de protéine…

Consciente des enjeux, la Commission européenne a soumis, en octobre 2007, une proposition de règlement établissant un système communautaire destiné à prévenir, à décourager et à éradiquer la pêche illicite. Ce texte, très complet, s’attaque à toutes les problématiques de la pêche illégale, dressant des listes noires de bateaux pirates ou de pays complaisants, instaurant un certificat obligatoire de capture pour entrer sur le marché européen, rehaussant et harmonisant le niveau des sanctions. Il a également le mérite de prévoir une aide aux pays en voie de développement pour la mise en œuvre d’une gestion durable des pêches et des moyens de contrôle correspondant.

Aujourd’hui, mardi 24 juin, dans le cadre de la réunion du Conseil des Ministres de l’Union européenne, la France a l’opportunité avec les représentants des autres Etats Membres, d’adopter cette proposition de règlement. Une occasion inespérée pour le gouvernement de tenir ses promesses…

En effet, en janvier dernier, dans un courrier adressé à Monsieur José Manuel BARROSO, Président de la Commission européenne, Monsieur Nicolas SARKOZY affirme sa volonté de combattre efficacement la pêche illégale. De même, quelques mois plus tôt, le gouvernement inscrit cette action dans les conclusions du Grenelle de l’Environnement, formalisant ainsi l’engagement n°87 d’éradiquer la pêche illégale dans les eaux sous juridiction française.

Pourtant, la France, ainsi que de nombreux Etats Membres, ont d’ores et déjà émis des réserves à l’encontre des mesures préconisées par la Commission européenne. Une prise de position qui déconcerte tout autant qu’elle inquiète chez les défenseurs des écosystèmes marins dont nous nous faisons aujourd’hui le porte parole. Parce que le gouvernement ne doit en aucun cas compromettre cette chance unique d’éradiquer le fléau de la pêche clandestine. Parce que l’adoption d’un tel règlement apportera des bénéfices environnementaux, sociaux et économiques immédiats :

Protection des écosystèmes – La mise en oeuvre de cette proposition contribuera à plus d’équité dans l’exploitation des ressources halieutiques européennes et mondiales. En améliorant l’efficacité des évaluations scientifiques, il favorisera la mise en place d’une gestion durable des océans.

Transparence et compétitivité au profit des pêcheurs et des Etats – La pêche illégale représente un manque à gagner de plusieurs milliards d’euros par an.Or,le règlement du Conseil permettra une mise à niveau du marché, garantissant une juste compétition sur le marché européen. En particulier, les produits de la pêche ne profiteront qu’aux marins pêcheurs agissant dans le cadre légal.

Maintien d’une activité structurante sur le territoire français – Débarrassée, grâce à ce règlement, de la concurrence déloyale que constitue la pêche illégale, et bénéficiant d’une ressource mieux gérée, la pêche française, si importante pour nos régions littorales sera pérennisée. Ce sont ainsi plus de 25 000 emplois qui seront préservés.

C’est pourquoi, fer de lance de la lutte contre les pirates des mers, nous demandons au gouvernement de se positionner clairement en faveur des mesures proposées par la Commission européenne pour combattre la pêche illégale.

Au nom de tous ceux que le sort de nos océans préoccupe et pour que le pillage de ce bien commun de l’humanité cesse enfin.

Julie ANDRIEU, Journaliste culinaire et Animatrice de programmes TV

Marie-Hélène AUBERT, Députée européenne

Fabien DULON, Directeur général de Scapêche

Claude DUMONT, Président du WWF-France

Nicolas HULOT, Président de la Fondation Nicolas Hulot

Claire NOUVIAN, Ambassadrice des océans de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature et Auteur du livre « Abysses » (éd. Fayard)


forum

  • Halte à la pêche pirate : Pirater n’est pas jouer !
    16 avril 2009, par ldcosmo

    Salut
    face a la desinformation du peuple francais nombriliste

    La france et ses complices soi disant industrialisés (plus pour logtemps) et civilises (bof)
    protege les pecheurs des flotilles de peche qui pillent depuis des decennies la cote africaine
    LA mascarade continue les pillartds bretons espagnols italiens chinois japonais ..qui violent les eaux territoriales africaines qui pechent masssacrent polluent la faune de l ocean indien et des cotes africaines
    Apparemment la vie d un somalien affamé est moins importante qu un touriste en guoguette ..
    Autre chose les thoniers ne sont pas des pecheurs ce sont des massacreurs des voleurs des pollueurs
    Quand au thon je vous deconseille d en manger
    Il est d ailleurs deconseillé aux femmes enceintes depuis l an dernier
    mais c est de l hypocrisie car il y a plus de vingt ans deja mes parents ont failli y passer aux canaries en mangeant des sardines pleines de mercure (que mange le thon ?)
    Si vous voulez participer a la grande epidemie cancerigene
    mangez du thon ...
    J ai pratiqué la peche sur des bateaux seychellois
    J ai vu le pillage des flotilles de thoniers du monde entier dans l ocean indien car l afrique n a pas les moyens de surveiller des kilometres de cotes
    Donc double mensonge et langue de bois est la nouvelle devise de la france
    On est loin du co devellopement et du langage officiel
    J ai parcouru les forums des journaux officiels les commentaires sont atterants
    Pour ceux qui sont au courant de ce pillage depuis des annees
    il n est pas etonnant du tout de voir s envenimer la situation
    La france est donc un pays criminel qui ment a son peuple en leur faisant prendre des vessies pour des lanternes
    J accuse le gouvernemt l armée et la plupart des francais d etre complices de ce pillage
    L argent de la surpeche est aussi enorme que le trafic des armes et dela drogue mais en plus elles privent des peuples entier de ces ressources naturelles
    Aujourdhui si j avais un missile je le tirerai sur Calais
    la ou se trouver les thoniers massacreurs archi subventionnes des
    soi disant pecheurs bretons
    Honte a la france Honte aux francais lobotomoises
    a bas la france des franchtrouillards


     !!-_- !!

  • Réforme de la politique commune de la pêche : La crédibilité de la France se joue aujourd’hui
    29 septembre 2008, par Marie FEYDEAU, Attachée de Presse WWF-France

    Aujourd’hui, Michel Barnier, ministre de l’agriculture et de la pêche réunit ses homologues européens pour lancer la réflexion sur la future politique commune de la pêche (PCP) de 2012. Ce conseil informel des ministres risque d’être houleux car la France, à travers les paroles de Nicolas Sarkozy, a plusieurs fois condamné le système des totaux admissibles de capture (TAC) et quotas en vigueur depuis 25 ans. Mais la France se trompe hélas de cible…

    « Les recommandations scientifiques qui précèdent le conseil des ministres de décembre qui fixe les TAC et quotas ne sont que très rarement suivis. Est - ce qu’on va critiquer l’efficacité d’un médicament prescrit par un médecin si on ne le prend qu’un jour sur dix ! » déclare Charles Braine, chargé du programme pêche durable au WWF-France.

    La Présidence Française se trompe de cible. Au lieu de repenser la PCP, elle va proposer des « aménagements » (Quotas pluriannuels, quotas individuels administrés) qui ne changeront pas le fond du problème. La Commission le lui a d’ailleurs déjà rappelé en affirmant que le problème prioritaire était la surcapacité de la flotte européenne.

    En effet, 88% des stocks exploités par la pêche européenne sont surexploités. L’Union européenne est parmi les plus mauvais élèves en matière de gestion des pêches !

    « L’erreur de la gestion européenne est d’avoir, depuis le début, considéré la pêche comme une production, à l’instar de l’agriculture. Or la pêche est une activité de cueillette. Nous prélevons des espèces sauvages, sans pouvoir améliorer la productivité des écosystèmes marins. Avant d’inciter le secteur à accroître ses moyens de production, il aurait fallu s’intéresser à la partie prélevable durablement de chaque population d’espèce marine. Dans la cécité la plus totale et avec l’argent du contribuable, on a mené les pêcheries européennes au bord de la faillite. C’est un scandale humain et écologique ! » s’insurge Charles Braine.

    La PCP a échoué dans sa mission puisque nous avons atteint la limite biologique de la plupart des espèces halieutiques, qu’un pan entier du secteur de la pêche survit grâce aux subventions publiques et que le nombre de marins pêcheurs ne cesse de diminuer.

    Il est temps que les décideurs européens repensent intégralement leur façon de gérer la pêche s’ils veulent parvenir à une exploitation durable des ressources halieutiques, créatrice de richesse, d’emplois et respectueuse de l’environnement.

 

Accueil | Contact | Mentions légales | Espace privé | Statistiques du site
Nombre de visiteurs 11085430

42 visiteurs en ce moment

| Site réalisé avec SPIP |un site CDURABLE online

Agence MC Cdurable CDURABLE.com

RSSfr

Creative Commons License : Firefox


__________________________________________
Google
Loading
  Maison
La maison durable
  Cdurable.com
Agir pour un monde durable